Tous les ingrédients du début de saison étaient présents lors de cette rencontre : erreurs d'arbitrage, poteaux, mauvais choix... Les matches du Gym sont des éternels recommencements...comme le résultat comptable. Inquiétant!

Fiche technique

Stade de la Mosson, Montpellier Hérault bat OGC Nice 1 à 0 (mi-temps 0-0)

13.000 spectateurs environ

Arbitre :
M. Jaffredo

But :

Montpellier: Camara (76è)

Avertissements :

Montpellier : Dernis (38è), Estrada (60è)

Nice : Mounier (7è), Pejcinovic (61è)

Les équipes :

Montpellier : Jourdren - Bocaly, Yanga M'Biwa (c), Hilton, Bedimo - Marveaux (Cabella, 59è), Dernis (Camara, 59è), Estrada, Saihi - Utaka, Giroud

Nice : Ospina - Clerc, Mabiala, Pejcinovic, Monzon - Digard (c), Meriem, Abriel - Dja Djedje (Guié Guié, 78è), Pentecôte (Mouloungui, 65è), Mounier (Palun, 85è)

Résumé

Montpellier, nettement dominateur, a conservé sa place de leader après sa logique victoire (1-0) obtenue face à l'OGC Nice dimanche à la Mosson lors de la 5e journée de Ligue 1.

L'équipe de l'entraîneur René Girard s'est visiblement accommodé de son nouveau statut de leader pour confirmer son surprenant début de saison devant une timide formation niçoise, reléguée dans la zone rouge.

La défaite à Lyon (2-1) et la qualification laborieuse en 16e de finale de la Coupe de la Ligue n'a entravé ni la confiance, ni la maîtrise du jeu de la formation héraultaise, qui s'est imposé grâce à un but inscrit dans le dernier quart d'heure par son joker Souleymane Camara (75), entré en cours de jeu (59).

Nice, qui compte seulement deux points, ne décolle pas de la zone des relégables et souffre d'un manque de réalisme pour faire mieux.

Maître de l'entrejeu et de la possession du ballon, Montpellier contrôlait le jeu durant la première demi-heure. En l'absence de son meneur de jeu Younès Belhanda, suspendu, le MHSC manquait de percussion et de présence dans les trente derniers mètres pour vraiment inquiéter le gardien colombien Ospina. Mis à part une reprise de Dernis au-dessus de la transversale (17), Montpellier ne se créait pas d'occasions.

Dans une position d'attente, les Niçois exploitaient la moindre opportunité pour mettre en danger Jourdren, qui effectuait son retour en Ligue 1. Le gardien de Montpellier repoussait notamment une frappe de Meriem (30).

Les entrées conjuguées peu avant l'heure de jeu de Cabella et Camara, aux dépens de Marveaux et Dernis, changeait le visage de l'équipe de René Girard, qui empilait les occasions. A un quart de la fin, le joker sénégalais, auteur d'un doublé devant Rennes, ajustait Ospina d'une frappe enveloppée à l'entrée de la surface et offrait la victoire à Montpellier.

Dans les dernières minutes, Nice gâchait toutefois deux belles occasions par Guié Guié, à la tête repoussée par la transversale (80), et Mouloungui, au lob mal ajusté (91).

Réactions

Souleymane Camara:

"Je suis content parce que ç'a été un match difficile, un match de combat. Le coach a fait un choix, mais on est une équipe, tout le monde est concerné."

Didier Digard:

"On fait le même constat après chaque match donc on va arrêter de se lamenter. On travaille mais on va essayer de faire tourner les choses du bon côté, a déclaré le capitaine niçois. A chaque fois qu'on concède un but on se rend compte que c'est de notre faute. C'est souvent nos erreurs qu'on paie."

Eric Roy :

Nous restons dans une spirale négative dont on n'arrive pas a sortir malgré notre qualification en Coupe de la Ligue. A l'heure actuelle, nous n'avons pas les ingrédients pour remporter des matchs ce n'est pas plus compliqué que ça. Nous sommes tombés sur une équipe de Montpellier qui fait un bon début de championnat, a un booster avec cette perspective de première place. Mais ça n'excuse rien, nous nous devons d'être plus imperméable, plus solidaire. Sur le terrain il y a des choses que je vois qui ne me plaisent pas. Il manque de la solidarité et un esprit guerrier. Quelque chose qu'à Montpellier par exemple.

René Girard et Eric Roy en vidéo

Jamel Saihi:

" L'objectif était de prendre les trois points. C'est chose faite, ça n'a pas été facile. On y a toujours cru tant qu'il y avait du temps à jouer. L'entrée de Souleymane Camara et Rémy Cabella nous a apporté un plus. On a un bon groupe d'une vingtaine de joueurs, à nous d'être présent quand on fait appel à nous. "

Revue de presse

Dimanche, à la Mosson, Montpellier a retrouvé le chemin de la victoire et récupère le fauteuil de leader. Nice, qui a plié puis cédé en fin de match, reste en queue de peloton.

Montpellier repique la tête

Leader depuis la 3e journée, Montpellier s'est imposé contre Nice (1-0) dimanche pour conserver les rênes de la Ligue 1.

Montpellier ne lâche rien