Nice a montré sûrement ce soir son meilleur visage depuis le début du championnat, pourtant nous ne revenons qu'avec un seul point. Les raisons : une décision douteuse de Mr Duhamel sur le second but de Mounier et surtout un mauvais choix de tireur du pénalty. Comment choisir Mouloungui qui était "cuit" depuis plus de 20 minutes? Comment cela est-il possible?

Fiche technique

Stade du Ray, OGC Nice et Toulouse FC 1 à 1 (mi-temps 1-0)

8.390 spectateurs

Arbitre :
M. Duhamel

Buts :

Nice : Mounier (31è)

Toulouse : Regattin (90è)

Avertissements :

Nice : Palun, Ospina, Diakité

Toulouse : Fofana, Sirieix, Soukouna

Expulsion :

Toulouse : Soukouna (90è)

Les équipes :

Nice : Ospina - Mabiala, Civelli, Pejcinovic, Monzon - Diakité, Digard (c), Meriem (Hennion, 80è), Abriel (Palun, 74è), Mounier - Mouloungui

Toulouse : Ahamada - Congré (c), Fofana, Capoue, Tabanou - Devaux (Soukouna, 74è), Braaten (Regattin, 61è), Sissoko, Sirieix, Machado (Akpa, Akpro, 82è) - Umut

Résumé

Toulouse a accroché le nul samedi au stade du Ray face à l'OGC Nice (1-1) et a conservé la tête du classement lors de la 3e journée de Ligue 1.

Les Toulousains ont égalisé par un exploit du jeune Adrien Regattin, 20 ans, à la 90e minute annulant l'espoir d'une première victoire niçoise.

Deuxième meilleure défense du dernier championnat, totalement imperméable cet été devant les promus, la ligne toulousaine a craqué sur la toute première occasion adverse et a cédé devant Mounier, le Niçois en forme (1-0, 31).

Un alignement approximatif et une sortie hésitante du jeune gardien Ahamada (19 ans) devancé par Civelli ont permis à Mounier, totalement démarqué, de marquer sans contrôle du gauche.

Le leader avait pourtant bien commencé la partie avec un jeu plus fluide et deux sérieuses opportunités: un centre-tir de Tabanou accompagné du bout des doigts sur le montant par Ospina. Le gardien niçois a ensuite repoussé une belle frappe des 20 mètres de Sissokho.

Mais peu à peu, les Aiglons ont mieux maîtrisé leur sujet, opposant un bloc plus concentré et plus compact à leurs adversaires. Sur un corner de Hennion, entré peu avant en jeu, Mounier a trouvé le cadre d'une demi-volée à l'entrée de la surface, mais l'arbitre M. Duhamel a refusé le but pour un hors jeu contesté (86).

Dans un final heurté, à l'image du tacle dur de Soukouna (exclu pour un 2e carton) sur Monzon, Regattin a quand même placé un retourné acrobatique somptueux au point de penalty sur le centre de Sissokho pour une égalisation dans le temps additionnel (90).

Mouloungui a ensuite eu l'oportunité d'inscrire un penalty dans la confusion la plus totale (90+6) et de donner la victoire aux Niçois, mais l'attaquant gabonais a buté sur Ahamada.

Réactions

Eric Roy (entraîneur de Nice sur le site officiel du club):

"Je suis très déçu, très frustré pour le public, pour notre nouveau président à qui on aurait aimé offrir un premier succès. Il y a eu de l'envie, de la générosité, des supporters qui ont répondu présent. On aurait dû mener 2-0 après un but complètement valable. Et les garçons le méritaient. Je n'étais pas satisfait de la première période ; les garçons ont fait ce que j'attendais d'eux au cours de la deuxième. C'est plutôt un mauvais point, pas payé vis-à-vis de nos trois premiers matches."

Alain Casanova (entraîneur de Toulouse sur le site officiel de l'OGC Nice):

"Mon sentiment est mitigé. Nous avons effectué un très bon début, enchaîné plusieurs temps forts, notamment 30 minutes où nous avons eu la possibilité de concrétiser notre domination. Sur un coup de pied arrêté, nous avons remis Nice dans la partie. Dès lors, ils ont repris confiance et effectué une bonne fin de période. Ils marquent un deuxième but, valable ou pas, je ne sais pas. Mais nous avons eu le mérite d'y croire jusqu'au bout et de revenir. Sur l'ensemble, le nul me semble assez logique."

Devants au tableau d'affichage pendant près d'une heure, les Niçois se sont fait rejoindre en toute fin de match, avant de manquer un penalty. Pour la première victoire de l'année, il faudra repasser.

Nice peut s'en mordre les doigts