Retrouvez le résumé ainsi que les photos de la rencontre 1/8ème de finale de la Coupe de la Ligue. Une victoire niçoise sans forcer devant une equipe de national. Au final, les aiglons sont en quart de finale et c'est bien l'essentiel.

 








Fiche technique

 

Stade du Ray, OGC Nice bat US Créteil Lusitanos 3 à 0 (mi-temps 2-0)

6.426 spectateurs

Arbitre :
M. Ennjimi

 

But :

Nice : Ben Saada (8è pen), Modeste (28è), Bamogo (47è)

Avertissements :

Nice : Rool.

Créteil : Abbar.

 

Les équipes :

Nice : Ospina - Diakité, Hognon, Cid, Rool (c) - Jeunechamp (Apam, 26è), Hellebuyck, Ben Saada (Echouafni, 76è) - Bamogo, Modeste (Quansah, 84è), Mouloungui

Créteil : Trivino (c) - Zanoni, Abbar, Argelier, Di Bartolomeo - Abwo (Vareilles, 72è), Planus (Mokdad, 54è), Sanches Leas, Betsch - Gohiri, Maiga (Bouabdallah, 59è)

 

Le résumé

 

Nice n’a pas fait de détails en huitièmes de finale de la Coupe de la Ligue. Opposés à Créteil, qui évolue désormais en National, les hommes de Frédéric Antonetti l’ont emporté 3-0, Ben Saada (sur penalty) puis Modeste et enfin Bamogo, après la pause, clôturant la marque. Les Azuréens affronteront le vainqueur du match Le Havre-Rennes au prochain tour.

 

Les réactions

 

Olivier Frapolli (entraîneur de Créteil):

"On savait que seul un exploit nous permettrait de passer. Le penalty me semble un peu sévère. Il arrive de plus très tôt dans la partie. On s'était fixé l'objectif de ne pas en prendre dans le premier quart d'heure, de résister puis de prendre des risques. C'est au moment où nous reprenons le dessus et que nous nous créons quelques occasions intéressantes - on tape quand même la barre - que notre adversaire double la mise".

 

Frédéric Antonetti :

"La victoire est méritée même si à 1-0 en notre faveur, nous nous sommes un peu relâchés pendant dix minutes. On avait l'objectif d'atteindre les quarts, c'est fait. Les attaquants ont besoin de réussir des gestes devant le but. Ce soir, ils ont emmagasiné de la confiance. Une soirée très positive, sans blessé, si ce n'est Cyril Jeunechamp qui a pris un mauvais coup".

 

Chaouky Ben Saada :

"Un match presque parfait. On l'avait pris très au sérieux. Tout le monde a donné du sien pour l'ouverture de la marque. On a ensuite géré proprement, à l'exception d'une petite dizaine de minutes. Le deuxième but nous a soulagés. Nous allons nous concentrer sur le quart et tout donner pour aller au bout. Les gros semblent passer au travers dans ces huitièmes, à nous d'en profiter".

 

Richard Trivino (gardien et capitaine de Créteil):

"Le penalty à la 8e minute nous a fait très mal. Une véritable gifle. Je ne sais pas s'il y avait faute mais nous avons été trop timorés en début de rencontre. Mis à part ce début de match trop timide, nous avons livré la partie que nous souhaitions. Nous avons eu des occasions pour revenir à la marque et faire douter notre adversaire. Mais nous n'y sommes pas parvenus. Je suis déçu".

 

Les photos