Match de prestige pour les aiglons... Retrouvez toutes les infos, remises à jour quotidiennement..   

 loscogcn21

 

Où suivre la rencontre?

 

 Radio

RMC

France Bleu Azur

 

Multiplex

RTL

 

Les stats 

 

statloscogcn21

 

 

 

Les 10 dernières confrontations 

 

25.10.20 Nice - Lille 1 - 1 Ligue 1


28.09.19 Nice - Lille 1 - 1 Ligue 1


01.02.19 Lille - Nice 4 - 0 Ligue 1


25.11.18 Nice - Lille 2 - 0 Ligue 1


02.03.18 Nice - Lille 2 - 1 Ligue 1


20.12.17 Lille - Nice 1 - 1 Ligue 1


13.12.17 Lille - Nice 1 - 1 Coupe de la Ligue


07.04.17 Lille - Nice 1 - 2 Ligue 1


27.08.16 Nice - Lille 1 - 1 Ligue 1


10.01.16 Lille - Nice 1 - 1 Ligue 1


01.11.15 Nice - Lille 0 - 0 Ligue 1


 

 

 

Tous les produits officiels de l'OGC Nice aux meilleurs prix!

Tous les maillots 2020/2021 à - 30%!

Les frais de ports sont offerts

 

 

Les news

  
30/04
 
Le groupe niçois : Benitez, Cardinale - Bambu, Daniliuc, Lotomba, Pelmard, Nsoki, Atal, Kamara, Saliba, Todibo. - Boudaoui, Schneiderlin, Lees-Melou, Trouillet, Claude-Maurice. - Rony Lopes, Dolberg, Ndoye, Sellouki
 
25/04
 
Boudaoui, Dante, Reine Adelaide, Myziane sont toujours absents ainsi que Gouiri, qui devrait "trop juste " pour cette rencontre.
 
 
.  
 
 
 
 
 
 
Les interviews
 

« Pourquoi avez-vous dû patienter plus de dix-huit mois avant de montrer votre talent à Nice ?

Je ne sais pas, mais c’est sûr que ça fait longtemps que j’attends ça. Je n’ai jamais arrêté de travailler, je n’ai rien changé. Je ne peux donc pas parler de déclic. Mais je me sens beaucoup mieux depuis janvier, même si ça peut être encore mieux.

Vous êtes toujours très critique envers vous-même…

Il n’y a pas de raisons que je me cache. Je devais faire mon autocritique, car je devais faire mieux dans tous les domaines. Ce n’était pas lié à l’écart entre la L1 et L2. C’était juste de ma faute, mais je sais que j’ai le niveau, je n’en ai jamais douté.

Contre Montpellier (3-1, dimanche), vous êtes impliqué sur trois buts et votre première réaction est de dire que vous devez faire mieux.

Parce que je dois faire mieux ! J’aurais dû avoir au minimum une stat de plus, c’est mon axe de progression.

N’est-ce pas dur de s’épanouir en étant toujours insatisfait ?

Quand ça n’allait pas, c’était beaucoup plus dur à vivre car mes objectifs ne bougeaient pas, et mes performances en étaient très loin. Mais je suis toujours content de jouer au foot, c’est juste que je n’oublie pas que Montpellier n’était pas un match abouti à 100 %, alors que je veux sortir des matches en ayant tout réussi.

Ça vous est déjà arrivé ?

Non, mais c’est vers ça que je veux tendre, c’est mon chemin pour tirer le meilleur de mon potentiel. Je suis de plus en plus exigeant : en voyant des joueurs gagner des titres, je me dis qu’ils sont humains comme moi et que je peux être à leur place.

À Nice, les jeunes tiennent le premier rôle. Avez-vous senti trop de pression tout de suite ?

Il y a une pression extérieure mais elle m’importe peu et elle n’est pas aussi forte que celle que je me mets. Des responsabilités, c’est ce que je veux, ça va avec mes ambitions.

La pression peut aussi s’exprimer en interne.

Le club a été très gentil avec moi car personne n’est jamais venu me voir en me disant,« ça fait trois matches que t’es pas bon, remue-toi. » D’autres clubs fonctionnent comme ça, et ça ne me choque pas. Avec mes entraîneurs, Patrick Vieira ou Adrian Ursea (quil’a remplacé en décembre), on a toujours discuté dans le bon sens, sans pression.

Ursea dit que vous réfléchissez beaucoup.Trop?

Je voulais trop bien faire et ça m’a joué des tours. Je pensais trop, je perdais une ou deux secondes sur l’action, et les adversaires anticipaient mon idée… Quand ça allait mal, je pensais encore plus au fait que je devais faire le bon choix, ça me crispait. Je me sens beaucoup plus relâché maintenant, et je gagne ces deux secondes, avec le même objectif.
 
acmbordeaux

Lequel?

Être le meilleur, ça a toujours été ça.

Nice est le bon endroit pour le devenir ?

C’est le cadre parfait car lorsque ça se passait plutôt mal pour moi, j’ai toujours ressenti de la confiance. Cette année est frustrante, mais on va faire de belles choses la saison prochaine, avec un sentiment de revanche car on montre sur certains matches qu’on a les qualités pour le haut du tableau.

Comment vous êtes-vous fixé comme relayeur ?

Le coach veut me fixer là, et je m’y plais. J’ai la liberté pour me projeter. J’aime être dans l’axe, c’est là qu’il y a le plus de monde, et donc d’erreurs commises par l’adversaire. Si je me mets entre deux joueurs, l’un va être tenté de se dire que c’est l’autre qui va s’occuper de moi, et il y aura davantage d’erreurs de leur part. J’essaye d’analyser le comportement des adversaires, leur système, pour entrer dans leur tête et leur faire croire qu’il ne faut pas me calculer.

