L'OGC Nice retombe sur terre... Que dire de cette rencontre hormis que nous avons été nullissimes. Mendy qui loupe 4 passes en moins de 10 minutes dont une qui nous amène l'expulsion de Baysse et un but. Que dire de Pléa? Hormis qu'il a retrouvé son efficacité de l'an passé... Que dire de Germain? Qu'il a perdu je ne sais trop où son talent de buteur... Hatem avait dû le remarquer il y a déjà quelques semaines...   Et là on ne vous parle que des trois plus mauvais.


Une soirée à oublier...


Les supporters niçois ont soutenu le club jusqu'à la fin de la rencontre alors que le club ne les a pas soutenus cette semaine.


Il y a vraiment des soirs où être supporter du Gym est bien compliqué!

 

 

Fiche technique


OGC Nice 0-2 (0-0) SC Bastia

15 000 spectateurs environ

Arbitrage de M. Gautier

Buts :

Bastia: Diallo (62′), Ayité (65′)


Avertissements :

Nice: Koziello (17′), Le Marchand (55′)

Bastia: Mostefa (25′), Modesto (27′), Cahuzac (57′), Danic (69′), Djiku (76′)


Expulsion :

Nice: Baysse (58′)


Les équipes

Nice : Cardinale, Baysse, Le Marchand, Pereira, Bodmer (cap.), Pied, Walter (Traoré 67′), Mendy, Koziello (Seri 52′), Plea, Germain. Entr. : C. Puel.

Bastia : Leca, Marange (Danic 63′), Peybernes, Modesto (Keita 79′), Squillaci, Djiku, Cahuzac (cap.), Mostefa, Diallo (Fofana 77′), Ayité, Brandao. Entr. : F. Ciccolini


Les buts


64ème But de Ayité pour Bastia ! Un coup franc corse frappé depuis la ligne de touche, côté droit. Le ballon n'est pas dégagé par la défense niçoise qui s'emmêle les pinceaux et laisse Ayité récupérer le ballon, éliminer Seri et marquer sur la gauche face au but. Poteau rentrant et 0-2 pour Bastia !


61ème But de Diallo pour Bastia ! Le coup franc est magnifiquement frappé par le Bastiais qui enroule son ballon de l'axe gauche à vingt-cinq mètres. C'est pratiquement dans la lucarne gauche de Cardinale qui est largement battu. Bastia mène 0-1 !

 

 

Résumé

 

Huit cartons jaunes, un rouge: ce match entre Nice et Bastia, assez tendu en tribunes, a aussi été très animé sur la pelouse. Heureusement pour les amateurs de football, il y a eu du jeu et des buts. Deux buts, précisément, tous en faveur des Corses (2-0). Une équipe bastiaise qui, après une entame à l’avantage du Gym, a su s’adapter tactiquement et prendre peu à peu le dessus sur son adversaire, vendredi soir à l’Allianz Riviera, en ouverture de la 28e journée de Ligue 1.



Toujours privés de Hatem Ben Arfa, les Niçois ont réellement vu cette rencontre leur échapper à l’heure de jeu. Sur une bonne relance de François Modesto, Brandao a lancé Sadio Diallo de la tête mais ce dernier a été stoppé de manière irrégulière par Paul Baysse. Un tacle sanctionné d’un rouge direct par M. Gautier (58e). Et sur le coup franc qui a suivi, l’attaquant du Sporting s’est fait justice lui-même en enroulant sa frappe au-dessus du mur azuréen (1-0, 61e).



La double peine pour l’OGCN. La triple, même, puisque les joueurs de Claude Puel ont de nouveau craqué quelques minutes plus tard, Floyd Ayité profitant d’un mauvais renvoi de la défense pour éliminer froidement Jean-Michaël Seri et tromper Yoan Cardinale (2-0, 64e). A dix, les Aiglons ont failli relancer le suspense mais ils sont tombés sur un bon Jean-Louis Leca. Avec ce résultat, leur place sur le podium est menacée. Les Bastiais, eux, grimpent au dixième rang.Sports.fr

 

Réactions


 

Alassane Plea (au micro de beIN Sports) :

On est bien dans le match. Ensuite, il y a des décisions arbitrales un peu contre nous. Après, c'est un tout autre match. On est bien en première mi-temps puis, coup du sort. Ce carton rouge a tué le match. Maintenant, faut se remettre et gagner le prochain match.


