Un but de Boscagli, qui devient en même temps, le plus jeune buteur de L1 à 18 ans et 1 mois... et voilà le Gym qui met fin à une malchance récurrente depuis quelques matches. La première mi-temps fut plus aboutie que la seconde où le Gym a souffert physiquement. Au final, trois points qui font du bien au moral et qui permettent au Gym d'assurer sa 5ème place.

 

 

 

 

Fiche technique



Nice - Montpellier : 1-0 (1-0)

Arbitre : T. Chapron.


But:

Nice: Boscagli (31').


Avertissements:

Nice : Bodmer (42'), N. Mendy (64').

Montpellier : Ninga (7'), Martin (12').


Les équipes:

Nice : Cardinale - Pied, Baysse, Bodmer (cap), Le Marchand (Genevois 68'), Boscagli - Koziello (Teixeira Mallmann 80'), N. Mendy, Hult (Seri 74') - Ben Arfa, Germain. Entraîneur : Claude Puel.


Montpellier : Pionnier - Deplagne (Dabo 46'), Congré, Hilton (cap), Bensebaini - Sanson, Saihi (Roussillon 46'), Boudebouz, W. Rémy (S. Camara 71'), Martin - Ninga. Entraîneur : Rolland Courbis.

 

 

Le but



31è But de Boscagli pour Nice ! La défense montpelliéraine n'est pas attentive. Koziello peut frapper. Pionnier détourne sa tentative mais le ballon revient dans les pieds de Boscagli qui n'a plus qu'à ajuster le portier de Montpellier d'un plat du pied. 1-0 pour les Aiglons !

 


 


 

 

Résumé

 

 

Nice a remporté son duel face à Montpellier vendredi soir grâce à un but d'Olivier Boscagli.



L'OGC Nice a renoué avec la victoire en s'imposant (1-0) face à Montpellier pour conclure sa phase aller, grâce à son jeune défenseur Olivier Boscagli, vendredi à l'Allianz Riviera lors de la 19e journée de Ligue 1.



Incapable de gagner depuis le 20 novembre, la surprise de l'automne n'a sans doute pas livré le meilleur de son jeu mais a su se montrer efficace, au courage, dans les deux surfaces, et a profité d'une erreur de Ryad Boudebouz pour marquer. Voilà Nice assuré de passer la trêve en cinquième position. Stoppé dans sa belle remontée au classement, Montpellier reste provisoirement 13e avant la suite de cette dernière journée de la phase aller.



But du jeune Boscali. Le 3-5-2 finalement lancé par Claude Puel avec le tandem Hatem Ben Arfa - Valère Germain a peiné à occuper la largeur du terrain et à porter le danger, malgré la possession de balle. Mais sur l'une de ses premières séquences fortes, Nice forçait la porte au prix de deux bons coups de reins. Celui de Vincent Koziello à la récupération d'une passe en retrait bien trop périlleuse de Boudebouz. Et celui du jeune latéral Olivier Boscagli, 18 ans, assez timide jusqu'alors dans son couloir gauche, qui surgissait alors au second poteau pour reprendre le ballon repoussé par Pionnier et marquait son premier but en L1 (1-0, 31).



Nice a résisté. Montpellier réalisait pourtant un début de rencontre très correct, illustrant bien son regain de forme et d'efficacité à l'extérieur. Les Héraultais continuaient d'ailleurs à mettre la pression sur des contre-attaques manquant parfois de lucidité, comme sur un deux contre trois mal négocié qui faisait sortir Rolland Courbis de sa zone technique, ou sur des coups de pied arrêtés de Boudebouz (24e, 38e) qui n'échappaient pas à Yoan Cardinale, rassurant au sol comme dans les airs.



Au retour des vestiaires, Nice subissait, mais ses adversaires n'assuraient pas leur dernière passe ni le geste final, à l'image de cette énorme occasion à la 68e minute, devant une cage ouverte, où Roussillon et Casimir Ninga échouaient sur les bons retours de Paul Baysse et de Cardinale. La chance de Montpellier était passée. Europe 1.


 

Réactions



Vincent Koziello:

On est assez satisfaits de notre demi-saison. On a fait de belles choses, on a gagné contre les gros, on arrive à la trêve avec 29 points, on est 5es. À titre personnel, c'est le meilleur début de saison que j'ai connu. Je suis très fier, content. À moi de confirmer en 2016. Je pense qu'on va bien couper, penser à autre chose, puis bien se mettre en route, parce qu'on a l'espoir de faire des choses pas mal cette saison.


Claude Puel:

Je trouve qu'on a fait une grosse prestation, pas toujours aboutie, mais surtout dans le caractère, dans le fait de ne pas lâcher. On a eu beaucoup de vents contraires dans nos fins de matches, des expulsions, quatre penalties sur les cinq derniers matches... on était en dette de points. Montpellier avait toute la semaine pour se préparer. On affrontait une grosse équipe, Montpellier est 2e après le PSG sur ces derniers matches. Ils l'ont prouvé ce soir, avec beaucoup de densité physique, de percussion, et on a répondu présent. En seconde période on a résisté, et gagner dans ces conditions, c'est magnifique. Quand il ne reste plus beaucoup d'essence, pouvoir gagner ce genre de match, c'est très intéressant.

 

 

Revue de presse


 


Commentaires   

#3 steph 20-12-2015 07:48
Le public ne vient qu'en fonction des résultats et d'épis 4 matchs... bof!
+1 #2 CorsicaNissart 19-12-2015 17:23
La seule ombre au tableau: Le public !
Du temps ou Nice était peuplé de Niçois, le stade faisait le plein !
Aujourd'hui que les Niçois sont noyés dans la masse d'une population cosmopolite, le stade est au deux tiers vide !
Sauf pour accourir voir le PSG ou l'QM !
Alors, un grand club à Nice ? Sans public c'est pas demain la veille, car sans engouement, pas d'investisseurs !
Nous sommes donc résignés à demeurer un club familiale ! C'est pas trop mal, contentons nous !
+1 #1 CorsicaNissart 19-12-2015 09:35
Une victoire dans la douleur compte tenu de notre manque de jus de plus en plus frappant depuis belle lurette.
Heureusement les vacances viennent au secours d'une équipe qui résiste grâce à la vertu de ses joueurs dont Paul BAYSSE en est l'exemple type.
Le Gym a du caractère - ça nous le savions ! Reste à savoir si nous tiendrons la distance - tant sur le plan physique technique et psychologique - Le tout étant lié.
Commençons déjà la deuxième partie du championnat en évitant d'y laisser des plumes face à de modestes adversaires, comme ce fut le cas suite à notre période Barcelonaise. C'est en nous forgeant un moral de vainqueur quelque soit le niveau de l'équipe adverse que nous réaliserons " si non " la plus belle saison de l'histoire du Gym, " du moins " la plus méritante au vu du nombre de jeunes qui composent le groupe.

Ajouter un Commentaire