Ré-écoutez l'émission du jour... Au programme : Nice - Monaco , Lorient - Nice, ASSE - Nice...

Ré-écoutez l'émission du jour... Au programme : les réactions après les sanctions à la suite du match Nice - OM, Nantes - Nice , Nice - Monaco...

Ré-écoutez l'émission du jour... Au programme : les réactions après les incidents face à l'OM, Nice - Bordeaux, le mercato...

Jean-Pierre Rivère a eu le temps de préciser ses premières déclarations effectuées le soir du match, car celles-ci avaient d’abord surpris. On s’attendait à voir le président du Gym insister sur la responsabilité des Marseillais dans les incidents. Beaucoup moins à ce que soit tue celle des supporters de la tribune « Populaire Sud », pourtant à la base de l’arrêt du match par leurs jets de bouteilles et l’intrusion de plusieurs dizaines d’entre eux sur le terrain.
« Ce sont des choses qu’on considère comme inadmissibles, et qu’ils considèrent aussi comme telles, précise le dirigeant. Selon eux, ce ne sont pas des gens de leur groupe (les Ultras Populaire Sud) qui ont jeté des bouteilles. Mais quoi qu’il arrive, ils sont plus que disposés pour qu’on ne revoie plus jamais ça à l’Allianz Riviera. » 

De l'arrivée de Christophe Galtier au recrutement d'Andy Delort en passant par les graves incidents du match contre l'OM, l'OGC Nice a vécu l'un des étés les plus mouvementés de son histoire. Julien Fournier, son directeur du football, a accepté d'en dévoiler les coulisses.

Pour juger les acteurs du triste Nice-Marseille, qui n'est pas allé à son terme, le 22 août, à la suite de violents incidents sur la pelouse de l'Allianz Riviera, la LFP a délocalisé sa commission de discipline dans un grand hôtel parisien. La salle du conseil d'administration de la Ligue, qui sert les mercredis soir à recevoir les mauvais élèves du week-end, a été jugée trop exigüe puisque pas moins de vingt-deux personnes ont été convoquées. Mais il s'agit, aussi, de semer les curieux, journalistes et supporters, attirés par la première grosse polémique de la saison.