Le nouveau président de l'OGC Nice (L1), Jean-Pierre Rivère, a indiqué vendredi que le milieu Anthony Mounier, meilleur passeur du club (11 passes décisives et 3 buts), devrait passer au moins une saison de plus sur la Côte d'Azur.

"J'ai parlé avec Anthony Mounier et avec son agent à Megève, lors du stage. Nous nous sommes quittés sur le principe qu'il reste encore au moins un an avec nous. En décembre, nous discuterons d'une éventuelle prolongation. Il bénéficiera d'un bon de sortie au terme du championnat", a-t-il déclaré en marge d'un point-presse en mairie sur le futur grand stade de Nice.

Sous contrat jusqu'en 2014, Anthony Mounier, 23 ans, a suscité l'intérêt de l'ASSE et de Lille au terme d'une saison très prometteuse sur le flanc gauche.

A l'arrivée sur la Côte d'Azur du milieu offensif formé à l'OL, lors de l'été 2009, il avait été question de faire un point à mi-parcours de son contrat de quatre ans.

Mercato pas encore bouclé

Dans son état des lieux du mercato, son tout premier, le nouveau patron niçois a également fait part de discussions positives avec le latéral droit François Clerc en vue d'une prolongation de son bail (échéance juin 2012).

En revanche, pour le meilleur réalisateur du GYM, l'attaquant Eric Mouloungui, libre également au 30 juin 2012, le dossier semble moins avancé. "Eric a émis des souhaits qui ne sont pas les miens. Je vais m'entretenir avec son conseiller", a expliqué Jean-Pierre Rivère qui a signalé n'avoir "reçu à ce jour aucune offre" pour ses joueurs.

En fonction depuis le 11 juillet, l'homme d'affaires niçois devenu actionnaire majoritaire de l'OGCN, s'active avec Eric Roy, son manager sportif, et Julien Fournier, son tout nouveau directeur général, pour boucler son recrutement avec la recherche de deux attaquants et d'un milieu relayeur.

"Moukandjo nous intéresse, c'est vrai. Mais c'est très compliqué car Monaco veut le garder. Giuly, je sais qu'il s'entraîne pas très loin de chez nous, mais nous ne l'avons pas approché. Les attaquants sont les plus recherchés et les plus chers. On discute beaucoup, on a fait des offres. Je suis impatient de finaliser les dossiers", a-t-il confié.