Les aiglons, après une première mi-temps aboutie, ont subi mais ont tenu grâce à un Hassen impeccable, un trio exceptionnel (Baysse, Le Marchand, Pied) et une équipe solidaire. Que dire d'autres... pas grand chose hormis que cette victoire fait du bien.Retrouvez le but de Germain.



Fiche technique


Marseille - Nice 0 - 1 (0 - 1)

45 000 spectateurs environ

Arbitre : Antony Gautier


Buts :

Nice: Germain (16e)


Avertissements :

Marseille: Mendy (85e).

Nice: Wallyson (19e), Ricardo (66e)


Les équipes:

O. Marseille : Mandanda (c) - Mendy, Sparagna, Rekik, Manquillo (Zambo Anguissa 80e) - Romao, Silva (Isla 59e) - Ocampos, Barrada (Sarr 59e), Nkoudou – Batshuayi.


OGC Nice : Hassen – Pied, Baysse, Le Marchand, Ricardo – Koziello (Hult 90e), N.Mendy (cap), Seri – Wallyson (Traoré 60e) – Germain (Benrahma 75e), Ben Arfa.



Le but

16 ème But de Germain pour Nice ! L'action niçoise qui part du rond central avec Seri qui donne devant lui pour Wallyson qui enchaîne un contrôle et une passe dans la course de Germain qui se faufile entre deux adversaires et frappe plein axe des dix-huit mètres. Tir rasant qui termine dans les filets marseillais, entre Mandanda et son poteau ! Nice mène 0-1 !




Résumé




Marseille semblait aller mieux après ses trois victoires consécutives toutes compétitions confondues. Mais l'OM a rechuté ce dimanche après-midi et n'a pas réussi à voler dans les plumes des Aiglons niçois afin de réaliser la passe de quatre (0-1). La faute en grande partie à une première période très moyenne au cours de laquelle les Marseillais ont mis beaucoup trop de temps à se mettre en route et furent à la peine offensivement. On recensait une seule opportunité digne d'être mentionnée : un tir d'Ocampos dévié in extremis en corner par Mendy (42e). Les absences conjuguées de Diarra, Cabella, Nkoulou et Alessandrini se faisaient cruellement ressentir. Une aubaine pour l'OGC Nice qui maîtrisait techniquement les événements dans l'entrejeu et se montrait solide défensivement. Sans oublier d'être efficace devant comme sur l'ouverture du score signée Valère Germain d'un tir croisé et rasant du droit (0-1, 16e). Du réalisme en somme avec un but sur la première tentative des visiteurs.


Durant le second acte, les Phocéens affichaient plus de mordant et de tranchant dans leurs actions offensives mais Romao (50e), Batshuayi (64e), Sarr (72e) et Isla (90e+3) manquaient de précision et de conviction dans leurs enchaînements. En face, les hommes de Claude Puel, sans être exceptionnels, auraient pu doubler la mise par Ben Arfa (67e), Seri (78e) et Traoré (82e). La bande à Michel replonge donc dans ses travers et ne décolle pas de la deuxième partie de tableau (12e). Au contraire du Gym qui se relance après trois rencontres sans succès en L1 et grimpe provisoirement au 6e rang. De quoi passer la trêve internationale en toute tranquillité.



Réactions



Jean-Pierre Rivère:

On a effectué une très belle première période en pratiquant un football qui donne du plaisir. Le plaisir aurait été total si nos supporters avaient pu être là. C'est une victoire qui nous permet de recoller aux équipes de tête. Elle est importante sur le plan comptable. Un succès dans un derby, ce n'est jamais anodin. Le bilan est bon, mais il aurait pu être encore meilleur.



Jérémy Pied:

Cette victoire a une savoir particulière. Parce qu'on a discuté avec les supporters, qui étaient interdits de déplacement, c'était important pour nous de tout donner. Le résultat est là pour nous récompenser. On a eu trois matchs un peu moins bien au niveau du jeu mais dans l'état d'esprit on était là. On a changé un détail au niveau de l'intensité, de nos courses, de notre engagement au plus proche de notre adversaire. Ce soir on était déterminé, maintenant le plus dur est de continuer comme ça peu importe l'adversaire.


Michel:

On a mal commencé le match. On n’a pas mis en application ce que l’on s’était dit. Cela a été un gros avantage pour les adversaires. Pendant 45 minutes, on n’a pas été présents. Diarra est un joueur différent. Jeudi on en avait besoin, et personne n’en a parlé. Ce ne sont pas les absents qui ont fait la différence. Pour que notre qualité s’améliore, on devra être plus concentré sino on va être confronté à des situations comme celles d’aujourd’hui. L’autre jour on a gagné tranquillement contre une équipe peut-être meilleure que Nice. Si on n’est pas capable de maintenir ce niveau, c’est qu’il y a du travail.


Claude Puel:

C’est notre meilleure première mi-temps depuis le début de saison. Malgré le pressing de l’adversaire, on a réussi à sortir proprement le ballon. On a réussi à faire ce que ‘on espérait. J’ai regretté que l’on ne puisse pas mettre ce deuxième but. Il y a des situations que l’on n’a pas bien gérées. En ajustant mieux la dernière passe, il y avait matière à doubler la mise. On a joué sur un rythme très élevé. La deuxième mi-temps a été toute aussi séduisante : dans l’attitude, dans l’esprit. On est resté solide, organisé et on a été intelligent dans le pressing adverse. C’est une belle victoire qui récompense le groupe. On s’est remis la tête à l’endroit...

Quand les 11 qui débutent sont dans le bon tempo, c’est bon. Les attaquants ont été intéressants. Valère a marqué. Hatem a fait un match très complet...

La fraîcheur est psychologique ou physique, c’est lié. On a été sollicité. On découvre les sollicitations extérieures et médiatiques, ce n’est pas évident pour cette jeune équipe. Quand on les complimente beaucoup, on baisse la garde. C’est bien d’avoir repris notre marche en avant surtout au niveau du contenu. «Je préfère que la trêve arrive après une victoire. On va récupérer. On a pas mal d’internationaux qui vont partir, 7 au total...

C’est très sympa de la part de Michel. J’ai connu le joueur. Il faut lui laisser du temps. Il y a une vraie identité qui se met en place dans cette équipe de l’OM, ça illustre notre bonne performance. Je le remercie et lui souhaite bon vent à l’OM qui a besoin d’un entraîneur comme lui...

On peut toujours tirer des enseignements. On a retrouvé des vertus, des valeurs, les bases de notre jeu. À domicile, ce n’est jamais évident, face à des blocs défensifs. On est en dette sur nos matches à domicile, il faudra trouver des solutions face à Lyon. «C’est que du bonus pour Hatem. Il s’est remis dans un cercle vertueux. C’est très bien. Il est redevenu sélectionnable. Il a fait ce qu’il fallait. Il est récompensé. Il a mérité le droit d’être vu et revu. Sa sélection est amplement méritée par rapport à toutes les épreuves surmontées. Bravo à lui.



Revue de presse



L'OM avait la possibilité de passer la trêve de novembre au chaud. Fort d'une série de quatre victoires consécutives, Michel voyait se profiler deux semaines pour travailler sa méthode, et sortir ainsi d'un pragmatisme qui lui vaut bien des critiques. Mais c'est à croire que cette équipe se sent bien dans la deuxième partie de tableau de Ligue 1. Alors que les Olympiens comptaient sur un éclair de Batshuayi ou Nkoudou pour marquer, ils n'ont même pas pu compter sur une défense solide, Nice ayant ouvert le score presque sans forcer.


Les aiglons mangent les chevres