L'OGC Nice a espéré pendant une mi-temps puis s'est effondré en seconde période et s'est vu infligé un correction face à une équipe parisienne qui a géré ... Le plus grave reste le nombre de buts pris, qui correspond à un autre point de perdu. On regrettera simplement le manque d'agressivité des Aiglons qui aurait pu faire douter les parisien... Un petit peu plus tard l'arbitre de Rennes -Reims est en train de devenir le douzième des Rennais (nous écrivons ces lignes à la 27 mn du match: un but hors-jeu, un peno oublié)... Ca sent la mauvaise journée!

Fiche technique

Paris SG - OGC Nice 4 - 1 (2-1)

45 000 spectateurs environ

Arbitre : Mikael Lesage


Buts :

PSG: Ibrahimovic (15e, 34e, 82e), David Luiz (48e)

Nice: Ben Arfa (18e).


Avertissement :

PSG: Thiago Silva (67e)


Les équipes:

Paris SG : Trapp - Marquinhos, David Luiz, Silva, Maxwell - Matuidi, Motta (Stambouli 68e), Rabiot - Ongenda (Cavani 68e), Ibrahimovic, Lucas (Nkunku 80e).

OGC Nice : Cardinale - Ricardo, Baysse, Le Marchand, Hult - Koziello (Wallyson 63e), N.Mendy (cap), Seri (Dada 89e)- Ben Arfa - Plea (Honorat 63e), Germain.

Les buts

82ème But de Ibrahimovic pour PSG ! Travail remarquable de Rabiot qui dépose deux milieux de terrain niçois et sert Ibrahimovic dans le dos de Baysse. Le Suédois, retenu par le maillot, résiste et inscrit son 30e but de la saison d'une frappe du gauche qui ne laisse aucune chance à Cardinale.


48ème But de David Luiz pour PSG ! Sur le corner qui suit, Ongenda dépose le cuir sur la tête de David Luiz, qui coupe au premier poteau et décroise parfaitement sa tête. Cardinale est battu et les Parisiens creusent l'écart.


34ème But de Ibrahimovic pour PSG ! Quel but exceptionnel du Suédois, qui assomme les Niçois avec une lourde frappe qui finit sa course dans la lucarne gauche de Cardinale. Le portier azuréen est sur la trajectoire mais ne peut qu'effleurer le cuir tant la frappe d'Ibrahimovic est puissante.


18ème But de Ben Arfa pour Nice ! Servi à la ligne médiane, Ben Arfa profite des espaces laissés par les Parisiens pour venir fixer la défense parisienne. Le métronome azuréen décoche une frappe puissante aux vingt mètres, qui ne laisse aucune chance à Trapp. Quelle réponse !


15ème But de Ibrahimovic pour PSG ! Quelle inspiration géniale d'Ibrahimovic. Sur un long ballon dans la profondeur de David Luiz, le Suédois parvient à réaliser un contrôle parfait en extension avant de conclure d'une frappe puissante sous la barre. Cardinale est battu et les Parisiens prennent les devants à la marque.



Résumé

Laurent Blanc et le PSG ont réussi leur répétition générale à quatre jours de recevoir Manchester City. En alignant une équipe proche de celle qui devrait débuter en quart de finale de Ligue des champions mercredi, le Cévenol voulait remettre ses cadres en ordre de marche après 10 jours de trêve internationale et une défaite face à Monaco (0-2) au Parc des Princes au préalable. Sans se montrer sous son meilleur visage samedi après-midi, Paris a dominé une joueuse équipe niçoise pour le compte de la 32e journée de Ligue 1 (4-1).

Une victoire acquise grâce à deux bijoux de Zlatan Ibrahimovic, dans le jeu (15e) et sur coup franc (34e) alors qu'Hatem Ben Arfa lui avait répondu avec un but qui mérite autant le coup d'oeil (18e). D'une tête sur corner, David Luiz a mis les siens à l'abri (48e) juste après la pause avant que le Suédois ne termine le travail (83e). Le Brésilien est le symbole du match joué par le PSG : quelques erreurs dans le jeu mais une passe décisive et un but au final.

De son côté Nice peut avoir quelques regrets. Tous les buts inscrits par les Parisiens l'ont été suite à des erreurs individuelles et les Aiglons n'ont pas réussi à concrétiser leur gros temps fort en deuxième mi-temps. Comme souvent face au leader parisien. Paris reste même sur 7 succès de rang contre les Aiglons en Ligue 1. Il n'y a que contre Nantes (8), Lorient et Marseille (7) que le club de la capitale est sur une meilleure série parmi les équipes actuellement dans l’élite.

Réactions



Claude Puel :

Contre Paris, on sait que ça peut aller vite, ça peut défiler. Il ne faut pas trop voir ce match sur le score mais sur le contenu, on a fait une première mi-temps intéressante, on a su très vite revenir au score, mais on a affronté une belle équipe de Paris, concentrée du début à la fin. Il y a eu des matches dans le passé où "Ibra" et certains de ses coéquipiers pouvaient manquer de concentration. Là, sur les deux premières frappes cadrées, ça fait deux buts. Ça va très, très vite. Malgré tout, je pense qu'on a fait des choses intéressantes. On prend ce troisième but trop vite et par la suite, on n'a pas fermé le jeu parce que ce n'est pas notre habitude, mais cette équipe, quand elle joue à ce niveau qui est le niveau Ligue des champions, elle est très difficile à battre. À part Paris, je pense qu'on a le dessus sur la plupart des équipes, mais là, c'était un cran au-dessus. Mon équipe, ce sont des gamins, la plus jeune en Europe, donc on apprend beaucoup de ces matches même si on prend un score assez lourd. Paris favori face à Manchester City ? Pour moi, Paris fait partie des quatre meilleures équipes en Europe, c'est une meilleure équipe, avec un meilleur collectif, de meilleures individualités, mais les matches, il faut les jouer.

Laurent Blanc:

J'arrive à motiver mes joueurs mais le mérite leur revient car sérieusement on n'a pas préparé ce match car on a pas eu le temps de le faire. C'est comme ça mais cela prouve qu'on a une base équipe très importante et que les joueurs veulent toujours gagner. On l'avait fait contre Monaco mais on avait perdu. La semaine prochaine ce sera encore autre chose, je n'aurais pas besoin de les motiver encore une fois.


Vincent Koziello:

Ils ont mis un petit coup d'accélérateur en début de 2e mi-temps. C'est dommage, parce qu'on était bien dans le match. Et encore une fois, ils ont marqué sur corner, ce qui est encore plus frustrant.



Revue de presse