Soyons clair, ce ne fut pas le match de l'année. Après une première mi-temps convenable, les aiglons se sont contentés de gérer plus ou moins bien l'avance d'un but. La défense a tenu le choc même si Lille ne fut pas très dangereux. 3 points qui font du bien.

 

 

 


Fiche technique

 

 

OGC Nice - Lille OSC : 1 - 0 (1-0)

Spectateurs : 21 900

Arbitre : M. Bien


But :

Nice:  Bodmer (46e) pour Nice


Avertissements :

Nice Pejcinovic (63è)

Lille: Kjaer (93è

 

Les équipes


Nice :
Ospina - Genevois, Bodmer, Pejcinovic, Kolodziejczak - Digard (cap), Mendy - Brüls (Eysseric, 61e), Abriel, Bosetti (Pied, 80e) - Cvitanich (Maupay, 72e)


Lille : Enyeama - Sidibé, Basa, Kjaer, Soumaoro (Rodelin, 80e) ; Mavuba (cap ;Rozehnal, 60e), Balmont, Gueye - Mendes (Origi, 55e), Kalou, Roux

 


Résumé

 


 

Après son couac montpelliérain, l'OGC Nice est reparti de l'avant en s'imposant (1-0) devant un LOSC au ralenti depuis la mi-décembre, dimanche à l'Allianz Riviera, lors de la 23e journée de Ligue 1.


Nice (12e), qui aurait pu prétendre à deux penalties, a su concrétiser sur son temps fort puis a tenu bon.


L'OGCN a creusé un écart rassurant sur Valenciennes, premier relégable désormais à 12 longueurs, qui peut l'autoriser à regarder devant et à préparer son rendez-vous de Coupe de France devant Monaco.


Le cinquième match d'affilée sans victoire en L1 des Lillois (3e) devrait renforcer l'appétit des Verts et de Marseille lancés à la course au podium.


Longtemps, ce choc Sud-Nord a tourné à un duel enlevé de costauds, de dispositifs tactiques ne faisant pas franchement la part belle aux changements de rythme et aux offensives la fleur au fusil.


Le LOSC veillait à rester bien en place, à l'image de sa défense privée de Corchia. Le contrat du Sochalien n'avait pas été homologué par la direction nationale de contrôle et de gestion (DNCG). Le club nordiste a fait appel de cette décision. Cependant, le canevas assez étanche mais peu percutant de René Girard a tenu un peu plus de quarante minutes avant de céder sur les premières poussées niçoises.


Requinqués par la première semaine sans compétition en 2014, (six matches toutes compétitions confondues dont cinq en déplacement) avec un wagon de blessés, les Aiglons faisaient la différence dans le temps additionnel sur une volée du gauche de Brüls talonnée par Bodmer en position de hors jeu. Enyeama, le gardien du LOSC fautif dans sa prise de main, permettait à l'ancien Parisien d'ouvrir son compteur sous le maillot niçois, le 34e de sa carrière en L1. (45+1).


Mais peu avant, le jeune Bosetti s'amusait devant Rio Mavuba avant de chatouiller Enyeama. Sur le corner, le capitaine nordiste sauvait sur la ligne, et une main dans la surface d'Idrissa Gueye laissait de marbre M. Bien, l'arbitre de la rencontre.


Bien que stabilisé en défense avec les retours de blessure des expérimentés Pejcinovic (lésion adducteur) et Bodmer (déchirure ischios), le GYM souffrait un peu plus en seconde période, lorsque les hommes de René Girard haussaient le ton.


La pression de Lille s'accentuait au fil des minutes, mais Nice résistait, à l'image d'Ospina, au genou droit fragilisé mais impeccable devant Kalou (61) puis sur la reprise de la tête de Rozehnal (70).


Et Lille, préservé dans le temps additionnel d'un penalty suite à une faute sur Maupay, ne trouvait toujours pas son second souffle à la différence de Nice.

