Le match aura lieu dimanche 15/05 à 17h pour cause de finale de Coupe de France (eh oui!) Un match important pour les "Rouge et Noir". Un match nul ou une victoire mettrait les aiglons définitivement à l'abri pour le maintien. Retrouvez les stats, les déclarations d'avant -match, les côtes pour vos paris sportifs et tous les rendez-vous habituels.

Le match est à suivre sur :

Radio

RMC Mutlitlive

France Bleu Azur

Internet

Streaming : Fromlivesport - Fromsport - atdhenet.tv

Les Paris Sportifs

cotes au 13/05

EurosportBet : jusqu'à 80 euros de bonus

Les côtes : Nancy : 1.90 - Nul : 2.90 - Nice : 3.40




SAjOO.fr, 80€ offerts pour votre première inscription

Les cotes : Nancy : 1.80 - Nul : 3.00 - Nice : 3.90







Pmu.fr : jusqu'à 70 euros de bonus

Les cotes : Nancy : 1.80 - Nul : 3.10 - Nice : 3.70





Bwin.fr : jusqu'à 50 euros de bonus

Les cotes : Nancy : 1.80 - Nul : 3.00 - Nice : 3.90




Betclic.fr : votre premier pari remboursé jusqu'à 20 euros

Les cotes : Nancy : 1.90 - Nul : 3.00 - Nice : 3.70





Les dernières news

14/05

Le groupe niçois : Letizi, Ospina - Civelli, Clerc, Coulibaly, Gace, Mabiala, Malaga, Pejcinovic - Ben Saada, Diakité, Digard, Palun, Mounier, Sablé - Ljuboja, Mouloungui, Quansah

Le groupe nancéins : Gregorini, Pillot - Chrétien, André Luiz, Loties, Sami, Haïdara, N'Diaye - N'Guemo, Berenguer, Gavanon, Traoré, Brison, Féret - Vahirua, Hadji, Bakar, Jeannot

13/05

Selon le journal l'Equipe, l'absence de David Hellebuyck est fort probable pour cette rencontre. La raison : le terrain synthétique.

Mounier pourrait faire son retour dans le groupe. Il a suivi l'entraînement d'hier en totalité. Possible retour de Julien Sablé. David Hellebuyck devrait être mis au repos pour cette rencontre. Le milieu de terrain n'a pas suivi le décrassage de jeudi. Journée de soins aujourd'hui pour les aiglons.

Pablo Correa sera privé de Samba Diakité pour le déplacement à Paris. En effet, il souffre d'une élongation à un mollet. Samba Diakité est même incertain pour la réception de Nice dimanche.

Les stats avec la LFP

Les déclarations d'avant-match

François Clerc :

Ça va être un match très tendu car Nancy jouera sa survie. Et si nous ne sommes pas prêts, on pourrait faire face à une grosse déconvenue.

Youssouf Hadji:

Là, on joue notre vie. C'est l'un des matches les plus importants de ces dernières années à Nancy. Le groupe, chaque joueur, en est conscient. On va vraiment essayer de se lâcher, car le maintien passe vraiment par ce match-là.

David Ospina :

Ce match s'annonce déterminant. Il sera important pour Nancy comme pour nous. Et nous travaillons, nous nous donnons pour faire un bon résultat et assurer le maintien de l'OGC Nice parmi la Ligue 1. C'est notre seule priorité. Site off.

Eric Roy :

Si l’on veut se mettre à l’abri, il faudra prendre au moins un point là-bas. Ce sera le match de l’année pour eux. On s’attend à vivre un duel d’hommes. Ne soyez pas inquiets, nous irons à Nancy en guerriers. Direct Azur.

Revue de Presse

À seulement trois journées de la fin, il y a encore un peloton de sept clubs menacés de descendre en L2 dont Nancy et Nice, opposés dimanche à Picot. Analyse de la feuille de route des uns et des autres.

Nancy. Cela fait plusieurs semaines déjà qu’on se dit que la situation va bien finir par se décanter dans la seconde partie du tableau mais, à trois matches de la fin, c’est toujours aussi serré. Seul Auxerre a profité de la 35e journée pour faire un pas décisif vers le maintien en L1 en pulvérisant Lyon 4-0 à l’Abbé-Deschamps mercredi. Dixième avec 45 unités compteur, l’AJA peut dormir tranquille ainsi que Bordeaux (onzième avec le même nombre de points) malgré sa saison bidon. Toulouse (12e, 44 pts) semble aussi hors de danger.

Le sprint final du gruppetto

Le match le plus important depuis onze ans ! Voilà comment Jacques Rousselot qualifie cet ASNL-Nice. Le président plante le décor.

Tous les Nancéiens semblent satisfaits du nul ramené du Parc des Princes. Mais n’est-ce pas une nouvelle erreur d’appréciation ?

C’est un point. Et je pense qu’il va compter à la fin. Il ne faut évidemment pas s’arrêter là, on est toujours relégables mais dans ce match je trouve qu’il y a eu des signes encourageants. Comme lors de cette saison me direz-vous. Cette équipe est capable de belles choses mais elle manque parfois de caractère. Là on a fait un match d’hommes. À la mi-temps j’ai compris qu’on ne lâcherait pas.

On a pourtant senti de la nervosité dans vos rangs ?

C’est normal non ? Ça ne me gêne pas, ça fait partie des ingrédients du football quand on est dans notre situation. Mais encore une fois on a été aussi revanchards. Et dans les vestiaires à la pause, les joueurs ont pris conscience que ce n’était pas fini.

Un tournant dans l'histoire