L'OGC Nice trouvera-t-il les moyens de s'imposer face à une equipe qui n'a pas gagné un match depuis le début de saison ? Retrouvez toutes les infos, remises à jour quotidiennement..   

 nicedijon20

 

 



Paris sportifs, les bonus 

 

 

 

 

Côte au 27/11/20 Nice : 1.67 - N : 3.82 - Dijon : 4.50

 

 

 

Où suivre la rencontre?

 

 Radio

RMC

France Bleu Azur

 

Multiplex

RTL

 

Les stats 

 

statsnicedijon20

 

 

 

Côte au 27/11/20 Nice : 1.58 - N : 3.80 - Dijon : 4.50

 

 

 

Les 10 dernières confrontations

 

21.09.19 Nice - Dijon 2 - 1 Ligue 1

31.03.19 Dijon - Nice 0 - 1 Ligue 1

25.08.18 Nice - Dijon 0 - 4 Ligue 1

10.02.18 Dijon - Nice 3 - 2 Ligue 1

05.11.17 Nice - Dijon 1 - 0 Ligue 1

04.03.17 Dijon - Nice 0 - 1 Ligue 1

18.12.16 Nice - Dijon 2 - 1 Ligue 1

18.02.12 Dijon - Nice 3 - 0 Ligue 1

11.01.12 Nice - Dijon 3 - 3 Coupe de la Ligue

24.09.11 Nice - Dijon 1 - 1 Ligue 1

 

 

 

Tous les produits officiels de l'OGC Nice aux meilleurs prix! LES MAILLOTS 2020/2021 à - 20% 

Les frais de ports sont offerts

 

 

Les news

  
 
28/11
 
Le groupe niçois : Benitez, Cardinale - Lotomba, Pelmard, Bambu, Daniliuc, Nsoki, Coly - Danilo, Thuram, Lees-Melou, Reine-Adelaïde, Trouillet, Boudaoui, Claude-Maurice - Lopes, Gouiri, Myziane, Ndoye, Ben Seghir.
 
Le groupe de Dijon : Allagbé, Racioppi - Boey, Chafik, Coulibaly, Ecuele Manga, Ngonda, Panzo, Zagré - Celina, Dina Ebimbe, Diop, Dobre, Marié, Ndong, Sammaritano - Assalé, Baldé, Chouiar, Konaté.
 
 
27/11
 
Atal s'est de nouveau blessé  lors de la rencontre face au Slavia et sera donc absent pour ce match.
François Letexier arbitrera la rencontre, assistés de Julien Aube et Mehdi Rahmouni.
 
 
Morgan Schneiderlin est suspendu pour cette rencontre suite à 3 cartons jaunes. 
 
.  
 
 
 
 
 
 
L'interview
 

 

 

 

Les déclarations d'avant-match 

 

 

Patrick Vieira: 

Cette défaite face au Slavia a du mal à passer. On est tous conscient de notre raté. On n’a pas été à la hauteur. Trop de manques dans certains domaines. On doit assumer. Quand on regarde les matchs on peut se poser des questions sur notre niveau en Europe. Mais sur le contenu on n’est pas loin. On a peut-être été trop ambitieux pour aller presser trop haut... La pression je la connais depuis mon arrivée. J’étais conscient qu’avoir été un joueur de l’Équipe de France allait me mettre de la pression. Mon objectif c’est toujours d’emmener le club le plus haut possible... je lis les critiques. Certaines sont justifiées, d’autres je ne les comprend pas. J’essaye de faire front et de trouver des solutions. Je reste dans ma philosophie. Je suis entouré de gens qui ont confiance en moi.


 

 

Revue de presse 

 

 

La victoire ou la crise
L'équipe

 


Après sa désillusion européenne, Nice doit vite se ressaisir contre Dijon pour garder intactes ses ambitions en L1.

Ambitieux à défaut d’être séduisant, le Gym n’était pas programmé pour perdre trois fois d’affilée en novembre, mais il ne s’agit pas du premier automne difficile pour les Niçois de Patrick Vieira, qui ont déjà enchaîné quatre défaites en octobre 2019.

 

À l’époque, l’élimination de la Coupe de La Ligue par Le Mans (2-3), alors 18e de L2, avait placé l’entraîneur en première ligne et il n’avait pas ménagé ses joueurs. Ils avaient su réagir pour confirmer que, depuis son arrivée sur le banc, en 2018, Vieira a toujours gagné les matches qu’il fallait pour calmer les tempêtes. Ce sera encore le programme du jour contre Dijon, après un fiasco face au Slavia Prague (1-3, jeudi) qui a quasiment sorti Nice de la Ligue Europa.


