L'OGC Nice a manqué de réalisme et de simplicité ce soir. Un match qui était à sa portée et se termine par un match nul. Décevant!

Fiche technique

Stade du Ray, Nice - Brest : 1 - 1 (1 - 1)

9 248 spectateurs. Arbitre : O. Thual.

Buts :

Nice : Ljuboja (8').

Brest : Martial (14').

Avertissements :

Nice : K. Coulibaly (41').

Brest : Martial (22'), Ferradj (25'), Soumah (79').

Les équipes :

Nice : Letizi (cap) - D. Diakite, Pejcinovic, Paisley, Clerc - K. Coulibaly, Digard - Ab. Traoré, Ben Sâada (Mouloungui 74), Mounier - Ljuboja. Entraîneur : Eric Roy.

Brest : Elana - Ferradj (Ntamé 46'), Martial (Lorenzi 84'), Baysse, Daf (cap) - O. Coulibaly, Bigné, Licka - Poyet, Soumah (Roux 84') - Micola. Entraîneur : Alex Dupont.

Résumé

Nice ne peut pas souffler par Sport24.com

Pour le dernier match de l’année au Stade du Ray, les joueurs d’Eric Roy ont été tenu en échec par Brest (1-1) et confirment leur difficultés offensives. Les Finistériens enregistrent quant à eux leur premier résultat nul à l’extérieur cette saison.

Les Niçois auraient sans douté préféré passer les fêtes au chaud. Deux semaines après leur victoire arrachée face aux champions de France en titre, les hommes d’Eric Roy ne parviennent pas à prendre raisonnablement leurs distances avec la zone dangereuse. Profondément remaniée après une cascade de blessures, la ligne défensive inédite d’Alex Dupont ne tardait d’ailleurs pas à craquer. Avec une merveille de transversale, Digard trouvait la poitrine de Mounier bien lancé sur son flanc gauche. Ferradj ne résistait pas à l’accélération de l’ancien Lyonnais qui avait tout son temps pour ajuster sa septième passe décisive en championnat vers Ljuboja (1-0, 7e). La réaction finistérienne ne se faisait pas attendre. Sur un corner de Licka déposé sur le crâne de Poyet, Letizi laissait échapper le cuir. Pour son 375e match en championnat, le portier niçois offrait à Martial l’égalisation sur un plateau (1-1, 14e). Mounier, virevoltant, continuait à mener la vie dure à Brahim Ferradj.

Alex Dupont mettait alors fin au supplice de son défenseur, remplacé à la mi-temps par N’Tamé. Durant quinze longues minutes, les Brestois devaient faire le dos rond et laisser passer l’orage. Mounier, encore et toujours, déclenchait toutes les actions azuréennes. Mais la défense bretonne était prévenue et ne se faisait plus prendre par les accélérations de l’ancien Lyonnais. Avec une domination stérile, les Niçois se montraient finalement plus menaçants en contre-attaques, comme sur une reprise de Ljuboja trouvé à la limite du hors-jeu (71e). Au terme d’une rencontre conclue sur un faux rythme, c’est finalement Brest qui se procurait la balle de match mais Micola, seul face à Letizi, dévissait sa frappe (88e). Impresionnant de solidarité, le collectif brestois rapporte un bon point de la Côte d’Azur et se prépare à accueillir Marseille pour clore une tonitruante première partie de saison. Les hommes d’Eric Roy n’auront eux pas le droit à l’erreur face à Arles-Avignon.

Réactions





Eric Roy (entraîneur de Nice) :

«Nous n'avons pas su tuer le match. C'est le genre de soirée où les efforts ne sont pas payés. Nous avons pourtant eu beaucoup d'occasions et sans doute plus de trente centres devant le but brestois. Je suis très déçu pour mes joueurs qui, dans le contenu, ont réalisé le match attendu. Nous n'avons pas su concrétiser et nous n'avons pas été à l'abri jusqu'à la fin de la partie. On savait Brest en confiance. On a essayé de trouver des solutions. Il a manqué l'étincelle pour faire la différence».

Alex Dupont (entraîneur de Brest) :

«C'est notre premier point en déplacement. Un bon point ! Celui du courage et d'un esprit de corps. Nice et Mounier nous ont fait souffrir dès l'entame. Nous étions assez diminués avec une défense remaniée. Mais nous avons bataillé ferme et nous avons su rester concentrés en faisant preuve d'un comportement exemplaire».

Paul Baysse (défenseur de Brest) :

«On s'est tous donné à fond pour arracher ce point à Nice. Un résultat mérité au vu de nos efforts. Ce n'était pas évident après avoir concédé l'ouverture du score si tôt dans la partie. On est revenu sur coup de pied arrêté. Il faut vraiment souligner la débauche d'énergie de tout le groupe pour défendre. Je crois que c'était la première fois que nous étions alignés dans cette défense. On a tenu et on continue à prendre des points».

Anthony Mounier (milieu de Nice) :

«Au final, on ne prend qu'un seul point. On peut être déçu. C'est même rageant au vu de toutes nos occasions. Ce nul a vraiment un goût de défaite. Il nous a sans doute manqué un peu de justesse dans les centres, un peu de présence devant le but».

Lionel Létizi (gardien de Nice) :

«Sur l'égalisation brestoise, il y a une tête au premier poteau. Je n'arrive pas à maîtriser le ballon qui tombe malheureusement dans les pieds d'un adversaire. C'est une faute technique. Cette balle est difficile à garder mais c'était dans mes cordes. Je m'en veux car on aurait dû gagner ce match. C'est ainsi. Ensuite, j'ai éprouvé beaucoup de frustration devant les efforts non récompensés de mes partenaires. Mais je suis resté concentré. Quand tu fais une faute, il ne faut surtout pas en faire une autre derrière».

Revue de presse

Brest a ramené un bon point de Nice en décrochant le match nul (1-1), et conforte ainsi sa place dans la première partie de tableau en attendant le match face à Marseille, mercredi soir, à domicile.

Le stade brestois prend un bon point

Après un parcours à l?extérieur tourmenté (4 victoires, 5 défaites), Brest y a arraché son premier match nul, à Nice (1-1) ce samedi lors de la 18e journée de Ligue 1.

Brest s'accroche