Les aiglons auront terminé la saison sur un match plaisant. Nice termine à la 11ème place. Ce qui est en phase avec le budget niçois dixit Didier Digard. Mais nous, on retiendra une saison compliquée, longue, ennuyante et sans réel enjeu. 

 

 

Fiche technique

 

Toulouse 2-3 OGC Nice (0-2)

Arbitre : Lionel Jaffredo


Buts :

TFC: Ben Yedder (80e), Trejo (81e)

Nice: Maupay (8e), Bauthéac (34e, 53e)


Avertissements :

TFC: Akpa-Akpro (34e), Bodiger (84e)

Nice: Koziello (15e), Maupay (22e), Bodmer (83e)


Les équipes:

TFC : Ahamada - Tisserand, Kana-Biyik, Yago, Matheus - Didot (Regattin, 57e), Bodiger, Akpa-Akpro (cap.) - Trejo - Pesic (Machach, 58e), Ben Yedder

OGC Nice : Hassen - Palun, Digard (cap.), Bodmer, Boscagli - Koziello, Albert (Bosetti, 79e) - Plea (Honorat, 90e), Carlos Eduardo, Bauthéac - Maupay (Eysseric, 58e)

 


Les buts


80ème But de Trejo pour Toulouse ! Oscar Trejo récupère le ballon à l'entrée de la surface. Il dribble un puis deux joueurs avant de marquer en force (2-3).


79ème But de Ben Yedder pour Toulouse ! Sur un centre venu de la droite, Digard et Hassen se gênent dans les airs et Ben Yedder qui a bien suivi marque.

 



52ème But de Bauthéac pour Nice ! Coup franc pour Nice aux 30 mètres de côté. Eric Bauthéac le brosse à merveille et le ballon rente directement dans les filets. Et de 3 pour Nice qui semble s'être mis à l'abri.


 

 

 


34ème But de Bauthéac pour Nice ! Suite à une rapide contre attaque, Carlos Eduardo lance habilement en profondeur Bauthéac qui prend tout son temps pour tromper la vigilance du malheureux Ahamada.

 

 

 



7ème But de Maupay pour Nice ! Belle remontée niçoise. Sur un centre venu du côté droit de Pléa, Carlos Eduardo, au deuxième poteau, redresse le ballon pour Neal Maupay qui marque du pied gauche. C'est mal parti pour le TFC.

 


 

 

Résumé

 

Certes c’était un match qui comptait pour du beurre au Stadium, entre le TFC et l’OGC Nice, sauvés de dernières minutes… Mais pour autant, le spectacle a tout de même été au rendez-vous ! Dans un contexte plutôt favorable aux Toulousains, avec la prolongation d’Arribagé en milieu de semaine, et les probables adieux de Ben Yedder, courtisé notamment du côté de l’Olympique de Marseille, la rencontre a pourtant tourné en faveur des Aiglons. Les Violets, en mode diesel se faisaient surprendre à la suite d’un centre en profondeur de Pléa pour Eduardo qui s'arrachait pour redresser le ballon vers Maupay. Ce dernier n'avait alors plus qu'à tendre le pied pour ouvrir le score (0-1, 7e). Jouant un petit peu trop à la baballe sans réelle volonté apparente de changer la donne, les joueurs de la Ville Rose étaient punis une deuxième fois sur un contre rondement mené par Bauthéac, servi en profondeur par Eduardo, qui ajustait Ahamada d’un subtil piqué (0-2, 34e).

 

Réveil tardif pour le TFC

 

Malgré une détermination plus affichée des Toulousains, bafouée toutefois par des lacunes trop importantes, l’OGC Nice inscrivait un troisième but par l’intermédiaire de Bauthéac, dont le coup-franc direct enroulé nettoyait littéralement la toile d'araignée au second poteau (0-3, 53e). Les Aiglons étaient clairement les patrons sur la pelouse du Stadium, et pouvaient très facilement corser l'addition au vue de la fade opposition offerte en face, à l’instar de Palun, dont la reprise excentrée passait juste à côté (63e). Alors que les joueurs azuréens pensaient entrer tranquillement en mode gestion, ils terminaient la partie dans la panique, avec deux buts express de l’adversaire. Ben Yedder profitait d’abord d’une sortie manquée d’Hassen pour marquer dans le but abandonné (1-3, 80e) avant que Trejo qui effaçait Digard d'un contrôle orienté et Hassen d’un crochet ramène son équipe à un but de l’égalisation (2-3, 83e). Malgré ces frayeurs de dernières minutes, Nice restaient solide et infligeait au TFC sa première défaite à la maison sous les ordres de Dominique Arribagé. Sport24

 

 

Réactions

 

 

Claude Puel:

