Ce premier match de championnat s'annonce compliqué face à une des meilleures équipes du championnat. Plus inquiétant, il s'agit sûrement de la formation qui montre le plus beau football de notre Ligue 1 à l'inverse des aiglons... Un match nul serait une bonne performance. Réponse vers 23h.

Le match est à suivre sur :

Radio

RMC Mutlitlive

France Bleu Azur

Internet

Action/Action : A venir

Streaming : Rojadirecta - atdhe

Les Paris Sportifs

Les meilleurs côtes en rouge

EurosportBet : jusqu'à 80 euros de bonus

Les cotes : Nice : 3.40 - Nul : 2.88 - Lille : 1.82






SAjOO.fr, 80€ offerts pour votre première inscription

Les cotes : Nice : 3.70 - Nul 3.00 - Lille : 1.83





Pmu.fr : jusqu'à 60 euros de bonus

Les cotes : Nice : 3.70 - Nul : 2.90 - Lille : 1.80






Bwin.fr : jusqu'à 50 euros de bonus

Les cotes : Nice : 3.70 - Nul 3.00 - Lille : 1.83


Betclic.fr : votre premier pari remboursé jusqu'à 20 euros

Les cotes : Nice : 3.30 - Nul : 2.90 - Lille : 1.85





Les dernières news

14/01

Le groupe lillois : Mouko, Landreau – Béria, Chedjou, Rami, Debuchy, Emerson, Rozehnal, Vandam – Obraniak, Mavuba, Dumont, Cabaye, Balmont – M.Sow, Hazard, Frau, De Melo, Gervinho

Le groupe niçois : Letizi, Ospina - Civelli, Clerc, Mabiala, Paisley, Pejcinovic - Ben Saada, Coulibaly, Diakité, Digard, Sablé, Traoré - Bamogo, Bellion, Ljuboja, Mouloungui, Mounier

12/01

La LFP a désigné les arbitres de la rencontre Nice - Lille . C'est Philippe Malige qui officiera au sifflet, assisté de Didier Grenier et Stéphane Mercier. Le quatrième arbitre sera David Mezouar.

Les stats avec la LFP

Les déclarations d'avant-match

Eric Roy:

On veut bien sûr profiter de cette qualification, D'autant qu'on est passé à la trappe en Coupe de la Ligue dès le premier tour. Mais c'est clair, Lille, c'est un rendez-vous sur lequel on se projette déjà... Ils ont fait beaucoup de matches avec des scores fleuves. C'est une équipe qui est capable de marquer des buts, de produire du jeu. Une formation bien équilibrée avec un bon gardien, une défense sérieuse et solide. Le milieu de terrain est travailleur et leurs attaquants sont capables de faire la différence à tout moment que ce soit individuellement ou même collectivement. Ce qui me frappe chez cette équipe c'est la mobilité générale, tout le monde est disponible par rapport au porteur du ballon. C'est ce qui en fait la difficulté pour l'adversaire. On se prépare pour ce choc qui sera une valeur pour s'étalonner. On va se présenter pour gagner ce match comme on le fait à chaque fois et ce sera forcément un formidable challenge pour les joueurs.

Danijel Ljuboja :

Peut-être qu’il y a pas mal d’équipes qui se valent en termes de qualité. Chaque match est serré. Il y a deux ou trois équipes qui sont tout de même meilleures, comme Lille. Paris aussi est pas mal cette année mais je ne sais pas si ça va durer. Après, il y a pas mal d’équipes à peu près pareilles

Florent Balmont :

Ca fait quelques matches que nous sommes premiers. On ne se prend pas la tête avec ça. Ce qui nous intéresse, ce sont les points. On veut en prendre un maximum. On est dans la lumière et on peut vite tomber dans l'anonymat. On fait nos semaines. On travaille bien, on rigole bien. On est sérieux. On l'a vu à Forbach (victoire 3-1 en 32e de finale de la coupe de France). Ce n'est pas facile de recommencer comme ça. Certaines équipes sont passées à la trappe... On sait que chaque match est difficile. On va à Nice pour faire un gros résultat. Nice à domicile ne prend pas beaucoup de buts. On va faire comme d'habitude, essayer de faire notre jeu. J'ai vu Nice contre Marseille. C'était un peu attaque-défense. Mais au final, Nice a gagné (1-0).

Mickaël Landreau :

Janvier et février sont souvent des tournants dans une saison, que ce soit dans la lutte pour le maintien ou dans celle pour les premières places. D'expérience, j'ai pu constater que les points engrangés pendant cette période s'avéraient précieux en fin de saison.

