Attention danger... Ce match est sûremement l'un des plus importants de la saison pour les deux équipes et un nul n'arrangera personne... Retrouvez les dernières news, les dernières déclarations mais aussi tous vos rendez-vous habituels.

Le match est à suivre sur :

Radio

RMC Mutlitlive

France Bleu Azur

Internet

Streaming : Fromlivesport - Fromsport - atdhenet.tv

Les Paris Sportifs

Les côtes sont susceptibles d'évoluer

EurosportBet : jusqu'à 80 euros de bonus

Les côtes : Nice : 2.35 - Nul : 2.70 - Monaco : 2.90

SAjOO.fr, 80€ offerts pour votre première inscription

Les cotes : Nice : 2.25 - Nul : 2.75 - Monaco : 3.10





Pmu.fr : jusqu'à 60 euros de bonus

Les cotes : Nice : 2.30 - Nul : 2.70 - Monaco : 2.90





Bwin.fr : jusqu'à 50 euros de bonus

Les cotes : Nice : 2.25 - Nul : 2.75 - Monaco : 3.10




Betclic.fr : votre premier pari remboursé jusqu'à 20 euros

Les cotes : Nice : 2.35 - Nul : 2.70 - Monaco : 2.90





Les dernières news

15/04

Le groupe niçois : Ospina, Letizi - Coulibaly, Civelli, Paisley, Pejcinovic, Clerc, Gace - Diakité, Digard, Palun, Sablé, Ben Saada, Traoré, Mounier - Bellion, Ljuboja, Mouloungui.

Le groupe monégasque : Ruffier, Chabbert - Lolo, Adriano, Mongongu, Puygrenier, Hansson, Muratori - Diarra, Gosso, Nkoulou, Mangani, Coutadeur, Lacombe, Haruna - Moukandjo, Park, Niculae, Welcome.

M. Clément Turpin a été désigné par la LFP pour diriger cette rencontre et il sera accompagné de MM. Harchay et Danos sur les touches et de M. Batta, 4ème arbitre

S’agissant du bilan historique des confrontations, les deux formations affichent une égalité parfaite : quinze victoires, quinze défaites et onze nuls. Or, la saison dernière, Monaco était venue s’imposer 3 buts à 1 au Ray... David Bellion, victime d’un léger accident de la route, s’est entraîné normalement hier matin et devrait donc faire partie du groupe. Du mieux également pour le gardien de but David Ospina, absent à Montpellier en raison d’une intoxication alimentaire.Côté monégasques : Layvin Kurzawa (tête) et Nampalys Mendy (tibia) sont eux d’ores et déjà forfaits. Direct Azur

14/04

Eric Roy n’est pas sur de pouvoir compter sur son attaquant, Danijel Ljuboja. Le Serbe est incertain pour samedi. Habib Bamogo et Larrys Mabiala sont d'ores et déjà forfait (soins) tandis que Mamadou Bagayoko ne sera pas non plus dans le groupe niçois (choix de l'entraîneur). Laurent Banide ne pourra pas compter sur Laurent Bonnart. Le jeune Nampalys Mendy (18 ans) ne sera également pas du déplacement. Les deux Monégasques sont forfait pour cause de blessure. RMC

Exit Banide, bonjour Puel? Le prince le Prince Albert II aimerait bien enrôler Claude Puel, actuellement à Lyon. Selon Football 365,l'ex-coach de Lille pourrait se voir confier les pleins pouvoirs en cas de retour sur le Rocher.

13/04

Touché à l'adducteur gauche contre Lyon (2-2), il y a dix jours, Danijel Ljuboja a repris la course après une semaine de repos complet. L'échographie passée ce lundi a confirmé une petite déchirure. Pour l'heure, l'attaquant niçois se contente de soins et de légers footings. L'ex-buteur du PSG et de Grenoble a ainsi pu courir, mardi et mercredi, avec le préparateur physique du Gym, mais sa participation au derby de samedi reste incertaine. «Je vais tout faire pour réintégrer le groupe pour la venue de Monaco, nous a confié le Serbe. On prendra une décision vendredi, sachant que, derrière, il y a aussi la demi-finale de Coupe de France face à Lille.» L'Equipe.

Déjà perturbé depuis des semaines par des problèmes à l'oreille interne consécutifs à des chocs en match, David Bellion a été légèrement blessé dans un accident de la circulation mardi soir. Le joueur, qui se trouvait avec sa fille dans un taxi, a été victime du coup du lapin. «J'ai comme une grosse barre dans le dos. Je n'avais vraiment pas besoin de ça, je n'ai pas de chance», a déclaré le joueur. Il espère pouvoir rejoindre ses partenaires jeudi pour préparer le derby de samedi contre Monaco (31e j. de L1) et la demi-finale de Coupe de France mardi face à Lille.

