Les aiglons reviennent avec un point un peu chanceux mais mérité car ils y ont cru jusqu'à la fin. On ne parlera plus des transversales de Digard de la même façon. Et nous reverrons souvent le but de Traoré.

On regrettera la blessure de Pied mais on notera la bonne performance de Eysseric. On constatera que Meriem a été plutôt bon avant de s'éteindre. Cvitanich n'a pas encore montré ses qualités mais cela va venir avec le temps. Palun n'a pas été bon contrairement au précédent match...

Fiche technique

Stade Chaban-Delmas, Girondins de Bordeaux et OGC Nice 1 à 1 (mi-temps 0-0)

18.052 spectateurs

Arbitre :
M. Kalt

Buts :

Bordeaux : Saivet (86e)

Nice Traoré (93e)

Avertissements :

Nice: Pejcinovic (41è), Cvitanich (64è), Kolodziejczak (90è)

Expulsion :

Bordeaux: Sané (63e)

Les équipes:

Bordeaux : Carrasso - Mariano, Planus, Sané, Trémoulinas - Plasil (c) (Sertic, 72e), Nguemo - Obraniak (Saivet, 78e), Jussiê, Maurice-Belay - Gouffran

Nice : Delle - Palun, Civelli, Pejcinovic, Kolodziejczak - Digard (c), Traoré, Meriem (Bahoken, 76e) - Pied (Eysseric, 10e), Cvitanich (Bosetti, 64e), Bauthéac

Résumé

Réduit à dix en seconde période et visiblement fatigué après avoir puisé dans ses ressources jeudi en Ligue Europa, Bordeaux a concédé dimanche dans les ultimes instants un nul 1-1 face à Nice à l'occasion de la quatrième journée de Ligue 1.

Les Bordelais ont longtemps buté sur une équipe bien organisée et ont cru avoir fait une différence décisive à la 86e minute lorsque Henri Saivet a surgi dans le dos de la défense sur un coup-franc de Grégory Sertic pour tromper Joris Delle de la tête (86e).

Mais Nice a égalisé dans le temps additionnel sur une inspiration de Mahamane Traoré qui, à la réception d'un long dégagement relayé par Renato Civelli, a eu la lucidité de lober le gardien Cédric Carrasso.

Les Girondins ont eu une dernière grosse occasion après l'égalisation mais Joris Delle est sorti avec à propos pour empêcher Henrique d'offrir un succès aux siens.

Visiblement émoussés trois jours après avoir arraché dans le temps additionnel leur qualification pour la Ligue Europa face à l'Etoile rouge de Belgrade (3-2), les Bordelais ont dû jouer près d'une demi-heure à dix contre onze après l'expulsion de Ludovic Sané à la 63e minute.

Le défenseur a eu le tort de mettre sa main sur le visage de l'attaquant niçois Dario Cvitanich, dont le coude avait heurté la tête de Cédric Carrasso sur une sortie du portier bordelais.

A l'issue de cette rencontre, Bordeaux, toujours invaincu, est cinquième avec huit points, soit deux de moins que Lyon, premier après sa victoire 3-2 sur Valenciennes samedi.

Nice, dont le nouvel attaquant Jérémy Pied a quitté le terrain sur blessure dès la 10e minute, compte trois points et pointe en 17e position.

Réactions

Francis Gillot:

Un peu comme la saison dernière contre Ajaccio et Dijon, on n'arrive pas à garder ce résultat. On va mettre ça sur le compte de la fatigue, mentale, physique, qui fait qu'on a moins de lucidité sur le dernier geste. Mais même après l'égalisation on a quand même une grosse occasion par Henri (Saivet) qui est frais et qu'on n'arrive pas à mettre. C'est un match largement à notre portée pour prendre les trois points mais on n'a pas réussi à le faire pour diverses raisons, il y a eu un mélange de tout.

Claude Puel :

Nous passons par tous les états. Nous réalisons de bonnes choses au niveau du jeu. Ensuite nous passons dan l’à peu près. Puis nous reprenons le fil pour ensuite le reperdre. C’était un match particulier pour les deux équipes, pour tout le monde. Cela fait bon un match pour les spectateurs. Nous avons une équipe jeune. Nous manquons de régularité dans un match. Francis Gillot peut sûrement être frustré car il tenait la victoire. Personnellement, je suis frustré que nous fassions match nul. Si nous avions perdu, cela aurait été pire. Dans les intentions nous avons du potentiel. Il faut que nous soyons menés pour repartir de l’avant. Nous sommes en supériorité numérique et nous n’en avons pas profité. Nous ne sommes pas assez ambitieux, il faut aller prendre des points même à l’extérieur. Je suis exigeant avec ce groupe car nous avons de la qualité. Nous le montrons par séquence et petit à petit, il faut prendre la bonne cadence et penser que nous avons notre mot à dire. Nous avons des qualités et il faut les exprimer dans la durée. Il y a des choses encourageantes dans le jeu. Il ne manque pas grand choses pour prendre l’avantage et la supériorité dans ce match. Nous sommes en demi-teintes. Nous laissons Bordeaux prendre les commandes et revenir dans ce revenir et avoir des occasions. Il y a de tout, de la frustration. Il faudra beaucoup de travail avec ce groupe-là.

Camel Meriem :

C’est de la satisfaction d’être revenu au score dans les arrêts de jeu. Nous pouvons avoir quelques regrets de ne pas avoir su profiter de leur expulsion et de notre supériorité numérique. Nous n’avons pas vraiment senti la différence. Nous avons manqué de tranchant dans le dernier geste pour marquer. Bordeaux a eu aussi eu pas mal d’occasions de but. Je pense que c’est un bon point de pris avec un match nul assez logique.

Henri Saivet :

C’est dur à encaisser surtout que nous avons fait beaucoup d’efforts. Le match a été laborieux, certainement dû au fait que nous manquions de jus. Ensuite, il y a le carton rouge qui nous a anéantis. Nous avons malgré tout conservé le fil du match. Nous marquons sur la fin .C’est dommage de ne pas avoir su garder ce résultat. Nous n’avons pas su garder la concentration et ce but anéanti tous les efforts consentis durant ce match. Nous sommes déçus. Jeudi nous avons fini à 10 en puisant dans les énergies. Le fait de finir à une nouvelle fois à 10 aujourd’hui, qui plus est à 14h, ce n’est pas évident.

Carlos Henrique :

Nous nous attendions à un match piège. Nous avons perdu des points aujourd’hui. Nous ne sommes pas bien entrés dans notre match. Nous n’avons pas été efficaces. Il faudra récupérer ces points à Valenciennes et ce sera également un match difficile. Même si nous avons terminés à 10 et que c’était difficile, il fallait faire avec cela. Ce qui est bien c’est que nous avons réussi à marquer un but malgré l’infériorité numérique. C’est une déception car le but que nous avons pris était évitable.

Revue de presse

Bordeaux a concédé le nul dans les dernières minutes face à Nice (1-1) et clôture un véritable marathon de quatre matches en dix jours. Finissant à dix, les Girondins ont paru à bout de souffle.

Bordeaux à bout de souffle

Au terme d'un match indécis, Bordeaux a concédé le match nul face à Nice (1-1) ce dimanche après-midi. Les Girondins, toujours invaincus cette saison, sont deuxièmes du Championnat.

Bordeaux au ralenti