Alassane Pléa a été l'homme du match en marquant un but rapidement puis en jouant trop facile en première mi-temps notamment en essayant de marquer d'une talonnade. Ensuite l'attaquant niçois est tombé dans ses travers en loupant un bon nombre d'actions "faciles"... Au final un match qui DOIT être gagné et qui ne l'est pas. Le Gym a laissé jouer les bastiais en début de seconde période et l'égalisation est venue... Prévisible? Oui et non notamment lorsque l'on voit le jeu proposé après l'égalisation. Virevoltant, dangereux... mais la maladresse et la chance inouïe du gardien corse ont mis à mal les intentions niçoises... Dommage! On notera tout de même la minute d'arrêt de jeu de Jaffredo seulement, purement honteuse compte tenu des "blessures" à répétions bastiaises, qui ont fait perdre minimum 4 à 5 minutes.

Fiche technique

OGC Nice 1-1 SC Bastia (1-0)

20 856 spectateurs

Arbitre : Lionel Jaffredo


Buts :

Nice: Plea (11')

Bastia: Crivelli (60')


Avertissements :

Bastia: Bifouma (28'), Cahuzac (44'), Nangis (77')


Les équipes:

OGC Nice : Cardinale - Ricardo, Dante (cap), Sarr, Dalbert - Seri, Cyprien, Walter - Eysseric, Plea, Belhanda.

SC Bastia : Leca - Keita, Peybernes, Marange - Cioni, Cahuzac (cap), Mostefa, Danic (Diallo 91'), Bengtsson - Bifouma (St-Maximin 46'), Crivelli (Nangis 71').

*

Les buts


60ème But de Crivelli pour Bastia ! Mostefa adresse une bonne passe en profondeur plein axe vers Cahuzac qui contrôle et bute sur Cardinale, sorti à sa rencontre ! Crivelli a suivi et peut reprendre victorieusement du pied droit, à 16 mètres !


11ème But de Plea pour Nice ! Seri frappe un corner côté droit. Au deuxième poteau, l'attaquant azuréen reprend de la tête et expédie le ballon sous la barre transversale, hors de portée de Leca !

Résumé

Dans une ambiance électrique, les Niçois ne sont pas parvenus à l'emporter face à Bastia. Malgré une première période archi-dominée, les Niçois se sont fait surprendre par des Bastiais vaillants lors de la seconde mi-temps. Avec ce résultat nul, Nice conserve la tête, mais voit Monaco se rapprocher en attendant la rencontre opposant Paris à Lyon.



C'est dans un Allianz Riviera chauffé à blanc que les Niçois accueillent cette rencontre bouillante face à Bastia. Une atmosphère électrique, symbolisée par les sifflets contre le portier corse, Leca. Un gardien rapidement mis sous pression, d'abord une première fois où fébrile, il ne parvient pas à capter une frappe de Pléa (9'). Une seconde fois où il est impuissant face à ce même Pléa qui reprend d'une tête victorieuse un corner de Seri (11'). Son huitième but de la saison.



L'attaquant niçois manque de doubler la mise et d'achever rapidement les espoirs corses. Lancé seul face au but, il tente le dribble sur Leca mais ne parvient pas à tromper le gardien corse (18'). Les Aiglons, archi-dominateur, ne parviennent pas à concrétiser leurs occasions, face à des Bastiais, incapables de conserver le cuir.



Au retour des vestiaires, Bastia se montre plus entreprenant et manque de recoller au score. Sur corner, Crivelli ne parvient pas à cadrer sa tête, qui frôle le poteau droit de Cardinale (54'). Crivelli, six minutes plus tard parvient à trouver le fond des filets (60'), en étant à l’affût d'un ballon mal repoussé par Cardinale sur une frappe de Cahuzac.



Bastia met du rythme et les tentatives niçoises pour recoller au score se heurtent à Jean-Louis Leca multipliant les arrêts réflèxes. Malang Sarr parvient à placer une tête à bout portant sur un coup-franc botté par Eysseric. La tentative heurte le poteau, Pléa suit mais butte sur le portier corse qui réalise un arrêt de grande classe. Nice pousse mais pêche dans la finition, à l'image de Pléa, qui une fois s'être débarrassé de Leca, tire sur la barre transversale alors que le but était vide. L'occasion de l'emporter. Nice reste leader mais voit Monaco se rapprocher dangereusement alors que Paris affronte Lyon en clôture de cette 14e journée.Ouest France


Réactions

Lucien Favre:

La réussite a été absente devant Bastia, celle qui nous a parfois aidés alors que nous étions moins bons dans le jeu, c'est le moins qu'on puisse dire... Nous avons marqué assez rapidement et, peut-être inconsciemment, nous nous sommes relâchés. Nous avons baissé le rythme des déplacements, des passes. En début de seconde période, nous avons peiné à nous remettre en route. Dans les 20 dernières minutes, cela a été très bon. Il y a eu assez d'occasions pour le 2-1. Pas un excès de facilité mais peut-être un petit relâchement pendant les dix minutes suivant notre ouverture du score puis après la pause. Dans ces cas-là, il faut rester concentré et compact. Les Corses sont rentrés trop facilement dans nos 18 (mètres) dans leur période forte. Mais quand on domine autant, il faut mettre le 2-0. Dans ces cas-là, il faut hausser le rythme et percuter, on l'a fait à la fin. Mais cela arrive. Contre Lorient, l'adversaire tire sur la latte et on met le but de la victoire à la fin sur contre. Tous nos matches avec les équipes de seconde partie de tableau ont été difficiles.


François Ciccolini (entraîneur de Bastia) :

Prendre un point à Nice, chez le leader, c'est important. Ce résultat nous permet de sortir de la zone rouge avant deux matches importants que nous jouerons avec un effectif incomplet. Nous avons été très timides en première période, nous avons couru après le ballon. Nous l'avons eu un peu plus et nous avons été plus conquérants dans les 25 premières minutes. Ensuite, Jean-Louis (Leca) nous a sorti un gros match, son meilleur de la saison. (...) (Sur Saint-Maximin, sur le banc) Cela lui fait du bien et lui permet de réfléchir. Il n'y a aucun souci avec lui. Il est jeune et est parfois trop sûr de lui. Il faut qu'il joue plus avec l'équipe. Nous avons mis une défense à trois pour mieux nous adapter à notre adversaire. Nous avons été présents au niveau de la combativité mais moins bons dans le jeu par manque de maturité. J'ai plus senti de la fatigue que de la suffisance chez notre adversaire.

Dante:

Quand on joue à la maison et qu’on se crée autant d’occasions, bien sûr qu’on est déçus. Mais on peut se dire que l’équipe a eu une bonne attitude après le but encaissé. Il y a quand même eu beaucoup de choses positives. A 1-0 on voulait jouer intelligemment, ne pas prendre un contre en étant impatient. Ce que j’ai vu de négatif, c’est notre fin de première mi-temps et début de deuxième. Il faut être beaucoup plus concentrés là dessus, on ne peut pas avoir de passage comme ça.

Mika Seri:

Il y a trop de déception, je ne sais pas quoi dire. On a mal débuté notre 2e mi-temps, nous sommes rentrés un peu mous. Il n'y avait rien qui s'enchaînait, c'était difficile. Le haut niveau, quand tu n'es pas dedans, ça paye cash... On n'aurait pas dû gérer le match ainsi à domicile. Maintenant c'est le football, ce qui est arrivé est arrivé. Beaucoup de matchs vont se succéder, il va falloir bien récupérer et aborder Guingamp sereinement.


Revue de presse