Comment analysez-vous vos matches ?

J’en discute depuis tout petit avec mon père et mon frère, c’est très important.Ça a joué sur ma façon de penser. L’année dernière, on parlait de mes mauvais choix, mais ils me disaient de ne rien lâcher.

Être au cœur du jeu oblige à plus le conceptualiser ?

Il faut penser plus vite. Ma formation à Lorient m’a beaucoup aidé car j’ai énormément réfléchi sur le jeu avec Régis LeBris(le directeur du centre). On faisait des séances vidéo où on réfléchissait à ce qu’on avait fait. C’était une chance car quand je parlais avec d’autres joueurs en sélection, je voyais qu’on pensait plus le jeu à Lorient.
 
acmnice20

Mais vous avez aussi manqué de spontanéité la saison dernière…

La percussion, c’est ma qualité première mais je ne la montrais pas. Cette période, je ne veux plus la vivre. Je ne voulais rien rater et si je voyais qu’il y avait un petit risque de perdre la balle, je choisissais la passe sur le côté pour assurer.

Vous dégagez aussi une autre impression physiquement, en étant plus agressif.

Avant, je ne m’intéressais pas trop à la récupération. Maintenant, j’aime ça, et je récupère le ballon pour être au départ du premier but contre Montpellier. Avant, je n’aurais pas pressé l’adversaire de cette manière. Je l’aurais plus cadré. Je supporte mieux les impacts et je tiens sur mes deux jambes, je m’amuse quand je récupère.

Et après avoir inscrit 14 buts avec Lorient en 2018-2019, n’avez-vous pas envie de marquer davantage ?

Je n’ai pas oublié cette époque et je travaille pour. J’ai été obsédé par le but la saison dernière, car je ne marquais pas du tout. Ça me pesait vraiment. Maintenant, j’ai plus de recul, je sais que je vais marquer encore, car j’ai trouvé cet équilibre. »
 
 

 

 

 


 

 

Les déclarations d'avant-match 

 

Christophe Galtier :

Si on n’y arrive pas, cela ne sera pas la fin du monde. Nous aurons peut-être rêvé, mais j’espère que mes joueurs rêvent autant que je rêve. Maintenant, il va falloir être aussi performant face à Nice. On va être très vigilants dans la semaine pour que ce groupe aille encore plus haut.

 

C’est une équipe très joueuse, avec beaucoup de qualité technique, des joueurs de talent. Gouiri est une des révélations de ce Championnat. On sait que Dolberg est talentueux, il y a de la qualité dans leur jeu. Ils ont des points faibles mais depuis quelques semaines, leur jeu est beaucoup plus posé, il y a de la percussion sur les côtés, avec Atal qui est en train de revenir. Il faudra être vigilants par rapport à cela, faire en sorte de mettre une pression très importante sur cette équipe, le plus longtemps possible.

 

Adrian Ursea :

Il n’y a pas d’objectif de classement mais on souhaite entamer une série comme celle qu’on avait avant Dijon. On veut surtout laisser une bonne impression. C'est hyper important en fin de saison, autant à titre individuel qu’auprès de nos supporters et de l’institution. Quand je vois les difficultés que rencontre Bordeaux aujourd’hui, je me dis qu'avec notre actionnaire Ineos, la moindre des choses c’est de sortir la tête haute des matchs et faire honneur à l’institution.

 

 

Revue de presse

 


 

 

Commentaires   

#6 Cesar 01-05-2021 22:28
Encore une incompétence pour ne pas avoir changé lotomba à la mi-temps sur un match sous haute tension. Ensuite quand je lis qu’il faut laisser gagner Lille, excusez moi, je suis outré par vos propos. Je n’aime pas Monaco ou Marseille, bien au contraire mais si Monaco est devant il le doivent à eux-mêmes au contraire de nous autres. Eux ont l’entraîneur et les joueurs expérimentés. Nous que de l’inexpérience, des erreurs de casting et un entraîneur dépassé et incompétent. Alors n’oublions pas que nous avons flirté avec la relegation. N’oubliez pas tous ces matchs indigestes, honteux qui nous ont ridiculisés. N’ayez pas la mémoire courte ! Pour ensuite aller demander avec une banderole que Lille gagne pour que Monaco ne soit pas devant ! Moi vieux supporter niçois et sportif dans l’âme je le condamne fermement. Ou est le sport ? Le fait play ? Ce n’est qu’un jeu! Soyons dignes et sportifs et prenons nous en à nos dirigeants pour nous avoir donné ces spectacles affligeants , ces nominations d’entraîneurs inexpérimentés et incompétents. Il n’y a qu’à regarder le match de ce soir pour voir encore que notre entraîneur ne change rien et laisse subir. Comme je l’ai dit à la nomination du nouvel entraîneur, je saurais si Jim Ratcliffe va mettre en adéquation ses ambitions avec ses prochaines décisions ou si le Gym est encore une fois dans de mauvaises mains.
#5 Mr Katalinski 01-05-2021 19:47
Qu ils laissent gagner Lille !!!! Plein les couilles du psg , lyon et monaco !!!!!
#4 Garibaldi 01-05-2021 19:37
Belhanda pourrait revenir....a Montpellier !
#3 Garibaldi 01-05-2021 19:24
Dan, tu as oublie Myziane ? ;-)
#2 Bibounou 01-05-2021 09:28
Gentil Dan :lol:
Je me "pète" une bonne bouteille grâce à toi :P
#1 Dan 01-05-2021 08:40
2a1 pour nice et puis basta !!!! 1 but de dolberg d’entree de jeu et un but de boudaoui dans le temps additionnel

Ajouter un Commentaire