Les aiglons ont été rattrapés sur le fil. Alors deux points de perdus ou 1 point de gagné. On penchera plus pour la deuxième affirmation. Pour le reste on notera avant tout la nouvelle performance d'Ospina et on regrettera que l'on ne puisse plus parler aux arbitres sans prendre de jaune, notamment pour un capitaine... Ce n'est pas comme cela que l'on retrouvera un brin de sérénité entre supporters-joueurs et public. Pour finir que dire des deux attentats sur Bosetti... non sanctionnés. Ça doit être l'effet Geoffroy Guichard!



Fiche technique



AS St-Etienne - OGC Nice : 1 - 1 (0-0)


Arbitre : M. Gautier


Buts :

St-Etienne: Gradel (91e sp)

Nice: Bodmer (57e)


Avertissements :

St-Etienne: Sall (28e), Lemoine (31e), Clerc (80e), Trémoulinas (84e)

Nice: Digard (44e), Mendy (59e), Eysseric (66e)


Expulsion :

Nice: Digard (90e)


Les équipes :

St-Etienne : Ruffier - Clerc, Perrin (cap), Bayal Sall, Trémoulinas - Cohade (Hamouma, 54e), Guilavogui, Lemoine - Mollo - Brandao, Erding


Nice : Ospina - Kolodziejczak, Bodmer, Genevois, Puel - Mendy, Digard (cap), Traoré (Abriel, 83e) - Eysseric (Bruins, 76e), Bosetti (Maupay, 35e), Bauthéac

Les moments forts



90ème +1 But de Gradel pour Saint-Etienne ! L'Ivoirien transforme parfaitement ce penalty sur la gauche, même si Ospina était parti du bon côté. 90 Penalty pour les Verts ! Après un centre, la défense niçoise ne parvient pas à se dégager et le ballon traîne dans la surface. Il revient sur Bayal Sall qui après un rebond frappe mais voit son tir dévié par le tacle de Digard. Dans la foulée, Clerc marque mais M. Gautier avait déjà sifflé un penalty !


84ème Quelle intervention de David Ospina ! Sur un coup franc lointain, Perrin reprend de la tête mais le gardien colombien, très vif, réalise un arrêt de grande classe sur sa droite !


57ème But de Bodmer pour Nice ! Sur un nouveau corner, Mathieu Bodmer parvient cette fois à prendre le meilleur sur son défenseur direct au premier poteau pour dévier le cuir suffisamment pour tromper Stéphane Ruffier !


41ème Bien lancé dans la profondeur, Guilavogui parvient à tirer puissamment depuis l'entrée de la surface sur la droite. Ospina repousse comme il peut et Brandao, arrivé lancé reprend du gauche mais trouve à nouveau le gardien niçois sur sa route avant de lui mettre son pied dans les abdominaux, de façon violente mais involontaire ...


35ème Alexy Bosetti va sortir, touché après ces deux interventions dures sur lui. Le jeune Niçois souffre et reste allongé sur la pelouse.


Résumé

Alors qu'il reste six rencontres à disputer, les Stéphanois sont désormais relégués à cinq longueurs de Lille, vainqueur à Toulouse samedi (2-1).


Nice, dont les supporteurs avaient été privés de déplacement en raison des graves incidents survenus avant le match aller gagné par l'ASSE (1-0), est 11e.


Mathieu Bodmer a donné l'avantage aux Aiglons au début de la seconde période en reprenant victorieusement au premier poteau un corner joué depuis l'aile gauche (58).


Gradel a égalisé sur un penalty accordé pour une faute de main de Didier Digard après un tir de Josuah Guilavogui alors que l'ASSE poussait pour revenir à la marque (90).


Avant l'ouverture du score, les Stéphanois s'étaient montrés incapables de maîtriser une formation niçoise bien organisée, qui a bien coupé les lignes de son adversaire même si elle est restée stérile offensivement sur action de jeu, rapidement privée, qui plus est, d'Alexy Bosetti, blessé (36).


Bodmer rate le coche


L'ASSE n'a eu qu'une opportunité en première période avec un tir de Guilavogui repoussé par le gardien David Ospina sans que Brandao ne puisse reprendre (41), alors qu'un tir lointain de Fabien Lemoine passait au ras du poteau peu après la mi-temps (46).


