"J'ai passé des premiers mois très difficiles. Je n'ai pas maîtrisé la médiatisation. Je suis bouillant, je réagis souvent à chaud. Il va falloir que je prenne sur moi. J'ai des efforts à faire. Je dois m'améliorer dans la façon de parler. Il ne faut jamais trop anticiper dans le football." voila ce qu'affirme Patrick Governatori à Nice Matin...

Juste après avoir sorti dans la même interview : " Même s'il nous propose 50 millions d'euros ça sera non. Après, ça devient une question de principe... Avec ces gens-là, on ne traitera jamais. De mon vivant, je peux l'assurer." Notre Directeur Général a encore des progrès à faire!

A part cela, Patrick Governatori revient de nouveau sur le projet Villeneuve en déclarant : "Leur projet basé sur la formation est le même que le nôtre." Ah bon, nous n'avions pas remarqué...depuis 2002.

L'objectif du fils Governatori, pour la saison prochaine, est d'être dans les 10 ou 12 premiers du championnat. Il affirme que le déficit de 9 millions d'euros est du à l'achat de joueurs comme "Mouloungui, Adeilson ou Bamogo. On s'est retrouvés avec 28 joueurs professionnels sous contrat, alors qu'on devrait en compter 23 ou 24. On est en sureffectif. Notre banc de touche nous coûte trop cher. La masse salariale nous plombe. Tous les joueurs sont transférables. Quartey, par exemple, c'est un problème. Il a coûté 600 000 E et il n'a pas joué un match. Ce genre d'erreurs, on s'attache à ne plus jamais les faire. "

Pour finir, Patrick Governatori laisse la porte ouverte à un acheteur... Tiens, tiens ca nous rappelle l'épisode Rémy de l'an passé en affirmant : " Si un investisseur débarque avec un projet sérieux qui donnera une valeur ajoutée au club, pourquoi pas."

Bref il y a encore des progrès à faire dans la communication.

L'interview complète