12/04

Chaouki Ben Saada, le milieu offensif de l'OGC Nice, est sorti sur blessure à l'heure de jeu dimanche à Montpellier (1-1). Le joueur âgé de 26 ans avait dû céder sa place à Eric Mouloungui. Le Tunisien souffre d'un hématome au pied droit et a été dispensé de décrassage lundi, révèle le site officiel du club. "C'est mon compatriote Jamel Saihi qui m'a marché dessus. Mon pied est bien enflé mais il n'y a pas d'inquiétude à avoir, je pense pouvoir reprendre mercredi", précise l'intéressé. Ouest France

Les stats avec la LFP

Les déclarations d'avant-match

Laurent Banide :

C’est un derby important car il vient dans une période dans laquelle les deux clubs sont au coude à coude dans la lutte pour le maintien. Mais il n’est pas capital car il restera encore sept matches derrière. Eux comme nous n’avons que des matches importants jusqu’à la fin de la saison. Il faut donc replacer les choses dans leur contexte malgré l’excitation que provoque le derby.

Julien Sablé :

Il ne faut pas se tromper. Lille, quoi qu’il arrive, sera un événement unique dans nos carrières. On ressent l’excitation autour de nous, palpable. Mardi, on sait que l’on donnera tout. On va vivre un moment rare et spécial, les supporters et nous. Mais ne jouons pas ce match avant l’heure. Il faut avant tout sauver l’institution. Et donc préserver notre place en Ligue 1.

Jean Jacques Gosso :

Les deux équipes ne sont pas bien classées. Toutes les deux ont besoin des trois points de la victoire, mais à l’AS Monaco, nous avons tous les atouts pour faire un bon match.

Eric Roy :

"Ma priorité va toujours au match suivant. Le match suivant, c'est Monaco. Il est évident que si je devais choisir entre les trois points contre Monaco et une qualification en Coupe, je choisi la victoire en championnat. Maintenant, comme on ne me demande pas de choisir, on va faire les choses dans l'ordre et déjà penser au derby".

Thomas Mangani :

ça va nous permettre de ne pas nous relâcher. Ce sera encore un match avec beaucoup d'intensité. A nous de faire une bonne semaine de travail. Il faut arriver à avoir de la régularité sur ces gros matches et perdre moins de points contre des adversaires dits à notre portée, parce que la défaite contre Nancy ou le nul contre Caen donnent des regrets. Il faut vraiment se servir de ce qu'on a fait contre Lille pour avancer.

Lionel Letizi :

Pour l'instant, on pense surtout au derby de samedi soir face à Monaco. Une rencontre sans doute aussi importante que la demi-finale.

Revue de Presse

Attention danger. Demain soir, à partir de 19 h, l'OGC Nice va devoir affronter l'AS Monaco à domicile. Deux formations qui se battent pour éviter la descente en Ligue 2 la saison prochaine. En cas de défaite, le club du Rocher, 16e du classement de Ligue 1, ou le Gym, 14e, pourraient l'un comme l'autre basculer dans la zone de relégation.

Ne pas briser la confiance
Un match à enjeux pour les Aiglons, qui précède de quelques jours seulement la demi-finale de Coupe de France, disputée également sur la pelouse du stade du Ray, mardi soir. « Pour l'instant, on ne parle entre nous que du match de samedi », promet le milieu de terrain niçois Didier Digard. En revanche, côté supporters, la Coupe est dans toutes les têtes. « On prépare l'événement depuis deux semaines ! Une demi-finale, c'est pas tous les ans », indique le président du club d'ultras ARN. « Mais ce derby ne perd pas pour autant de sa saveur », assure Didier Digard. Au-delà de l'impact sur la position du Gym au classement, une victoire de l'AS Monaco pourrait briser la confiance des Aiglons, invaincus depuis huit rencontres dont sept en championnat.

20 Minutes

Entretien avec le milieu de terrain du Gym Julien Sablé, avant le match qui opposera son équipe à l'AS Monaco au stade du Ray, ce samedi à 19 heures

Entretien avec Julien Sablé

Il fut l’un des meilleurs Monégasques au Louis-II lors de la victoire face à Lille (1-0). Jean-Jacques Gosso sera encore là samedi soir (19 heures) au stade du Ray pour défendre les couleurs du club de la Principauté. Le milieu récupérateur âgé de 28 ans, qui sera en fin de contrat avec l’ASM en juin 2011, veut tout donner pour sauver le club, quoi qu’il arrive. « La victoire face à Lille nous a un peu soulagés, explique le joueur ivoirien. Mais il ne faut pas se relâcher. Nous sommes dans une position qui demande beaucoup de concentration. Nous sommes conscients de la situation de l’équipe ».