Pour le reste, les Verts, qui restaient sur deux victoires de suite contre Sochaux et à Lyon, jouant dans un stade dont une tribune était partiellement fermée pour des incidents répétés de supporteurs, se sont souvent montrés imprécis dans l'animation offensive mais leur domination après la mi-temps a finalement payé.



Avant le penalty de Gradel, Saint-Etienne a manqué l'occasion d'égaliser, par Brandao qui manquait le cadre de la tête malgré une superbe position, à la réception d'un centre délivré de l'aile gauche par Gradel (73), puis sur une tête piquée de Josuah Guilavogui, passant au-dessus après un coup franc joué de la droite par Benoît Trémoulinas (78).


Ospina détournait encore une reprise de la tête de Mevlut Erding (85).


De son côté, Bodmer, à la reprise d'un coup franc joué par Valentin Eysseric a raté la possibilité de porter le score à 2-0, son tir étant stoppé par Stéphane Ruffier (73).

Réactions


Claude Puel:

Nous avons livré un très bon match. Il est dommage de ne pas avoir pu résister jusqu'à la fin. Nous avons été pilonnés sur ces longs ballons et ces deuxièmes ballons. C'est frustrant pour les joueurs en raison de la qualité que nous avons pu mettre dans ce match d'avoir perdu ces deux points. C'est beaucoup de déception. Nous avons été à la hauteur. Nous avons montré de belles choses. Je suis fier de ce qui a été réalisé. Il est dommage de concéder ce but encore dans les arrêts de jeu comme souvent depuis le début de saison. Il est dommage que l'arbitre ait manqué de discernement en attribuant un carton rouge à Didier Digard qui ne méritait pas cela. La main n'était pas intentionnelle. C'est comme ça. Nous avons très bien abordé ce match. Il a manqué juste un peu plus de bons choix et d'y croire un peu plus dans les 25 derniers mètres. L'approche et la maîtrise en première période ont été très intéressantes.


Eric Bauthéac:

Ce fut un match difficile mais nous avons été costauds aujourd'hui. On prend beaucoup de but dans les dernières secondes, c'est notre péché mignon cette saison. C'est dommage, on aurait presque mérité de rentrer avec les 3 points. Nous avons pris le match par le bon bout. On a été présent dans l'impact d'entrée de match. On savait que St- Etienne allait nous presser haut. Il nous fallait répondre à ça. On l'a fait de bonne manière mais cela n'a pas suffi. Un petit mot pour nos supporters qui n'ont pas pu venir, ce point est pour eux.


Didier Digard:

C'est dommage pour l'équipe et pour moi car je prends un rouge. C'est dommage pour l'arbitrage français. Je ne vois pas la balle. Je prends une exclusion directe. Je tacle et il me semble qu'il rate sa frappe sur l'action et elle me part dans le bras.


Christophe Galtier:

Nous avions beaucoup moins de jambes et d'énergie que d'habitude. Est-ce que sont les premières chaleurs ou l'énergie déployée dans le derby ? La fraîcheur est un élément indispensable. Nous n'en avions pas. Les joueurs n'ont pas été suffisants mais pas biens. C'est tout. On s'en est aperçu rapidement. Même si Nice n'a pas eu beaucoup de situations, notre jeu a été très pauvre. Nous avons eu quelques situations. Je me suis longtemps posé la question de savoir quand nous allions marquer. Dès lors, je crois que la chose la plus simple à faire dans ces conditions est de jouer direct et nous avons vu un bon vieux "kick and rush". Nous sommes parvenus à arracher le résultat nul avec un jeu direct et beaucoup de présence dans la surface. Ce point comptera. Dans la performance, je ne peux pas me satisfaire de ce qui a été fait aujourd'hui.





Revue de presse

ogcnice.info

ogcnice.info

Arrachant in extremis un nul dans les arrêts de jeu contre Nice (1-1) à l’issue d’une prestation médiocre , Saint-Etienne laisse Lille, vainqueur à Toulouse samedi soir (1-2), prendre cinq points d’avance dans la course à la 3e place.

St-Etienne cède du terrain