Rudi Garcia :

À Nice, ça ne sera pas simple. Il est toujours difficile de s’imposer au stade du Ray. Mais si nous voulons conserver notre place de leader, on sait ce qu’il nous reste à faire. Accrocheurs, les Aiglons sont en mesure d’obtenir un résultat contre n’importe quelle équipe. De notre coté, nous avons plutôt bien démarré l’année en nous qualifiant en Coupe de France du côté de Forbach (1-3).

Revue de Presse

L'Amérique du Sud a l'habitude de fournir de grands gardiens de foot. Mais à la différence des José-Luis Chilavert, Óscar Cordoba, Jorge Campos ou René Higuita, David Ospina n'a rien de fantasque. Aucune chance de le voir tirer un coup-franc, jouer les avant-centres ou encore tenter un coup du scorpion.

La préparation du natif de Medellin serait plus calquée sur les méthodes de l'ex-RDA. Pas de méprise, nous ne parlons pas de dopage, mais de rigueur. Car, après un mois d'absence*, le Niçois, qui va reprendre du service contre Lille samedi, n'a qu'une rengaine : « Il faut travailler à l'entraînement. L'important, c'est de continuer à rester attentif ».

Ospina, atypique colombien

Déjà, à l’été dernier, le staff conduit par Eric Roy avait fait du retour de David Bellion, l’une de ses priorités. Mais le joueur pensait s’imposer en Gironde… Malheureusement, il a dû vite déchanter, le nouvel entraîneur, Jean Tigana, ne comptant pas du tout sur lui. En presque 6 mois, il n’aura joué que 38 mn en deux matchs depuis le début de la saison. Alors quand les dirigeants niçois sont revenus à la charge au mercato, le joueur n’a pas hésité une seconde. Déjà, en 2006, il s’était relancé à Nice après une saison en demie teinte à West-Ham. Ses deux saisons au Gym lui avaient été bénéfiques et lui avaient permis de signer à Bordeaux. David Bellion l’a avoué lors de sa présentation officielle, il n’a pas fait le choix de l’argent mais du cœur. Il connaît « la maison »…

Bellion, le choix du coeur

Le LOSC Lille Métropole aborde en leader, ce week-end contre l'OGC Nice, les matches retour de la Ligue 1. Les Dogues ont peut-être les moyens de remporter un premier titre en 56 ans.

Et si cette année c'était Lille?

Après sa qualification acquise le week-end dernier face à Forbach (1-3), le LOSC a obtenu son billet pour les seizièmes de finale de la Coupe de France. Or, on sait qu’il n’est jamais facile de se déplacer dans cette compétition face à un adversaire de niveau plus faible. Néanmoins, les joueurs de Rudi Garcia ont su éviter le piège de belle manière et s’appuyer sur leur facilité à obtenir des résultats à l’extérieur. Ceci même dans des conditions pas toujours évidentes, notamment lorsque le terrain n’est pas dans un état impeccable, comme ce fut le cas sur la pelouse du Stade du Schlossberg. Désormais, les Dogues peuvent se tourner pleinement vers le championnat et le premier match de l’année 2011 en Ligue 1

Le LOSC sait voyager et va devoir le prouver

Les tarifs

Seconde basse : 8€

Seconde haute : 12€

Première Sud : 17€

Honneur : 22€

Présidentielle : 35€

L’entrée est gratuite pour les enfants de moins de 8 ans accompagnés. Les enfants de 8 à 12 Ans bénéficient d’un demi-tarif. Les places gratuites et demi-tarifs sont à retirer au guichet du stade du Ray sur présentation d’un justificatif.

La Location

- sur internet : avec Digitick, réservez votre place pour Nice - Lille !

- Au Stade du Ray : Jeudi 13, Vendredi 14 et samedi 15 janvier à partir de 10h.

- Boutique officielle, rue Lépante jusqu’au samedi 15 janvier à 19h. Tél : 04.93.92.36.40

- Club des Supporters, au 44 bis rue Arson jusqu’au samedi 15 janvier à 16h.

- Réseau France Billet (Carrefour - Fnac - Géant Casino) jusqu’au samedi 15 janvier à 19h.

- Réseau Ticketnet (Auchan - E. Leclerc - Palais Nikaia -Virgin Megastore – Cultura – Cora) jusqu’au 15 janvier à 19h.

- A la Poste de Cagnes sur Mer, Avenue de la Serre.

- A la Poste de Nice Le Ray.