L’an dernier, Nice avait tourné rond au Vélodrome. Il l’avait emporté (2-0), effaçant trente et une saisons d’insuccès à Marseille. Vincent Hognon, l’un des buteurs (avec Hellebuyck), se souvient de l’effet révélateur de cette victoire : « On avait pris conscience de nos possibilités là-bas. » Depuis, le Gym ne cesse de progresser. Huitième la saison passée, le voilà cinquième de L 1, nanti d’un match en retard (face à Grenoble, le 10 décembre), au moment de retrouver l’OM pour un duel au sommet. Frédéric Antonetti continue pourtant de se faire petit. Il évoque « un test ». « Les Marseillais sont plus forts que nous, juge-t-il. C’est une équipe proche du top 16 européen. J’ai vu leurs matches en Ligue des champions. Il ne leur a pas manqué grand-chose pour passer. On veut s’améliorer et se rapprocher d’eux. »

Quatrième avant de se déplacer ce soir à Marseille, le Gym voit son développement sportif freiné par des handicaps structurels. Voyage au-dessus d'un nid d'Aiglons.

Samedi 6 décembre, l'affiche de la 17e journée de Ligue 1 opposera Marseille et Nice. Le troisième contre le quatrième. L'OM, c'est dans l'ordre des choses, mais l'OGCN (Olympique gymnaste club de Nice) ? Avec un match en retard, le 10 décembre à domicile contre Grenoble, les Niçois sont même potentiellement dauphins de Lyon. Les supporters du stade du Ray peuvent chanter l'hymne niçois : Nissa La Bella.

Depuis le début de saison, Cyril Rool, le joueur de Nice le mieux noté par L’Équipe (5,89 de moyenne), multiplie les performances haut de gamme. Le joueur, âgé de trente-trois ans, est prêt pour affronter Marseille au Stade- Vélodrome, un match qui lui tient particulièrement à coeur. Passage en revue de son actualité.

 

Le match de ce soir a été reporté pour cause d'intempéries. En effet, le terrain était impraticable. Une décision concernant la date de report sera prise demain à 10 heures. Deux solutions sont envisagées : soit le report du match au 30/11/08 à 17h, soit le report à une date ultérieure.