A dix journées de la fin du championnat, le coach de l’OGC Nice Eric Roy dresse un état des lieux et fixe le cap des Aiglons.

Votre équipe vient de prendre un bon point à Toulouse. Cela vous rassure-t-il ?

Ce match nul résonne presque comme une victoire mais il ne faut pas s’enflammer. Au final, nous n’avons obtenu qu’un point. Il y a eu beaucoup de qualité dans ce match. Surtout en seconde période. On s’est créé des occasions pour revenir et finalement être récompensé. Ce point arraché est tout sauf illogique. Les occasions de but sont un peu le point négatif de cette saison.

Comment l’expliquez-vous ?

Les chiffres parlent d’eux-mêmes. On ne marque pas beaucoup de buts, mais on s’appuie aussi sur une certaine solidité défensive. Parfois, comme à Toulouse, nous avons fait preuve de maladresse. A d’autres moments, de mauvais choix ont été effectués, mais c’est le football…

Votre équipe à souvent alterné le bon et le moins bon. Etes-vous satisfait de la série en cours ?

Ce que je retiens, c’est notre état d’esprit. Il faut garder ses valeurs et s’accrocher. Ça va être compliqué jusqu’au bout. Or, nous sommes préparés à ce genre de défi et on répondra présent, j’en suis sûr.

Ce sont toujours des périodes que les entraîneurs redoutent. Nous avons sept joueurs sélectionnés. Ça n’est pas évident. Le plus compliqué est de garder tout le monde sous pression car, dans ces cas-là, on a tendance à se relâcher. Il faudra bien préparer ce match très important face à Lyon.