Les aiglons ont de nouveau raté le coche. En effet, les niçois auraient pu rentrer à la mi-temps avec un but d'avance mais c'était sans compter un pénalty raté par Monzon. En seconde mi-temps un poteau ne permit pas à Mouloungui de faire le doublé et de revenir au score face à une équipe auxerroise à notre portée. Vous allez nous dire que cela arrive mais cette saison c'est sûrement le point commun de beaucoup de matches. Les niçois n'ont pas de chance et cela est inquiétant.

Fiche Technique

A Auxerre, Stade de l'Abbé Deschamps : AJ Auxerre - OGC Nice : 2 - 1 (1-1)

Arbitre : M. Olivier Thual

Buts :

Auxerre : Oliech (13e), Ben Sahar (65e)

Nice : Mouloungui (21e)

Avertissements :

Auxerre : Dudka (57e)

Nice : Monzon (78e), Coulibaly (90e)

Les équipes :

Auxerre : Sorin (cap) - Hengbart, Boly, Grichting, Dudka - Ndinga, Segbefia, Ben Sahar (Hengbar, 88e), Traoré (Chafni, 64e) - Le Tallec, Oliech.

Nice : Ospina - Clerc, Civelli (cap), Pejcinovic, Monzon - Coulibaly, Hellebuyck, Abriel, Dja Djédjé (Meriem, 54e), Mounier (Gonçalves, 65e) - Mouloungui.

Résumé

Avec une victoire et sept défaites lors de ses huit derniers matchs, Auxerre n'en menait pas large au moment d'affronter Nice, pas au mieux non plus puisque les Aiglons sont en position de relégables avec un point de retard sur les Bourguignons au coup d'envoi.

Les hommes de Fournier respirent une première fois grâce à un but de la tête d'Oliech sur un service parfait de Sahar (1-0, 14e) mais Nice, toujours combatif, instille le doute dans les esprits auxerrois en égalisant grâce, sûrement, au plus beau but de cette 17e journée, à savoir une frappe pleine lunette de Mouloungi (1-1, 22e).

Les Azuréens ont même l'occasion de prendre l'avantage sur un penalty accordé juste avant la pause mais l'Argentin Monzon rate le cadre ! Les hommes de Marsiglia regretteront certainement longtemps cette opportunité manquée car, Sahar, de la tête encore, double la mise pour l'AJA (2-1, 65e).

Grâce à ces deux coups de tête, le club icaunais fait un bond spectaculaire au classement puisqu'il se retrouve maintenant à la 13e place tandis que Nice, 19e, n'en finit plus de s'enfoncer.

Réactions

René Marsiglia :

On voit l'importance du penalty manqué qui a travaillé dans les têtes. Il y avait beaucoup de déception dans le vestiaire à la mi-temps, il a fallu rebooster tout ça. Dans notre situation les éléments contraires sont durs a digérer. Je pense que cela aurait été mérité de revenir avec l'avantage au score à la pause... C'est très décevant de revenir encore bredouille car on a montré de belles choses. Mais tant qu'on ne ramènera rien de nos déplacements, on sera toujours sous pression. Les matches passent et on s'éloigne de notre objectif points. C'est difficile.

Kafumba Coulibaly :

On leur a donné les trois points. C’est souvent cette même impression qui ressort des matches. Quand Auxerre poussait, on n’était pas trop mal. Mais on rate ce penalty. On pouvait encore repartir avec un point mais… Ce soir, on est abattu parce qu’on n’a pas vu Auxerre, avec tout le respect que j’ai pour cette équipe. On leur a donné le match.

Gerard Bourgoin :

Il n'y a pas d'erreur de casting. Quand on dit erreur de casting cela veut dire que la mayonnaise ne prend pas. Il n'y a pas d'ultimatum pour Fournier. On a perdu face au top level de la Ligue 1. Aujourd'hui, on joue les équipes de la deuxième moitié et on ne désespère pas de remonter dans la première moitié. Avec Fournier, on s'entend très bien, comme une bande de gais-lurons. (sic)

Revue de presse

A l’occasion d’un choc de bas de tableau, Auxerre a pris le meilleur sur Nice (2-1). Grâce à cette victoire qu’ils attendaient depuis un mois, les Bourguignons s’offrent un bon bol d’air au classement et laissent les Aiglons englués dans la zone rouge.

Auxerre respire

L'AJ Auxerre se donne de l'air. Les hommes de Laurent Fournier ont dominé Nice (2-1), dimanche, lors de la 17e journée de Ligue 1. Grâce à Sahar et Oliech, auteurs chacun d'un but et d'une passe décisive, les Bourguignons mettent fin à une série de mauvais résultats, et maintiennent les Aiglons dans la zone rouge.

Le reveil d'Auxerre

Après trois revers de suite et malgré climat pesant cette semaine, Auxerre s'est relancé en dominant Nice (2-1). Les Azuréens toujours aussi insuffisants à l'extérieur s'enfoncent au classement.

Nice bat toujours un Nice catastrophique en déplacement