Match test pour les niçois face à une équipe qui nous réussit souvent ces dernières années ... Retrouvez toutes les infos, remises à jour quotidiennent.

 

PROMO : Votre nouveau maillot 100% original de l'OGC Nice, moins cher  ( à 51€ avec le code VCUKKB15) avec livraison gratuite

 



 

  Les cotes

 

 



Où suivre la rencontre?

 

 Radio

RMC

France Bleu Azur

 

Multiplex

RTL

 

Vos places

 

 



 

Les stats

 

Victoire(s) LOSC : 25 - Nul(s) : 15 - Victoire(s) Nice : 10

 

Les 10 derniers LOSC - OGC Nice
 
 
20/12/2017 Ligue 1 LOSC 1 - 1 OGC Nice
 
13/12/2017 Coupe de la Ligue LOSC 1 - 1 2 tab à 3 OGC Nice
 
07/04/2017 Ligue 1 LOSC 1 - 2 OGC Nice
 
10/01/2016 Ligue 1 LOSC 1 - 1 OGC Nice
 
14/02/2015 Ligue 1 LOSC 0 - 0 OGC Nice
 
15/09/2013 Ligue 1 LOSC 0 - 2 OGC Nice
 
20/01/2013 Ligue 1 LOSC 0 - 2 OGC Nice
 
21/12/2011 Ligue 1 LOSC 4 - 4 OGC Nice
 
29/08/2010 Ligue 1 LOSC 1 - 1 OGC Nice
 
27/09/2009 Ligue 1 LOSC 1 - 1 OGC Nice

 

 

 

 

Les news

01/02
 
L'Equipe selon L'Equipe
 
 
29/01
 
Jérôme Miguelgorry arbitrera la rencontre, assisté d’Eric Danizan et de Christophe Mouysset.
 
 

 

 

 

Les déclarations d'avant-match

 

En cadence malgré les turbulences
L'Equipe

 

Le Gym entretient une dynamique « européenne » en dépit des secousses en interne et de l’absence de recrue. L’unité autour de Vieira et le réveil des attaquants seront déterminants.

 

NICE – Patrick Vieira voit bien qu’il y a un truc à faire dans ce Championnat, où les favoris aux cinq premières places se cognent contre les murs. Et que son équipe n’est pas moins armée qu’une autre pour retrouver l’Europe. Il a longtemps espéré les arrivées de deux joueurs offensifs pour être à la hauteur de ses ambitions. Il ne les a pas eues mais le mois de janvier a démontré ses aptitudes à faire sans.


Deux victoires, contre Bordeaux (1-0) et Nîmes (2-0), deux matches nuls 1-1, à Monaco et à Reims : s’il continue à courir à une moyenne de deux points par match, le Gym ne sera pas loin de la quatrième place, qui devrait se jouer autour de 64 points. Nice, actuellement 7e (34 points), peut-il y prétendre ? Avec l’équipe de Vieira, tout est question de constance, de concentration et, surtout, d’efficacité offensive. Si Nice ne marque pas plus, il ne faudra pas rêver, mais son organisation collective et sa rigueur défensive sont des valeurs sûres.


Après un mois de décembre raté (aucune victoire), Nice a repris de la confiance en ce début d’année, s’appuyant sur une colonne vertébrale solide : Benitez, Dante, Cyprien, Tameze et Saint-Maximin ont tenu l’équipe sur les quatre derniers matches et il faudra durer. Les systèmes de jeu se sont superposés en ce début d’année, l’idée dominante est toujours d’avoir la possession mais Nice a plus de variété. Et les deux buts contre Nîmes en sont la preuve. Le premier a été le fruit d’une période de possession, jusqu’à un décalage vers Youcef Atal, le buteur. Sur ce coup, les Crocos avaient mal défendu, mais la déstabilisation du bloc adverse est aussi le résultat d’un jeu rapide d’un côté à l’autre. Le second a été inscrit sur une contre-attaque d’Eddy Sylvestre vers Saint-Maximin.


Vieira contrarié par l’absence d’arrivées en janvier


Sachant que Myziane Maolida a eu deux grosses occasions d’aggraver la marque, l’espoir d’un retour de flammes offensif s’est installé. « Une concurrence va s’installer, estime Vieira, dont 100 % des titulaires sont opérationnels (seuls Cardinale, Le Bihan, G. Lloris et Sacko sont absents). Eddy met beaucoup de pression sur les autres joueurs, à chaque fois qu’il a joué avec nous, il a été bon. Allan (Saint-Maximin) ? Je ne veux pas lui mettre de pression mais il faut qu’il sache qu’il a besoin des autres pour s’exprimer. Tout seul il ne pourra pas faire grand-chose. Myziane a fait une très bonne entrée (contre Nîmes) et doit être plus ambitieux. »


Des promesses tenues – Atal, Tameze –, des jeunes qui montent – Sylvestre – et des recrues clinquantes – Maolida et Danilo – qui, peut-être, répondront enfin aux attentes. Même avec un déficit de maturité et de puissance offensive, Nice peut tenir son objectif européen. Autour de Vieira, car la solution semble passer par lui.


Désenchanté par les départs de Jean-Pierre Rivère et Julien Fournier (anciens président et directeur général du club), contrarié de n’avoir rien vu venir durant le marché des transferts, le coach du Gym garde le contrôle de la situation et le soutien d’une grande partie des supporters. « Les deux matches qui viennent (Lille et Lyon, deux équipes que le Gym avait battues durant la phase aller) nous donneront une idée plus claire de nos prétentions », lance l’entraîneur niçois. Au stade Pierre-Mauroy, ce soir, ce sera aussi le premier de Gauthier Ganaye, le nouveau président

 

 

 

 

Revue de presse 

 

A venir

 


 

Commentaires   

#3 marsiglialiste 01-02-2019 10:12
en résumé alors qu'on a besoin d'un (au moins) renfort offensif on a failli perdre notre meilleur attaquant en le bradant sans la menace de démission de VIEIRA ..nous sommes le seul club avec NIMES (qui a tenté BOSCAGLI) a n'avoir rien recruté ....notre jeune président n'a pris aucune information avec RIVERE pas plus qu'avec notre coach ...la réunion d'hier avec les nouveaux investisseurs n'a eu aucun echo ....c'est quoi notre projet vu que les actionnaires actuels alors qu'ils ont les moyens de quadrupler le budget cherchent au contraire à vendre nos bijoux de famille ...sur le plan sportif même sans attaque la ligue des champions est encore possible en cas d'un double bon résultat la crise quelle crise?
#2 canardou 01-02-2019 08:24
Oui je sais ça fait 12 (bravo à ceux qui suivent). Retirez qui vous voulez.
#1 canardou 01-02-2019 08:22
Mon onze de départ:
Bénitez - Attal, Jallet, Dante, Sarr, Abdulrahman Baba - Plm, Cyprien, Boudebouz, Belhanda - Kouamé, Pléa

Ajouter un Commentaire