Jamais deux sans trois! Le proverbe a encore frappé et trois fois. Les niçois pour la troisième fois d'affilée ont perdu leur premier match de la saison. Pour la troisième fois d'affilée face à un promu. Pour la troisième fois d'affilée par 1 à 0. Le but havrais a été inscrit par Cédric Kanté contre son camp. Une mauvaise entame de championnat qui n'a souvent pas influé sur la saison sauf il y a deux ans!

 

 

  • Fiche technique

Stade Jules Deschaseaux, Le Havre AC bat OGC Nice 1 à 0 (mi-temps (0-0)

12.670 spectateurs

Arbitre : M. Jaffredo

But :

Le havre : Lesage (71è)

Avertissements :

Le havre : Tixier

Nice : Faé, Kanté

Les équipes :

Le Havre : Revault (c) - Hénin, Sambou, Ba, Kana-Biyik (Tixier, 22è) - Youssouf (Alassane, 54è), Davidas, Dieuze, Ait Ben Idir - Fauré (Alla, 68è), Lesage

Nice : Letizi - Diakité, Hognon, Kanté, Jeunechamp - Echouafni (c), Faé, Hellebuyck - Traoré (Ben Saada, 70è), Rémy, Bamogo (Modeste, 69è)

 

  • Le résumé

Baptême havrais réussi par Sport24.com

Devant son public, le retour du HAC en Ligue 1 était très attendu. Titrés en Ligue 2 la saison dernière, les Normands comptaient sur leur bon état d’esprit pour bien débuter le championnat. D’autant que face à eux se dressait un OGC Nice affaibli par le départ de nombreux cadres et comptant surtout sur l’insouciance de sa jeune garde.

Le HAC trop tendre

Pas de round d’observation dès le début de partie où les deux formations n’hésitaient pas à prendre des initiatives. Davidas de la tête lançait les hostilités mais sa tentative était bien captée par Letizi (5e), tandis que de l’autre côté Bamogo se montrait ambitieux sur un raid solitaire mais il dévissait sa frappe (6e). Face à l’insouciance havraise, l’OGC Nice avait de solides arguments et pouvait compter sur la vivacité de Rémy et Bamogo, ainsi que sur l’expérience des plus anciens comme Echoaufni ou Jeunechamp. C’est d’ailleurs ce dernier qui prenait les choses en main des 25 mètres mais Revault boxait le cuir (17e). Cette action avait le don de réveiller les locaux qui réagissaient par Cédric Fauré, chargé de remplacer Hoarau. L’ancien Toulousain reprenait bien un centre de Lesage mais sa tête passait juste à côté (25e). Malgré cette occasion, les hommes de Nobilo rencontraient pas mal de difficultés à se montrer présents dans la surface adverse et s’avéraient trop tendres dans les duels. En face, les visiteurs avaient le contrôle du ballon et donnaient le tempo à la rencontre sans cependant se créer d’occasions. La première mi-temps était de ce fait assez terne avec un jeu se situant la plupart du temps au milieu de terrain.

Lesage délivre le promu

Dès l’entame de la seconde période, les Niçois reprenaient leur mainmise sur la rencontre. Rémy était virevoltant sur le front de l’attaque mais pêchait dans la finition à l’image de cette frappe beaucoup trop enlevée à l’entrée de la surface (51e) ou encore de cette tête mal ajustée sur un corner de Hellebuyck (57e). Mais malgré une domination territoriale, les Aiglons peinaient à se montrer menaçants et se heurtaient à des Havrais complètement repliés. A mesure que le match défilait, la tendance s’inversait et les promus sortaient la tête de l’eau. Après une timide occasion de Hénin (67e), l’éternel Jean-Michel Lesage trouvait l’ouverture sur une frappe légèrement déviée dans la surface (1-0, 72e). Cette réalisation de l’ancien de la maison délivrait Jules-Deschaseaux et coupait les jambes niçoises. Les hommes de Nobilo se montraient très solidaires pour préserver leur acquis, à l’image de ce tacle parfait de Ba devant Rémy dans la surface (77e). Modeste avait le dernier mot pour l’OGCN mais il voyait sa frappe bien boxée par Revault (90e). Le Havre réussit son entrée dans l’élite et empoche trois points déjà importants.

 

  • La revue de presse

Les Niçois ont chuté une nouvelle fois lors de la première journée de championnat et n'ont pas effacé des tablettes la dernière victoire du Gym lors de cette fameuse première journée (Auxerre - Nice 1-2, le 2 août 2003).

La mauvaise habitude par Nice Matin

En marquant l’unique but du match, Jean-Michel Lesage offre une victoire précieuse au Havre pour son retour en Ligue 1. Les Niçois, en manque d’efficacité, peuvent avoir beaucoup de regrets.

Le havre se rassure par Football 365

 

  • Les réactions

Jean-Marc Nobilo (entraîneur du Havre) : « On savait que la Ligue 1 serait dure, et effectivement, ce match a été très difficile, même si nous avons pris les trois points. Les joueurs ont fait preuve d'abnégation tout au long de la rencontre et à l'image de Jean-Michel Lesage, les joueurs sont restés sur la continuité de l'an passé. On a certes été mis en difficulté mais en première mi-temps, on a aussi connu des situations intéressantes. Et le but nous a totalement relancé dans le match. »

Frédéric Antonetti (entraîneur de Nice) : « C'est une grande frustration et une grande déception pour ma jeune équipe. On a perdu sur un coup du sort même si nous avions la maîtrise du match, mais nous n'avons pas été assez réalistes. Le but chanceux du Havre nous a mis un coup sur la tête et on n'a pas su réagir comme il le fallait. Nous étions meilleurs, mais on a perdu, peut-être parce que nous n'avons pas été assez conquérants et ambitieux. Si un jour on gagne un match comme Le Havre ce soir je signe de suite. »