Une première sortie réussie. Cela combine bien devant. La défense, certes un peu plus brouillone, est très solidaire. Cid est métarmorphosé. Au final, Nice met fin à 6 ans de première journée sans victoire alors que pour les verts il faudra attendre la 19ème année pour espérer débuter par une victoire.

 

 

 

 

 

 

Fiche technique

A Saint-Etienne, au stade Geoffroy-Guichard, St Etienne - Nice : 0 - 2 (0 - 1)

29 243 spectateurs

Arbitre : M. Thual

 

Buts :

Nice : Traoré (39ème) Loïc Rémy (88ème)

 

Avertissements :

Nice : Diakité (14ème)

 

Les équipes:

ASSE : Janot, Varrault, Tavlaridis, Bayal, Hautcoeur (Andreu 71ème), Matuidi, Gelson (Sako 64ème) Landrin, Payet, Rivière (Faye (77ème), Mirallas.

OGC Nice : Ospina, Mabiala, Echouafni, Cid, Paisley, Hellebuyck, Traore, Diakité, Sable, Rémy, Ben Saada (puis Bamogo (71 ème).

 

Résumé

 

Nice en patron par Sport24

 

Dominateurs tout au long de la partie, les Niçois l’emportent à Saint-Etienne (0-2) et plongent déjà les Verts dans le doute.

 

Le chaudron attendait avec impatience le visage de sa nouvelle équipe, après une saison 2008-2009 catastrophique. La présence de nombreux supporters en témoignait ! Pourtant, le public tardait à s’enflammer, seul un poteau pour Sainté sur un dégagement hasardeux de Cid donnait des frissons aux locaux (24e). Les attaquants maladroits, il fallait l’apport des milieux, à l’image de Landrin côté stéphanois, pour inquiéter Ospina (30e). Nice, assez discret, allait alors sortir de sa coquille et placer plusieurs banderilles sur les buts de Janot. Le poteau sauvait d’abord le portier stéphanois sur corner (32e) puis la maladresse de Ben Saada retardait l’échéance (36e). Malgré une belle occasion de Rivière qui tirait directement sur Ospina (34e), les Verts allaient prendre l’eau sur un beau contre mené par Rémy et conclu par Traoré (0-1, 40e).

 

Alain Perrin allait devoir trouver les mots pour relancer son équipe, à la peine en ce premier acte !

 

Sans solution en première période, les Verts tentaient d’accélérer en seconde mais les maladresses répétées empêchaient toute tentative fructueuse. Comme sur ce bon travail de Varrault où Rivière plaçait une frappe bien au-dessus (56e). Le mal récurrent de Saint-Etienne refaisait surface avec un manque flagrant de mouvement pour créer des décalages. Alain Perrin avait beau envoyer des jeunes à l’abordage (Sako et Andreu), les Verts restaient dans le dur et seul Payet tentait de faire la différence (63e). La toile tissée par le nouveau coach niçois Didier Ollé-Nicolle fonctionnait à merveille d’autant que le travail en appui de Rémy faisait très mal aux défenseurs stéphanois. Le même Rémy crucifiait les Stéphanois dans les derniers instants après avoir éliminé Bayal et fixé Janot (0-2, 88e). La messe était dite, Nice l’emportait avec autorité sur la pelouse de Geoffroy-Guichard !

 

Les notes des joueurs

 

Revue de presse

 

Pour la première rencontre du championnat à domicile, les joueurs d’Alain Perrin s’inclinent 2 buts à O contre l’OGC Nice.

Asse-Nice : 0-2 par asse.fr

 

L'entraîneur niçois Didier Ollé-Nicolle a débuté sa carrière en Ligue 1 au-delà de ses espérances, puisque son équipe est allée chercher les points de la victoire sur la pelouse de Saint-Etienne (2-0), samedi.

Les Stéphanois piégés à domicile par Nice par l'AFP

 

Réactions

 

Didier Olle-Nicolle :

«Nous ne nous sommes pas fixés d'objectif sur ces premiers matches, mais seulement de bien commencer sur le plan tactique. Aujourd'hui, nous avons atteint l'objectif de la première journée. Nous sommes venus avec un esprit de conquête. Ce soir, avec la victoire, je suis encore plus heureux d'être l'entraîneur de Nice, mais ça ne change rien à mon engagement. J'ai trouvé que mes joueurs étaient très réceptifs, et gagner un premier match à l'extérieur, ça fait vraiment très plaisir.»

Interview audio

 

Alain Perrin (entraîneur de l'AS Saint-Etienne):

«C'est bien évidemment une déception de débuter la saison par une défaite à domicile. Il va d'ores et déjà falloir cravacher pour prendre des points durant le mois d'août. Il faut rendre hommage aux Niçois qui étaient bien en place et ont su attendre patiemment. Nous, on a buté sur une défense bien regroupée, et face à une telle défense, il faut plus de créativité. Il faudra être vigilant, parce que ce genre de scénario risque de se reproduire souvent à Saint-Etienne. En fin de match, il nous a manqué de la fraîcheur et donc du dynamisme.»

 

Loîc Rémy :

« On ne pouvait pas mieux débuter la saison. On a pu exploiter nos situations favorables, mais le but qu’on a inscrit peu avant la mi-temps a sûrement fait mal aux Stéphanois. Avec cette victoire, ça commence bien pour Nice, qui a d’abord été récompensé de son travail collectif. Mais on va maintenant jouer Rennes et Bordeaux. Ce sera au moins aussi dur ! »