L’ambiance était déjà lourde, en interne, après la première défaite à Prague (2-3, le 5 novembre) et elle ne peut donc pas être légère après ce nouveau revers. Mais le huis clos préserve au moins l’équipe de la colère des tribunes, qui ne s’exprime que sur les réseaux sociaux. « Je suis au courant des critiques et je fais face. J’ai des responsabilités que j’assume et c’est à moi de faire ce qu’il faut pour donner plus de joie à nos supporters. Je connais le milieu, je sais comment cela se passe. Les victoires donneront plus de satisfaction aux dirigeants, a déclaré hier Vieira. Je connais la pression depuis que je suis ici. Je connais l’ambition du club et je savais que le fait d’être un ancien joueur de l’équipe de France me mettrait également une pression. Il faut rebondir.»


Sans colonne vertébrale ce soir


Apparu touché en conférence de presse jeudi, l’entraîneur n’a pas sermonné ses joueurs dans le vestiaire car il a apprécié leur implication et il ne leur a pas tenu de discours particulier le lendemain. Comme il en a l’habitude depuis que son groupe dispute des matches tous les trois jours, il n’a pas fait de mise en place hier mais il compte peu de leviers pour changer son équipe. Il doit d’abord composer avec la suspension du milieu Morgan Schneiderlin, alors que l’attaquant Kasper Dolberg n’est pas encore remis du Covid-19, à la différence du défenseur Andy Pelmard, qui pourra remplacer le latéral droit Youcef Atal, victime d’une grosse béquille à une cuisse jeudi.


Dante, Schneiderlin, Dolberg, c’est la colonne vertébrale idéale qui manque, mais le Gym n’a pas le temps de se plaindre. Si les joueurs ont ressenti que le niveau de la C3 était simplement trop élevé pour eux, ils ne dressent pas le même constat en L1 où ils doivent gagner pour ne pas laisser filer le train après le match reporté à Marseille le week-end dernier. Public ou pas, la pression est là et personne ne peut l’ignorer, à commencer par les décevants Nsoki et Bambu, dont la place en charnière est menacée par Danilo et Daniliuc


 

Nice ne veut pas d’excuses


L'équipe


Même si un licenciement de Patrick Vieira n’est pas envisagé, la quasi élimination de la Ligue Europa est vécue comme un lourd échec au Gym.


Il reste un infime espoir de qualification mais l’affaire est bouclée, dans l’esprit des Niçois : après la triste défaite contre le Slavia Prague (1-3, jeudi), la Ligue Europa appartient déjà au passé alors qu’elle avait été abordée avec ambition. « On avait un objectif et on ne l’a pas atteint, c’est un échec et j’ai horreur de l’échec, assène Julien Fournier, le directeur du football du Gym, qui constate que son équipe n’a pas réagi après la première défaite en République tchèque (2-3, le 5 novembre). C’est une vraie déception. On n’est pas dans la compétition, je ne l’accepte pas, mais une fois qu’on a dit ça, il va falloir réagir en Championnat. Tout le monde doit faire plus, les joueurs, le staff et les dirigeants. Je ne veux pas qu’on se défile. On peut avoir des explications mais pas d’excuses. »


Le recrutement d’un défenseur central désormais envisagé


L’effectif n’a en effet pas attendu d’être affaibli par le coronavirus, qui a touché la moitié des joueurs pendant la trêve, pour montrer des lacunes qui ne se résument pas à un problème d’état d’esprit, régulièrement évoqué par l’entraîneur Patrick Vieira. Il dirige une équipe jeune, qui paraît encore plus inexpérimentée depuis la grave blessure de Dante, le 1ernovembre, mais Fournier balaie cet argument : « Non, il y a des jeunes, comme dans beaucoup d’équipes, mais Benitez, Atal, Schneiderlin, Lees-Melou, Rony Lopes ou Dolberg ne sont pas jeunes. Il faut arrêter de répéter que Dante ne sera pas là jusqu’à la fin de la saison. Les blessures doivent permettre à des joueurs de se révéler. À eux de montrer certaines choses.»