 

 

 

Réactions

 

Claude Puel :

En termes de solidarité et d’opiniâtreté c’est une belle victoire. Ce n’était pas un match très folichon de notre part, mais nous avons concédé très peu d’occasions à notre adversaire. Notre entame, pendant 30 minutes, a été difficile. Nous ne donnions pas assez de solutions à Dario (Cvitanich), et nous ne l’épaulions pas assez. En repositionnant Fabrice (Abriel) derrière lui, nous avons eu un dernier quart d’heure de meilleure facture, avec plus de liant, plus de situations, la frappe d’Alexy et le but de Mathieu. En revoyant les images, effectivement il est en position de hors-jeu. Mais il y a un beau penalty oublié (sur un main de Gueye) quelques instants avant, donc ça rééquilibre. Il n’y a pas d’excuse à chercher de côté-là.  En deuxième mi-temps, nous avons été sérieux et volontaires. On a bien défendu, c’était à eux de faire le jeu. Lille a manqué de spontanéité, il a suffi d’être solidaires pour contenir cette équipe. Je note d’ailleurs une certaine similitude avec le match aller (2-0) où nous avions été solides et avions exploité deux situations. J’espère que lorsque nous aurons enfin récupéré tout notre effectif nous pourrons retrouver plus de maitrise et de sérénité dans notre jeu. En attendant, c’est une très bonne chose de prendre ces 3 points dans notre situation.


René Girard:

Comment je résume ce match ? A une inefficacité de notre part. Nous n’avons pas fait le nécessaire. Nous prenons un but à la mord-moi-le-nœud juste avant la mi-temps, au plus mauvais moment. L'équipe niçoise a ensuite fait ce qu’elle avait à faire. En 2013, on gagnait. En 2014, on perd. J’avais des guerriers, il va falloir que je les retrouve. Il ne manque pas grand chose, mais on ne peut pas s’en satisfaire

 



Romain Genevois:

 

Romain, on imagine que cette victoire fait du bien après la défaite face à Montpellier…


Oui car lorsqu’on avait débriefé notre mois de janvier, on était globalement satisfait mais tout de même déçu de l’avoir terminé par une défaite à Montpellier. On avait fait là-bas un match très moyen et on avait à cœur de rattraper tout ça. On l’a fait face à une très bonne équipe de Lille qui, même si elle est un peu moins bien en ce moment, reste toujours bien classée.


Avec les retours de blessure de Bodmer et Pejcinovic, l’OGC Nice a retrouvé face à Lille sa charnière centrale. Avez-vous senti davantage de sérénité défensivement ?


C’est vrai que sans ces deux joueurs on avait concédé pas mal de buts mais surtout en coupe. En championnat, on avait tout de même été solide sur certains matchs. En tout cas, il est vrai que cela fait du bien de récupérer du monde petit à petit, que ce soit Nema (Pejcinovic), Mathieu (Bodmer), Jérémy (Pied), Valentin (Eysseric)… Ça donne de l’allant à toute l’équipe. Mais on ne se focalise pas sur les joueurs absents ou ceux qui reviennent. Ce qui nous importe, c’est toujours de préparer au mieux la rencontre qui suit. Et là, on avait à cœur de réaliser un bon match et de prendre les trois points.


Face à Lille, la rencontre a été très équilibrée. Selon vous, qu’est-ce qui a fait pencher la balance de votre côté ?


On a montré beaucoup d’envie, de concentration et de sérieux que ce soit sur le plan du jeu ou de la tactique. Juste avant la mi-temps, on a de la réussite sur le but de Mathieu (Bodmer). Par la suite, en seconde période, il fallait parvenir à conserver cet avantage. Je pense qu’on a été solide. Même si au retour des vestiaires on a un peu plus laissé le ballon à cette équipe de Lille, on n’a pas rompu pour autant, on n’a pas pris la foudre. On a tenu et on s’est même procuré quelques occasions en procédant par contres, grâce auxquels on aurait pu tuer le match. Ça ne s’est pas joué à grand-chose, peut-être à quelques détails. Mais ça a tourné en notre faveur et tant mieux.


 


Revue de presse


Battu à Nice (1-0), Lille n'a plus gagné depuis cinq matches en Ligue 1. S'il reste à la 3e place, le LOSC n'a plus qu'un point d'avance sur Saint-Etienne.

Lire la suite



Cinquième match sans victoire en Ligue 1 pour le Losc qui n’a toujours pas gagné en 2014. Les Dogues se sont inclinés à Nice (1-0) et ne comptent plus qu’un point d’avance sur Saint-Etienne.

Lille n'y arrive plus

Commentaires   

#1 Gabouner 03-02-2014 13:58
Non Mr Puel il y avait 2 penalties pour Nice non siffler Maupey ne plonge pas et ne tombe pas dans la surface a la fin du match et non ça ne s'équilibre pas on va pas faire la fine bouche car mm a Monptellier leur premier but etait bien hors jeu au debut de l'action ce n'est pas le mm match si le hors jeu aurrai ete signaler bref que des arbitres de merde je ne pence pas qu'ils ont bidons c'est juste qu'il favorise certaine equipes

Ajouter un Commentaire