Claude Puel:

Beaucoup d’incompréhension. Nous sommes passés au travers de notre match. Nous faisons 20 premières minutes intéressantes, avec des situations, des occasions. Et ensuite nous somme sortis du match, tombés dans l’à-peu-près. Nous avons eu beaucoup de déchet technique, des mauvais choix et parfois même de la fébrilité. C’est un non-match individuellement collectivement. On était très loin de ce que l’on est capable de faire... Il faudra analyser froidement ça cette semaine et voir le pourquoi des choses. Dans la première moitié de championnat nous avons raté deux matchs, à Toulouse et à Ajaccio. Ce soir aussi, mais ça nous est autrement plus préjudiciable. Malgré notre bonne entame, on a perdu le fil. On ne peut pas performer lorsque l’on fait ce genre de prestation.

 

Ciccolini:

On a pas fait tout bien. Mais nous avions une équipe très diminuée, contre une bonne équipe de Nice. On a mis en place un système différent, qu’on ne maitrise pas encore bien. Dans les 20 premières minutes nous n’avons pas été très bon, comme les 20 dernières. Nous sommes très contents du résultat, il nous donne de l’oxygène. On se rapproche du maintien. Sur l’ensemble d’un championnat, on est très loin d’une équipe comme Nice, mais on a un niveau pour se sauver. Il ne faut pas s’enflammer, sinon on va vite redescendre sur terre


 

Revue de Presse


 

Nice ne sait plus gagner depuis quatre journées. Les coéquipiers de Koziello vont perdre à coup sûr leur troisième place à l'issue de cette 28e journée. Claude Puel croise les doigts pour pouvoir récupérer Ben Arfa dès la semaine prochaine lors du déplacement à Troyes.

La suite



Commentaires   

#6 CorsicaNissart 28-02-2016 13:12
Tony, il est évident que si la 1ère action avait fait mouche, le score aurait pu être inversé, tout comme si le Bordelais n'avait pas manqué l'immanquable le score serait de 0 - 2 pour Bordeaux et sans doute nous aurions perdu un match que nous avons gagné 6 - 1 face à une équipe qui en a pris " quand même " 4 à Reims, une équipe candidate à la descente en L2.
+1 #5 Tony 28-02-2016 10:36
En plus notre jeu est connu et peu être facilement maitrisé en ce moment .Faudrait peutêtre essayé autre chose .
#4 Tony 28-02-2016 10:33
Bastia a bien joué le coup !Le milieu n'a pu rien faire tellement il était pressé .Pour ne rien arrangé l'équipe est fatiguée et ne tient péniblement le coup que par la "réussite ou non" depuis 4 ou 5 matchs . Quand Hatem est là, il peut débloquer mais ....Bien sur si la 1°action avait "mouche" ça aurait tout changé ...."Faut pas réver " si on est toujours sur le Podium c'est parce que le championnat est de bas niveau .Dommage parce que avec 2 ou 3 victires on aurait pû se détacher . Si on se reprend bien on a un peu d'espoir de rester dans le trio ......
#3 CosicaNissart 28-02-2016 10:31
L'équipe de Nice est avec celle de Toulouse la plus faible psychologiquement.
Encore heureux que nous ayons fait 4 super matchs sur 28 et qu'aucune équipe hormis le PSG et à un degré moindre l'AS Monaco ne soit régulière dans un championnat d'un niveau le plus faible jamais observé, ce qui nous vaut de figurer en cette 28ème journée " encore " mais de plus en plus inconfortableme nt installé en haut du classement. En effet: la baisse de régime depuis la défaite du 24 octobre à Ajaccio; tant sur le plan psychologique, physique et technique ne cesse de s'accentuer à la veille de la remise des places d'honneurs et des bonnets d'ânes.
Il ne suffit pas de coucher des noms sur du papier >
Ou bien de ne se concentrer que sur notre jeu >
Mais de faire en sorte " de faire " ce que toutes les équipes font lorsque elles nous rencontrent ! C'est à dire ? Mettre en place un système qui soit à même de contrarier l'adversaire plus qu'il ne l'avantage !
Notre jeu est désormais caduque ! Je donne pas chère de nos chances de succès face à Troyes et au Gazelec, si nous continuons dans un système qui demande non pas des santons mais des joueurs virevoltants !
Il est évident que sans le physique et le mental !! Mais avons nous une équipe masculine ou féminine ??
+2 #2 Steph 27-02-2016 13:22
Lâché cest une excuse bidon. Les Aiglons ont pris le match de la mauvaise manière. Les supporters en grève c'est un épiphénomène.
Leca bon? Je dirai plutôt que Pléa et Germain ont manqué de chance et surtout de justesse dans le dernier geste.
#1 CorsicaNissart 27-02-2016 09:35
Une équipe de Nice lâchée par ses supporters dont le comportement stupide a rendu LECA
invincible !
Une chance pour nos joueurs que cette humiliation ait eu lieu en période de carnaval ? Ils pourront sortir (tout le week-end ) dans la rue, sans crainte d'être reconnu !!

Ajouter un Commentaire