Jean Jacques Gosso l'opiniâtre

Niçois et Monégasques se retrouvent samedi à 19 heures au Ray pour un derby qui s’annonce très chaud. Si le match, à huit journées du terme, n’est pas décisif pour le maintien, il est néanmoins très important pour les deux équipes. Une défaite pourrait en effet propulser Nice ou Monaco dans la zone de relégation. Il y a très longtemps qu’un tel parfum de la peur n’avait autant plané sur la tête des deux formations avant cette confrontation.

Nice-Monaco dans le rétro

La pression monte chez les supporters, à quatre jours du derby de la Côte d’Azur entre Nice et Monaco. Cette saison, au-delà de la rivalité entre les deux clubs, la tension est d’autant plus palpable que tous deux cherchent à assurer leur survie en Ligue 1. Cette histoire est de celles qui se répètent saison après saison. Forcément, diraient les supporters niçois, qui marquent d’une pierre rouge la double confrontation face au voisin monégasque en championnat. C’est un derby digne de ce nom. Stéphane, habitué de la tribune sud du Ray, explique : «Chaque année, on espère battre Monaco. C’est une question de fierté et de supprématie locale !»

Ce duel a la particularité d’opposer des formations à la fois proches et très éloignées. Déjà, les deux clubs n’évoluent pas dans la même cour sur le plan financier. «C’est un peu l’histoire du riche contre le pauvre. En cela, Monaco nous a toujours pris de haut, aussi bien dans l’attitude des dirigeants que celle des joueurs», insiste Stéphane qui a encore du mal à digérer l’attitude de l’exmeneur de jeu de Monaco, Nêné, venu la saison dernière chambrer jusqu’au pied de la tribune les supporters rouge et noir après avoir inscrit son but. Et puis, à l’inverse, Nice est plus populaire. «De ce côté-là, il n’y a jamais eu photo. A Monaco, les supporters n’existent pas. On peut dire qu’à l’aller comme au retour nous jouons à domicile !»

Malheur au vaincu

Et plus encore qu’auparavant, le Gym aura besoin du soutien indéfectible de tous. Les meilleurs ennemis du championnat se livrent en effet un mano a mano à distance pour assurer leur maintien parmi l’élite. Au classement, un seul point sépare ces deux formations. Et donc, malheur au vaincu. «Ce match est peut-être le plus important de la saison, affirme Stéphane. En tout cas, il vaut de l’or sur le plan comptable. Si un succès nous ferait le plus grand bien dans les têtes, il ne nous garantirait pas pour autant le maintien en Ligue 1 !» Cette confrontation qui s’annonce bouillante pourrait en cas de victoire permettre aux Niçois de préparer au mieux quatre jours plus tard leur demifinale de Coupe de France à domicile face à Lille, qui vient d’essuyer une défaite en championnat à Monaco justement. Mais pas question de faire un choix. «Il faudra gagner les deux matchs !» clament haut et fort les fans du Gym. Le décor est planté…

20minutes

Depuis la claque reçue à domicile face au Paris-SG (0-3), le Gym ne perd plus. En ramenant un point de Montpellier (1-1), les Niçois ont donc porté à six matches leur série d'invincibilité en Ligue 1. Six rencontres qui ont mis en lumière les forces mais aussi les failles de l'équipe niçoise.

Une série au crible

Menés en fin de première période, les Niçois ont su tenir tête ce dimanche, à Montpellier en ramenant le score 1-1 grâce à un but de Mouloungui.

La location

- Stade du Ray : Vendredi 15, samedi 16 de 10h à 18h.

- Boutique Officielle, 5 rue Lépante (04.93.92.36.40) jusqu'au samedi 16 avril à 19h

- Club des Supporters, 44 bis rue Arson (04.92.04.87.13) jusqu'au samedi 16 avril à 16h

- France Billet (Carrefour, Fnac, Géant Casino) : jusqu'au samedi 16 avril à 21h.

- Ticketnet (Auchan, E. Leclerc, Virgin) : jusqu'au samedi 16 avril à 21h.

- La Poste : Cagnes/Mer Avenue de la Serre et Nice Le Ray

Les tarifs

Populaire : Complet

Seconde basse : 12€

Seconde haute : 17€

Première Sud : 25€

Honneur : 30€

Présidentielle : 45€

Entrée gratuite pour les moins de 8 Ans accompagnés (billet gratuit à retirer au guichet). 1/2 tarif pour les enfants de 8 à 12 Ans. Les demi-tarifs sont disponibles sur présentation d'un justificatif.