Victime d'un décollement de l'aponévrose du quadriceps de la cuisse gauche face à l'OM, Didier Digard sera absent des terrains entre 4 et 6 semaines. Autant dire que la saison de l'ancien Parisien est pratiquement terminée avec l'OGC Nice.

 

 

 

Sorti à la 82e minute de la défaite face à l'OM (1-4) dimanche, Didier Digard ne devrait plus rejouer cette saison. La raison ? Un décollement sur 18 centimètres de l'aponévrose du quadriceps de la cuisse gauche. Une blessure qui devrait éloigner l'Aiglon des terrains de Ligue 1 pendant au moins 1 mois et demi. C'est un coup dur pour l'ancien Parisien, qui avait participé depuis son arrivée lors du mercato hivernal, au redressement du club azuréen. Sur les 13 matches disputés en 2010 par l'OGC Nice, Didier Digard a été titulaire à 11 reprises et en a joué un 12e en tant que remplaçant.

 

Son avenir à Nice ?

 

Prêté par Middlesbrough, le jeune homme de 23 ans a pris rapidement du poids dans l'effectif des Aiglons, au même titre que Renato Civelli, arrivé de San Lorenzo. Soucieux de recruter des «compétiteurs», l'ancien coach des Aiglons Didier Ollé-Nicolle avait eu le nez fin. Car l'ancien Havrais a toujours revendiqué ce statut malgré une carrière tronquée par les blessures, notamment au PSG. Plutôt que de végéter en seconde division anglaise, Digard avait fait le pari de revenir en Ligue 1. Il rappelait d'ailleurs récemment qu'il ne verrait pas d'un mauvais œil un avenir prolongé sur la Côte d'Azur : «Ici, je joue, je me sens bien, j'ai rencontré des personnes exceptionnelles et des joueurs de talent... Malgré une année difficile, on voit qu'il y a le potentiel pour faire quelque chose tous ensemble. Ça donne envie de rester, c'est certain». Reste que pour s'attacher les services du milieu de terrain, Nice devra allonger environ 6 millions d'euros sur la table des dirigeants anglais de Middlesbrough.

 

Un salaire qui freine

 

Une somme qui devrait quelque peu effrayer les dirigeants azuréens d'autant que Didier Digard est venu suite à la volonté de l'ancien coach des Aiglons. Si le joueur a conquis le staff de l'OGCN, son salaire effraie les financiers du club. Le joueur se dit tout de même prêt à faire un effort : «Et si je dois consentir un effort sur mon salaire par rapport à l'Angleterre, je le ferai a-t-il expliqué à Actufoot06. Ce n'est pas comme si j'étais à la rue... Mais rester pour rester ne m'intéresse pas. Il faut un projet sportif intéressant (...). Il faut que tout le monde veuille faire de l'OGC Nice un club meilleur». Première étape : conserver les cadres comme Loïc Rémy et Emerse Faé. Ensuite, il sera temps de penser aux transferts définitifs des arrivants du Mercato. Car outre Didier Digard, Renato Civelli apprécierait fortement la ferveur niçoise, proche d'un climat qu'il a bien connu en Argentine et à l'OM. L'intersaison s'annonce donc très active du côté de la Côte d'Azur.