Un défi, voilà comment Nice Matin annonce la rencontre de ce soir dans son édition d'aujourd'hui. Sans Pecijnovic et Civelli, sans Digard le meilleur niçois face à Toulouse... les aiglons auront fort à faire ce soir face à des lyonnais, certes en convalescence. Alors essayons de nous contenter d'un match nul, ce serait déjà pas si mal. Réponse vers 23h!

Le match est à suivre sur :

Radio

RMC Mutlitlive

France Bleu Azur

Internet

Action/Action : Eurosport

Streaming : Rojadirecta - atdhe

Les Paris Sportifs

EurosportBet : jusqu'à 80 euros de bonus

Les côtes : 1.33 - Nul : 3.80 - Nice : 7.25



SAjOO.fr, 80€ offerts pour votre première inscription

Les cotes : Lyon : 1.30 - Nul : 3.90 - Nice : 8.00





Pmu.fr : jusqu'à 60 euros de bonus

Les cotes : Lyon : 1.30 - Nul : 4.00 - Nice : 8.50





Bwin.fr : jusqu'à 50 euros de bonus

Les cotes : Lyon : 1.30 - Nul : 3.90 - Nice : 8.00




Betclic.fr : votre premier pari remboursé jusqu'à 20 euros

Les cotes : Lyon: 1.35 - Nul : 4.00 - Nice : 7.00




Les dernières news

13/11

Le groupe lyonnais : Lloris, Vercoutre - Réveillère, Gassama, Kolo, Cris, Lovren, Diakhaté - Gonalons, Makoun, Toulalan, Pjanic, Källström, Gourcuff, Bastos - Briand, Lacazette, Pied, Gomis.

Le groupe niçois : Ospina, Letizi - Cantareil, Clerc, Gace, Mabiala, Paisley - Coulibaly, Diakité, Faé, Sablé, Traoré - Ljuboja, Mouloungui, Mounier, Poté.

Lisandro et Cissokho seront forfaits face à Nice.

12/11

Avec onze matches d'affilée au compteur, Pape Diakhaté a beaucoup donné pour son nouveau club depuis son arrivée à Lyon. Il faut sans doute trouver là la raison du fait qu'il a été ménagé hier. En revanche, les autres absents de l'entraînement matinal avaient des motivations médicales. Ainsi Briand (dos) et Bastos (genou) étaient-ils au repos, de même que Grenier, en délicatesse avec ses adducteurs et qui rejoint Ederson sur la liste des blessés. Delgado, lui, est inscrit en reprise, mais le site du club indique qu'il a été légèrement touché. Le Progrès

Chaouki Ben Saada (cuisse guérie) a retrouvé le chemin de l'entraînement. Drissa Diakité (cheville) est toujours aux soins. Didier Digard (légère gêne à la cuisse) a été ménagé. Civelli suspendu et Pejcinovic blessé, Eric Roy, lors de l'opposition, a expérimenté différentes formules de défense centrale, avec Mabiala, Paisley, Gace et Clerc selon Nice Matin.

11/11

Drissa Diakité (petite entorse de la cheville) est resté aux soins hier matin. « Il devrait reprendre demain (aujourd’hui) ou jeudi », précise Eric Roy. Dur au mal, le Malien pourrait être en état de jouer dimanche. Chaouki Ben Saada, qui a ressenti une gêne à la cuisse, a passé des examens qui n’ont rien décelé. Ospina (dos bloqué) est resté hier dans les mains de l’ostéopathe. Pas de grosse inquiétude a priori pour le gardien colombien. Ismaël Gace, après un mois d’absence (décollement de l’aponévrose) a repris hier l’entraînement collectif, participant normalement à l’opposition. Pejcinovic (adducteurs) est out une quinzaine de jours au minimum. NM

09/11

Nemanja Pejcinovic souffre depuis plusieurs semaines d'une tendinite aux adducteurs et sera donc absent lors de cette rencontre tout comme Renato Civelli, suspendu.

.

Les stats avec la LFP

Les déclarations d'avant-match

François Clerc :

Lyon, j'en garde un peu d'amertume. Quand on se dit un grand club, il y a des choses qu'on pourrait se passer de faire... Tu pars sur une mauvaise note et ça te gâche les onze années où tu as pu t'éclater. C'est ce sentiment-là qui reste et c'est un peu dommage...Ce qui inquiétant depuis deux saisons, c’est le niveau de jeu. Combien de très bons matches Lyon a-t-il réussis en ayant la maîtrise, en étant vraiment au-dessus ? Pas tant que ça. Vu les joueurs, logiquement, la qualité de jeu devrait être largement supérieure.