C'est un match qui est une réponse par rapport au travail de fond qui est fait par l'OGC Nice et par tous les éducateurs. J'ai beaucoup aimé ce match, comment on l'a entrepris. On s'est présenté ici avec 7 ou 8 joueurs suspendus ou blessés. Nous sommes l'effectif le plus jeune de France et ce soir je pense que l'on était les plus jeunes en Europe, dépassant la Real Sociedad et c'est une bonne réponse pour ce qui est fait. J'ai bien aimé encore une fois l'investissement des joueurs cadres qui ont bien cadré toute cette jeunesse, surtout quand on voit la composition du groupe avec des 95', des 96' des 97' qui ont su répondre au niveau de l'engagement, de la qualité. C'est sur qu'on a moins bien géré le dernier quart d'heure où l'on ne doit pas laisser cette équipe de Toulouse revenir. Mais c'est super de les voir évoluer de cette manière jusqu'au bout et de les voir défendre les couleurs de leur club et de tout donner. Ce soir on a fourni la meilleure des réponses. On a l'habitude de dire que c'est sur le terrain qu'on doit donner cette réponse, et ce soir ça a été fait. Tous ces joueurs en devenir répondent aux détracteurs que l'on a pu entendre tout au long de la saison. C'est bien de montrer tout cela, ce qu'est un club formateur.Il y a beaucoup de détracteurs, ce groupe s'est forgé dans la difficulté. On a montré qu'on était un vrai club formateur, sans grand moyen. Onzième, c'est bien, mais ce n'est suffisant pour les Niçois. Il faudrait finir dans les trois premiers. On a eu peu de soutien tout au long de l'année. On a bafoué notre projet au moindre mauvais résultat. Il y a eu le feu tous les mois. Maintenant, il faut continuer à grandir. Mon avenir ? On fera le point avec le président entre personnes intelligentes. On verra s'il y a lieu de continuer ou pas.

 

Eric Bauthéac :

On est à notre place (11e). On a connu des événements contraires cette saison, on aurait préféré que ça passe mieux, mais c'est une bonne position. Quand il y a eu un peu le feu, on s'est dit il fallait rester soudés. Les places sont chères, c'est mieux de finir 11e plutôt que 14e. Mon avenir? Je me suis toujours senti aimé à Nice. Mais dans la vie d'un footballeur, il faut savoir bouger, c'était peut être ma dernière saison à Nice.

 

Didier Digard:

On finit 11e, une place en adéquation avec le budget du club. C'est donc une saison correcte malgré tout ce qui a été dit sur nous. Sans folie, difficile jusqu'au bout mais correcte. C'est frustrant d'avoir perdu autant de points à domicile, alors que c'est plutôt la marque de fabrique du club d'être bon à domicile. J'espère qu'on retiendra ces leçons, par le passé on était aussi moins bons à l'extérieur, il faudra faire un mix des deux.

 

Dominique Arribagé:

"Ce soir je ne suis pas énervé, je constate que l'on a manqué un peu d'essence. On a laissé beaucoup de forces, d'énergie lors des huit derniers matchs où j'ai demandé beaucoup à mon équipe. Ce soir il nous a manqué quelque chose mentalement, physiquement pour arriver à réaliser un match abouti. Bien sûr, nous sommes déçus par le résultat car nous souhaitions bien finir devant notre public. Nous avons frisé le désastre, mais l'équipe a malgré tout réussi à puiser dans ses forces pour revenir à 3-2, ce qui permet de finir plus honorablement. L'objectif, l'intérêt premier était de se sauver, et cela a été fait, une journée même avant la fin ce qui est très bien. Ce soir c'est un bonus que nous souhaitions offrir à nos supporters mais on a été trop déficients dans la façon d'aborder ce match bien que nous étions mobilisés depuis mardi. On n'a pas su répondre présents ce soir. Dès la semaine prochaine, nous allons faire les constats, le bilan sur cette mauvaise saison pour espérer que cela ne nous arrive plus sur les saisons à venir. Il y a un gros travail de reconstruction à faire, à nous de le faire au mieux dans les prochains jours."



Revue de presse


A venir

Commentaires   

#2 alain 24-05-2015 20:28
Corsica que voulez vous que je dise que la saison est bonne car nous sommes 11ème, que l'on ne s'est pas fait chier au stade, que nous avons vu du beau jeu... Pour nous le classement est un trompe l'oeil mais en harmonie avec le niveau de la L1 ;-)
#1 CorsicaNissart 24-05-2015 14:01
Inutile de rabâcher sans cesse les raisons de notre mauvaise saison " enfin terminée ". A moins d'être un âne,tout le monde la compris ! Avions nous les moyens de mieux faire ? NON ! Avec un tel effectif faut être aveugle pour avoir espéré une saison tout autre. Pour rappel: La saison précédente avec une meilleure équipe on a évité la L2 par miracle !! Avec ASSEN à la place d'OSPINA, on était mort !! Alors arrêtons de tourner en rond et sans nous féliciter, contentons nous de cette 11 place synonyme de maintien, et pourvu que ça dure ! Ce qui ne sera pas si facile, compte tenu de l'affaiblisseme nt de l'équipe pour la saison à venir. Quand à la victoire à Toulouse, j'ose dire BRAVO ! car avec un tel effectif privé d'une équipe entière : POUPLIN PUEL GENEVOIS DIAWARA GOMIS AMAVI TRAORE MENDY HULT BERHAMA et si on ajoute PENTECOTE, cela fait une équipe bien supérieure à celle alignée à Toulouse.

Ajouter un Commentaire