Retrouvez les informations essentielles concernant la rencontre comptant pour les 32èmes de finale de la Coupe de France opposant Créteil à Nice.

Les dernières news

Le groupe niçois : Letizi, Ospina - Civelli, Clerc, Paisley, Pejcinovic - Ben Saada, Coulibaly, Digard, Faé, Sablé, Traoré - Bagayoko, Bamogo, Bellion, Mouloungui, Mounier.

Légèrement touché au tendon, Danijel Ljuboja est forfait pour le déplacement de l'OGC Nice à Créteil (National), ce samedi, pour les 32es de finale de la Coupe de France. « Je vais me soigner tranquillement sur Nice en espérant être rétabli pour la reprise du Championnat et la venue du leader Lille, au stade du Ray la semaine prochaine», précise l'attaquant sur le site officiel du Gym.

Le groupe cristolien : Kerboriou, Trivino - Abbar, Bong, Golliard, Laïfa, Mahon de Monaghan, Marzougui, Rémy - Boulebda, Djellilahine, Izem, Koukou, Le Postollec, Lesage, Youssouf - Carlier, Marques

Les déclarations d'avant-match

Eric Roy :

Nous avons supervisé Créteil, et quand on a un peu d’expérience, on sait que ce genre de match est toujours compliqué. Même si nous nous déplaçons, et même si Créteil est une équipe de 3ème division, nous partons favoris, mais il y a toujours des surprises en coupe. On a vu de bonnes équipes de National sortir des Ligue 1, et ça fait quelques temps que nous n’avons pas passé le cap des 32ème de finale. Alors vaincre ce signe indien ça ne sera pas simple. Car même si nous savons que nous sommes meilleurs dans l’absolu, le rapport de force peut s’inverser sur un match. Site offciel de Créteil.

David Bellion :

Je suis dans le groupe mais pour jouer, je pense qu'il ne faut pas brûler les étapes. Parce que le fait de n'avoir rien fait pendant presque un an et jouer tout d'un coup un match, ça va être difficile, surtout qu'il y a de la concurrence. Mais je suis aussi venu pour m'imposer et jouer. TV5

Anthony Mounier :

On se méfie et on ne veut pas revivre le choc de la saison dernière avec cette élimination au premier tour (à Plabennec). On a de quoi vivre une belle aventure en Coupe. On a une carte à jouer, à nous d'en tirer parti . Nice Matin

Lionel Letizi :

En Coupe, on est contraint de passer par ce genre de match. Ca fait partie du jeu. Et puis, dans la mesure où, personnellement, je ne joue pas beaucoup, j’aborde ce rendez-vous avec la même envie, le même plaisir. Maintenant, c’est vrai que ça ressemble à un match piège et qu’il faudra éviter de s’y laisser prendre, comme ça a été le cas l’an dernier contre Plabennec. D’autant que, sur 90 minutes, il n’y a pas de vraie différence entre une Ligue 1 et une équipe de National. Il faudra donc être à 100 %, et aborder ce match de la même façon que celui qui nous attend ensuite contre Lille. Ce serait la meilleure manière de débuter la seconde partie du championnat et de faire le plein de confiance. Nice Matin.