Claude Puel :

"Il faut que l'environnement soit plus serein mais j'ai pris mon parti que ce ne sera pas le cas. Je ferai sans. Il faut positiver sans faire abstraction des manques que nous avons. Il est difficile de travailler à Lyon sans qu'il n'y ait de soubresauts. J'en prends acte. Je suis employé du club et j'ai envie que le club avance. Je ne dirai rien qui puisse permettre des interprétations ou mettre de l'huile sur le feu. Je comprends une seule chose : le terrain. Je sais que je suis de passage et je donnerai tout pour ce club. Je ne ferai pas de commentaire, ni ne lancerai de polémique qui serait contraire à la bonne marche du club. Je m'y tiendrai."

Hugo Lloris :

C'est toujours plaisant de retrouver son ancien club, même s'il faut mettre ses sentiments de côté. C'est surtout un match important pour l'OL, avec une victoire vraiment nécessaire pour la suite du championnat. On sait que Nice a réussi quelques bons matchs à l'extérieur, à Lille ou à Paris notamment, et possèdent les atouts pour nous contrer. Il faut faire un match plein et être réaliste dans les deux surfaces.

Eric Roy :

C'est un match très compliqué a préparer, même si l'on a suivi leurs déboires et leurs difficultés des dernières semaines. Il faudra voir l'équipe qui va nous être proposée, parce qu'il y a beaucoup de joueurs qui ont été utilisés chez eux jusqu'à présent, on a vu beaucoup de jeunes de qualité émerger... C'est difficile d'estimer l'état des formes des uns et des autres, mais ça reste Lyon. On les a vu dernièrement battre un bon Lille, ils ont également été très bons en deuxième période à Rennes même si ils avaient beaucoup souffert en première. C'est une équipe un peu instable mais forcément bien au-dessus de notre effectif sur le papier.

Danijel Ljuboja :

Aujourd'hui, on est à égale distance (3 points) de la 3e place que de la place de relégable... Cela veut dire qu'on est à un moment charnière. Et même si Lyon reste une grande équipe, on ne veut pas revenir bredouilles de Gerland. Car l'on sait d'où l'on vient, une zone d'où il est toujours compliqué de s'extraire.

Revue de Presse

Anthony Mounier n’a que 23 ans mais ses propos respirent la maturité. Alors qu’il entame sa deuxième saison sous le maillot de l’OGC Nice, l’attaquant avoue avec lucidité qu’il doit encore faire ses preuves s’il veut arriver au niveau de ses amis de la génération 1987, celle qui a fait le bonheur de Lyon et commence à faire son trou en équipe de France.

Mounier : “J’espère que Lyon se réveillera”

Aujourd'hui à Nice après un été qui aurait pu être gâché sans le coup de pouce d'Eric Roy, François Clerc entend montrer à ses anciens partenaires lyonnais qu'il n'a rien perdu de son football. Et il rêve d'exploit.

Clerc a changé de camps

Une fois de plus décisif depuis le début de la saison, Hugo Lloris reçoit son ancien club de Nice dimanche en clôture de la 13e journée de L1, une rencontre que Lyon doit gagner pour poursuivre sa remontée. Le portier rhodanien enchaînera dans la foulée avec l'équipe de France à Wembley. A propos des Bleus, il confirme qu'il ne veut pas des primes liées à la Coupe du monde.

Lloris : "On a redressé la barre"

Florent Balmont avait été l'éclaireur en 2004 lorsqu'il avait été transféré pour 1,5 million d'euros de l'Olympique lyonnais à l'OGC Nice, faute d'avoir un temps de jeu suffisant à Lyon.

Depuis Balmont, qui a, quatre ans plus tard, filé sous d'autres cieux, à Lille, Loïc Rémy, Anthony Mounier et aujourd'hui François Clerc ont fait ou font le bonheur du club azuréen en même temps que le leur.

Ainsi, l'OGCN, dont l'actuel entraîneur est l'ancien milieu de l'OL (1993-1996), Eric Roy, 43 ans, a été un formidable tremplin pour Rémy transféré pour 16 millions d'euros cet été à l'Olympique de Marseille après deux saisons prometteuses à Nice.

Nice, terre d'accueil

L'OGC Nice n'a pas attendu l'hégémonie lyonnaise pour ne plus s'imposer à Gerland. La dernière victoire du Gym en terre rhodanienne remonte en effet au... 20 avril 1973 (2-1). Depuis ce printemps ''historique'', l'OL a compilé 14 victoires en 22 confrontations. Si l'OL de Claude Puel n'a toujours pas balayé ses interrogations, il ne fait donc en revanche aucun doute qu'un succès nissart à Gerland, dimanche, aurait des allures d'authentique exploit. Possible, ou pas ? Voici le défi niçois détaillé en quelques points...