Logo - Netbet Sport - Navy background - 150X59

"3 - 0", "4-0" voire plus voilà ce que l'on entend partout à Nice depuis le début de semaine. Pourtant le Gym a, quelques fois, réussi à Paris mais là, notre troisième gardien (qui a fait les unes de tous les journaux - voir plus bas-) aura fort à faire. Alors un petit coup pouce à nos amis monégasque en faisant un résultat à Paris? Réponse à 19h... Une dernière chose vous voulez parier... ça vaut le coup de tenter la victoire nicoise elle vaut entre 11 et 13€!

Le match est à suivre sur :

Radio

RMC Mutlitlive

France Bleu Azur

Internet

Streaming : Fromsport - atdhenet.tv - Tous-sports - FirstRow

Paris Sportifs

Profitez de 110€ de Bonus pour essayer Net Bet.fr. Découvrez aussi les pronostics de Daniel Bravo.

PSG: 1.18 Nul : 5.10 Nice : 12

Les news

08/11

Le groupe niçois : Mandrea, Veronese - Amavi, Bodmer, Gomis, Kolodziejczak, Palun, Pejcinovic, Puel - Abriel, Bruins, Brüls, Digard, Eysseric, Mendy, Pied, Traoré - Bauthéac, Bosetti, Cvitanich, Honorat

Le groupe parisien : Douchez, Sirigu - Alex, Camara, Digne, Jallet, Marquinhos, Maxwell, Silva, Van der Wiel - Matuidi, Motta, Pastore, Rabiot - Cavani, Ibrahimovic, Lavezzi, Lucas, Ménez.

07/11

Cavani devrait être apte pour la rencontre.

Eric Bauthéac a ressenti une douleur à son genou mais il devrait être présent pour cette rencontre.

05/11

Luca Véronèse devrait garder les buts niçois. En effet, le troisième gardien niçois a purgé sa suspension.

David Ospina souffre d'une entorse du ligament interne du genou droit. Il devrait être absent 6 semaines.

Il n'y aura de supporters niçois. En effet, les prix prohibitifs + l'interdiction des banderoles et des mégaphones ont découragé les supporters niçois.

Amaury Delerue sera l’arbitre de la rencontre assisté de Cédric Moreau et de Philippe Jeanne . Le quatrième arbitre sera Franck Scneider.

Les stats avec la LFP

Les déclarations d'avant-match

Fabrice Abriel:

Craindre une réaction du PSG après le nul hier ? Ils seront revanchards. Ce sont des joueurs de haut niveau qui savent se remobiliser. C’est leur quotidien. Ils sont toujours dans la performance. Ils savent que samedi ils doivent mettre des points à Lille et Monaco, ils seront là. Ils ont atteint un niveau collectif qui fait qu’ils prennent du plaisir ensemble. Il peut y avoir un excès de confiance à utiliser. Mais ils parviendront à leurs fins à l’arrivée .

Laurent Blanc:

S'imposer en championnat ce week-end, avec la manière, apparait comme un rebond indispensable.

Eric Bauthéac:

Ça s’annonce difficile car le PSG est sur un nuage en ce moment. Mais on y va sans pression. L’objectif, c’est de jouer notre jeu. On ne veut pas se contenter de défendre.

Blaise Mateudi:

Il ne faut pas croire qu'on va ganger tous nos matches 4-0.

Revue de Presse

Cliquez sur l'article



Lucas Véronèse, quel baptème par le Parisien

Pour l’heure, l’histoire est belle. A 22 ans, Lucas Veronese se prépare à disputer le premier match de sa carrière en Ligue 1 au Parc des Princes, face au PSG et à ses stars. Il y a pis comme baptême. Il y a, peut-être, mieux aussi. L’armada parisienne, guidée par Ibrahimovic, s’est en effet spécialisée dans la destruction des défenses ces derniers temps. Pour le jeune gardien niçois, troisième dans la hiérarchie derrière Ospina et Hassen, tous deux blessés, ce déplacement dans la capitale s’annonce corsé. Le natif de Cagnes-sur-Mer, prêté la saison dernière à Istres où il était la doublure de Petric, a toutefois affiché une grande sérénité cette semaine.

« On a un challenge tous les deux, glisse Eric Bauthéac. Quand je lui ai demandé combien de buts il comptait prendre, il m’a répondu zéro. Du coup, s’il y parvient, je lui ai promis un très gros restaurant. » (Rires.)

Les conseils de Lionel Letizi

Ça tombe bien, Veronese, non autorisé à s’exprimer avant le match, a de l’appétit. Sérieux, travailleur, tonique et bien élevé, il a laissé un excellent souvenir à tous ceux qui l’ont côtoyé depuis ses premiers plongeons du côté de Juan-les- Pins. « On a rapidement senti chez lui des qualités supérieures à la moyenne », avance Jean Dudillieu, présent pour ses débuts à l’âge de 7 ans. « Tout gamin, il avait une personnalité déjà affirmée, une réelle force mentale et une grande capacité de travail », lâche Stéphane Martino, son coach en benjamins. A Nice, tous ses formateurs s’accordent à dire qu’ils ne possèdent pas les qualités naturelles d’un Hugo Lloris ou d’un Mouez Hassen, promis à la succession d’Ospina. Mais ils louent aussi un état d’esprit exemplaire et une envie féroce de réussir.

« C’était déjà un gros travailleur, un gamin réfractaire à l’échec, lâche Pierre Rolly, son entraîneur spécifique à Mougins. A l’époque, Veronese, âgé de 14 ans, tape dans l’oeil des recruteurs de l’ASMonaco mais choisit finalement l’OGC Nice, le club de son coeur. Tête bien faite (il a obtenu un bac STG avec mention), il a pris de l’étoffe depuis, étant notamment convoqué pour la Coupe dumonde desmoins de 20 ans en 2011. « S’il était là, c’est en raison de ses qualités, confie Francis Smerecki, sélectionneur à l’époque. Pierrick Cros était titulaire, mais il n’était pas loin de lui. Depuis, il a dû encore faire des progrès. » « Il a le niveau pour être aligné », affirme Lionel Letizi. Passé par le PSG, Letizi, en charge des gardiens à Nice, lui a beaucoup parlé ces derniers jours. « A Paris, face à une telle équipe, il n’a pas grand-chose à perdre. Il doit prendre ce match comme une opportunité de se montrer. il n'aura pas peur »