Même ses proches ont du mal à y croire. Après six ans d’une collaboration souvent très conflictuelle, Mathieu Bodmer va de nouveau travailler avec Claude Puel. Le milieu de terrain du PSG, 30 ans, va rejoindre Nice et l’entraîneur qu’il a côtoyé pendant quatre saisons à Lille (2003-2007), puis durant deux ans à Lyon (2008-2010). Il est arrivé hier sur la Côte d’Azur et doit parapher un contrat de deux ans après avoir passé sa visite médicale.

 

 

Entre les deux hommes, la fracture était pourtant très nette. Bodmer avait déjà quitté Lille en étant fâché avec l’entraîneur, selon son propre aveu. Il avait même demandé à être transféré à l’arrivée de Puel à Lyon, en vain. La relation entre les deux hommes avait fini de se brouiller à l’OL.

 

Il va évoluer en défense centrale

 

Claude Puel, qui a toujours apprécié le profil technique de Bodmer mais aussi son côté « ours mal léché », l’avait convaincu de se reconvertir en défense centrale. Il lui prédisait un avenir à la Laurent Blanc. Il avait d’ailleurs convaincu le grand blond (1,90 m, 91 kg) d’accepter ce repositionnement au cours d’un échange téléphonique. Las, le natif d’Evreux avait été blessé et s’était senti frustré de toucher trop peu de ballon. Il avait fini par se persuader que Puel était responsable de l’enlisement de sa carrière et il avait quitté le club avec un avis définitif : « Entre nous, ça ne collait pas. » En 2010, fraîchement débarqué à Paris, Bodmer avait nargué Puel après avoir marqué en Coupe de la Ligue contre l’OL.

 

Le paradoxe est aujourd’hui total, car Mathieu Bodmer rejoint Nice pour évoluer… en défense centrale. Un poste qu’il n’a plus occupé depuis son départ de Lyon. Claude Puel est du genre têtu, et cette nouvelle tentative est une occasion pour lui de prouver qu’il avait raison avant tout le monde. Avec l’âge, la recrue niçoise se serait faite à l’idée de ne plus avoir les moyens physiques de jouer à son poste préféré de numéro dix.

 

Une rencontre avec Claude Puel durant l’été a permis aux deux hommes d’enterrer la hache de guerre. Le Normand aurait été séduit par le projet niçois, son stade flambant neuf et son cadre de vie idyllique. En effet, le choix de l’OGCN n’est pas seulement une issue de secours pour un élément devenu indésirable au PSG. Mathieu Bodmer a repoussé les avances insistantes de Lorient dans les dernières heures du mercato. Finalement, entre deux personnalités au caractère entier, la troisième tentative sera peut-être la bonne.

Ajouter un Commentaire