En attendant que Pelmard se remette du Covid-19, la chance n’est pour l’instant pas saisie par Bambu et Nsoki, qui enchaînent les erreurs en charnière et semblent déboussolés. Écartée dans la foulée de la blessure de Dante, l’hypothèse du recrutement, en janvier, d’un défenseur central est désormais étudiée, même si les dirigeants ne veulent pas bloquer l’ascension espérée de leurs jeunes. Ils ne souhaitent pas non plus changer leur grand principe : à Nice, un entraîneur qui commence la saison sait qu’il va la finir, sauf cataclysme, et un licenciement de Vieira n’est donc pas envisagé. Le champion du monde 1998 est très critiqué par les supporters, lassés par l’absence de progrès collectifs depuis son arrivée, en 2018, mais il a renoué une relation de confiance avec Fournier après les dissensions liées à la vente du club à Ineos, en 2019. Malgré cette proximité, la prolongation de son contrat, qui expire en juin prochain, est en l’état improbable, et le club ne craint pas de vivre avec ce flou qui peut vampiriser les prochains mois.


Fournier avait déjà vécu ce genre de scénario avec Claude Puel et Lucien Favre, les prédécesseurs de Vieira, et il préfère se concentrer sur l’actualité sportive qui offre une occasion de rebondir dès demain contre Dijon. Touchés par le coronavirus, Lees-Melou et Dolberg sont encore incertains, et Atal ne sera pas là, après s’être encore blessé contre Prague. Mais s’il ne veut pas enterrer tous ses objectifs, le Gym ne peut pas se permettre une quatrième défaite d’affilée.

 

 

 

Commentaires   

#46 Phil 06 30-11-2020 04:56
Nommer l ancien adjoint de Monsieur FAVRE . Mr Ursea fera trés bien l affaire surtout si il remet en place le méme système de jeu que Monsieur LUCIEN . Mr Rivere prenez une décision çà ne peut plus durer .......BASTA PV BASTA BASTA . :-x :-x :-x Pour L Amour de notre GYM .....!!!!
#45 Guiguilamuerte 30-11-2020 00:59
Bon... Il me semble que Laurent Blanc est disponible, non?
On aime ou on n'aime pas, mais avec le PSG, il n'avait manque aucun titre national contrairement à ses successeurs.
Pour remplacer Viera, câble paraît un bon choix...
#44 Stephil 29-11-2020 20:56
Normale :lol: c est l équipe de handball du Cameroun se nice :-x
#43 ghiazza 29-11-2020 19:54
Entraineur de merde! honte à lui plusieurs joueurs ne jouent pas à leurs véritable place et d'autres qu'il n'utilise jamais n'soki toujours aussi mauvais mes toujours sur le terrain!
MONSIEUR RIVERE SI VOUS AIMER VRAIMENT LE CLUB LES COULEURS DU GYM ET SES SUPPORTERS UN PEUX DE COURAGE VIRE VIERA ! sinon le stade sera toujours vide même après le retour des supporters !soyez solidaires plus personnes aux stade dégage VIERA
ISSA NISSA
#42 Marc2 29-11-2020 19:50
Pétition déjà signée, défaite logique
#41 lg06 29-11-2020 19:23
Vieira. un gros NUL.
#40 Canardou 29-11-2020 19:18
La pétition est sur le site change.org "pour le départ de Vieira et elle a déjà récolté pas mal de signatures en une seule journée.
Je trouve incroyable que Vieira, qui a vraiment de la merde dans les yeux, n'ait pas perçu à l'entraînement les qualités étalées par Trouillet après sa rentrée, une lueur dans la grisaille.
Autrement étant éleveur de chèvres et de moutons, je tiens à dire que je regrette les commentaires de ce forum désobligeants vis à vis de ses animaux.
#39 alain 33 29-11-2020 19:07
honte à vous vous déshonorez le maillot bande de chèvres p. -v. dehors et vite et prenez quelques brebis galeuses avec toi quelle honte jetez-vous à la mer même par les poissons vos bouffrons entraineur de merde recrutement de merde y en a marre
#38 vincenzo 29-11-2020 19:07
Trouillet le seul qui joue vers l'avant. Le reste innommable. Il faut que tout le monde écrive au club par tous les moyens ( réseaux sociaux, mail, courrier..) Je suis abonné, supporter depuis plus de 40 ans mais là, c'est le ras bol.
#37 Napoli0679 29-11-2020 19:06
Mon dieu quelle honte
C’est fini tant qu’il y aura Le Malteser je ne regarderai plus mon GYM

Ajouter un Commentaire