Face à Saint-Etienne, Anthony Mounier a remis le Gym sur de bons rails. On joue depuis 47 minutes au Stade du Ray lorsque Daniel Ljuboja centre au second poteau. L’attaquant de poche déclenche une reprise de volée de toute beauté qui vient se loger dans le petit filet de Janot et permet au Gym d’égaliser.

«C’est mon plus beau but. Mais c’est surtout mon premier but de la saison et le premier au Stade du Ray depuis mon arrivée à Nice.» Lorsqu’on lui demande s’il a l’habitude de travailler ce genre de geste, Anthony répond avec le sourire : « J’avoue l’avoir beaucoup tenté à l’entraînement mais ça ne rentre pas souvent, là ça m’a souri, c’est bien pour moi mais c’est surtout très important pour l’équipe.» Une montée en puissance Une équipe de Nice qui a dû batailler pour venir à bout d’une formation stéphanoise en infériorité numérique mais toujours accrocheuse. «Même en supériorité, on a eu du mal à mettre en place notre jeu. A la mi-temps, on s’est dit qu’il fallait passer par les côtés, c’est ce qu’on a fait, et plutôt bien», déclare Anthony, qui reste perfectionniste et aurait aimé que les Aiglons se mettent à l’abri plus rapidement.

«On aurait pu se rassurer, on a les occasions pour mettre un troisième but. Il ne nous a pas manqué grand-chose. On ne va pas trop se plaindre, on a treize points, et c’est déjà pas mal.» Anthony, lui, continue de monter en puissance et s’affirme encore un peu plus comme un titulaire indiscutable de l‘effectif rouge et noir version Eric Roy…