Les aiglons ont joué 20 minutes en première mi-temps et deux en seconde... Alors Eric Roy peut dire : "Nous avons des moments intéressants mais l'on ne parvient pas à concrétiser dans nos temps forts. Inquiet ? Je le serais s'il n'y avait ni envie ni qualité, mais ce n'est pas le cas." Cela ne nous rassure pas car le Gym, même pendant ces faibles temps de jeu intéressants, n'a rien montré, ou trop peu. D'habitude nous commençons à nous inquiéter à la mi-saison, là l'inquiétude arrive plus tôt. Malgré une équipe qui semble armée pour se maintenir en L1 ( sur le papier) , nous ne voyons pas comment elle y arrivera après ce premier mois de compétition...

Fiche technique

Stade du Ray, OGC Nice et Stade Brestois 0 à 0

7.875 spectateurs

Arbitre :
M. Viléo

Avertissements :

Nice : Gonçalves (67è

Brest : Baysse (23è) , Gentiletti (68è), Zebina (86è)

Les équipes :

Nice : Ospina - Clerc, Civelli, Pejcinovic, Monzon - Digard (c), Meriem (Diakité, 81è), Abriel (Hennion, 87è) - Mouloungui, Pentecôte (Gonçalves, 64è), Mounier

Brest : Elana - Coulibaly, Baysse, Zebina, Gentiletti - Culma, Grougi (c), Poyet, Lesoimier - Roux (Ewolo, 71è), Ben Basat (Ba, 90è)

Résumé

Nice, insuffisamment incisif pour décrocher une première victoire, a concédé le nul (0-0) lors de la 4e journée de Ligue 1 samedi à domicile face à un Brest solide, qui a poursuivi sur sa lancée de matches nuls, le quatrième en quatre journées.

Toujours à la recherche d'une victoire, Nice, dernier au classement avant la rencontre, a toutefois quitté la zone rouge grâce aux défaites de ses concurrents Ajaccio, Nancy et Valenciennes.

Malgré une défense décimée, qui a nécessité la première titularisation de Zebina, Brest qui reste 13e au classement, a contenu sans problème des Niçois manquant trop de percussion, de conviction et de précision.

Dernier arrivé sur la Côte d'Azur, l'ancien Toulousain Pentecôte, généreux dans ses appels et ses déplacements, a pourtant mis à l'épreuve le tandem axial brestois. Mais il n'a pu cadrer qu'une seule tête sur un coup franc latéral de Monzon, sans tromper Elana bien sur ses appuis (32).

Brest à l'aise en déplacement

Les Bretons, rois du nul en ce début de saison, traversaient sans peine une première période ronronnante et restaient tranquilles jusqu'à l'heure de jeu, quand les Niçois se décidaient enfin à les presser au milieu de terrain.

Mouloungui, passé au centre de l'attaque azuréenne après le remplacement programmé de Pentecôte par Gonçalves, obligeait Elana à une superbe parade réflexe sur la ligne (72). Trois minutes plus tard, Ospina, peu sollicité jusque-là, captait un tir de Poyet. Nice, trop souvent déconcentré (5 buts encaissés en trois matches), a su au moins verrouiller sa surface, à défaut d'avoir gagné en efficacité offensive.

A la veille de deux nouveaux déplacements, à Caen mardi en Coupe de la Ligue (30 août), puis au Parc des Princes contre le PSG (11 septembre) au sortir de la trêve internationale, Brest s'est lui offert de nouveaux gages de sécurité à l'extérieur.

Réactions

Eric Roy (entraîneur de Nice) :

«Je suis forcément déçu du résultat. Il faut savoir concrétiser sur nos temps forts. Nous n'avons pas tout réussi, il y a eu des mauvais choix ou gestes et des imprécisions, mais nous avons essayé de produire du jeu devant un adversaire brestois solide et bien organisé. Nous avons eu 23 centres sans nous créer beaucoup d'occasions. Deux points en quatre matches, ce n'est évidemment pas une bonne entame de Championnat. Je ne suis pas inquiet. Comme je l'ai souvent dit, nous aurons une équipe rodée et compétitive fin septembre.»

Alex Dupont (entraîneur de Brest) :

«On avance lentement mais on avance. Nous ramenons un bon point de Nice. Nous avons livré un match sérieux, costaud défensivement même si nous avons été un peu bousculés en fin de partie sur des coups de pied arrêtés. J'ai vu des choses intéressantes au plan collectif. On a manqué de punch dans la finition. Il y a bien sûr toujours mieux à faire. Il doit être écrit que Nice et nous ne pouvons plus nous départager. C'est le troisième nul de rang dans nos confrontations. J'ai bien aimé le match de Jonathan Zebina. Il amène une grande sécurité défensive et relance proprement.»

Revue de presse

Nice n'a toujours pas gagné. Malgré une nouvelle prestation encourageante face à des Bretons bien organisés défensivement, les Aiglons restent en recherche de confiance et de réalisme.

Nice rame encore

Toujours pas de succès en championnat pour Nice et Brest. Les deux formations se sont neutralisées ce samedi (0-0) lors de la 4e journée de Ligue 1.

Cherche victoire...