De retour du Botswana une victoire en poche (4-1), synonyme de qualification avec les Aigles du Mali pour la Coupe d’Afrique des nations 2013, Mahamane Traoré a repris hier matin l’entraînement avec les Aiglons. «J’étais titulaire et j’ai joué une soixantaine de minutes. Le plus important était la qualification. Nous avions gagné lors du match aller et nous étions en confiance. Maintenant nous attendons le tirage avec impatience. Même si le Sénégal ou encore le Cameroun sont sortis, il reste encore des très gros», confie le milieu offensif gauche de l’OGC Nice.

 

Ce matin en lisant le très bon livre de Serge Gloumeaud « Une décennie en questions », je n’ai pu m’empêcher de sourire en voyant certains portraits faits par l’actionnaire niçois Gilbert Stellardo.

 

Claude Puel, l'entraîneur niçois, a avoué sa frustration après une défaite que son équipe aurait pu éviter.

 

Si le stade du Ray se réjouit de voir l'ancien xeneize Dario Cvitanich scorer des pions et réussir son adaptation, les puristes de la Côte d'Azur ne jurent que par un seul attaquant : Alexy Bosetti. À 19 ans, l'ancien abonné de la Brigade Sud Nice grignote du temps de jeu en L1 et séduit son monde avec son profil à la Super Pippo.

 

Dario Cvitanich, l'attaquant argentin de Nice, en visite demain à Delaune, a déjà fait exclure deux défenseurs de L1. Ange ou démon ? Qui s'y frotte s'y pique.

 

«Nous sommes sur le bon chemin. » Claude Puel se montre confiant. Ce mardi, à l'issue de l'entraînement des Aiglons, le coach de l'OGC Nice a rappelé que ses joueurs doivent encore « passer des étapes ». Avec un groupe essentiellement constitué de jeunes footballeurs, « il y a beaucoup de choses à gérer », a rappelé le technicien. Une équipe qui s'est montrée la semaine dernière à la fois « solide » à Brest, lors des 16es de finale de la Coupe de la Ligue (2-4), et « pas homogène, pas concentrée », trois jours plus tard au stade du Ray, contre le FC Bastia, qui a tenu les Niçois en échec (2-2) à l'occasion de la 7e journée de Ligue 1.

 

De nouveau aligné dans l'axe, son poste préféré, il a inscrit deux buts qui l'ont remis en lumière, mais le niçois ne change pas. A 32 ans il jouera toujours pour les autres.