Les aiglons, privés de leurs supporters, ont réussi à ramener trois points de ce déplacement périlleux grâce à un but de Neal Maupay.  On signalera la paire Digard-Anin qui fut costaud mais aussi le bon premier match de Puel fils. On s'étonnera encore et toujours de la maturité de Maupay mais aussi de la vista d'Esseyric. On regrettera la blessure de Pejcinovic mais aussi de Neal en fin de match.

 

 

Fiche technique

 

Stade Armand-Cesari, SC Bastia - OGC Nice : 0 - 1 (0-0)

Arbitre : M. Bien

 

But :

Nice: Maupay (61e)

 

Avertissements :

Bastia: Marchal (89è)

Nice: Abriel (77è), Maupay (83è)

 

Les équipes

Bastia : Landreau, Cioni, Marchal, Harek, Palmieri (cap, Ilan, 77e), Yatabaré, Sablé, Thauvin (Maoulida, 86e), Rothen, Khazri, Modeste

Nice : Ospina, Puel, Civelli, Pejcinovic (Gomis, 72e), Kolodziejczak, Anin, Digard (cap), Eysseric, Abriel, Bauthéac, Maupay 

 

 

Résumé

 

Fête gâchée. Prière de ranger les drapeaux, les écharpes, les espoirs et les sourires… Le public bastiais retrouvait samedi son équipe, après un exil forcé long de deux mois et demi, suspension de stade oblige. Mais Nice, efficace à défaut d’être dominateur, a su refroidir l’ambiance après la pause, en profitant notamment d’un repli défensif très approximatif du Sporting.

 

Fête gâchée. Prière de ranger les drapeaux, les écharpes, les espoirs et les sourires… Le public bastiais retrouvait samedi son équipe, après un exil forcé long de deux mois et demi, suspension de stade oblige. Mais Nice, efficace à défaut d’être dominateur, a su refroidir l’ambiance après la pause, en profitant notamment d’un repli défensif très approximatif du Sporting. Ce sont pourtant les Bastiais qui, les premiers, se montraient dangereux. Un centre de Yatabaré déclenchait la panique dans la surface azuréenne, mais Puel plaçait un pied salvateur sur la trajectoire du tir de Rothen (13e)... Puel, prénom Grégoire. Oui, le fils du père Claude, l’entraîneur du Gym, qui avait fait confiance à son rejeton de 20 ans, aucune minute de L1 au compteur, pour occuper le poste de latéral droit d’une défense décimée. Et c’est le minot Puel, encore lui, qui se jetait dans les pattes de Khazri alors que le centre de Rothen semblait parfait (33e). Nice, de son côté, attendait la 39e minute pour inquiéter Landreau. Mis sur orbite par un Grégoire Puel sans complexe, Esseyric reprenait de volée, mais ne cadrait pas l’offrande… Tout restait à faire dans ce derby gavé de testostérone, qui se résumait souvent à une grosse bataille dans l’entrejeu.

 

Modeste pensait récompenser la grosse entame de seconde période des siens, mais c’est la barre, et non les filets, que faisait trembler l’avant-centre corse, alors que Civelli s’était complètement raté (50e). Un tournant. Car en contres, les Aiglons allaient fondre sur l’aubaine. Bauthéac (56e) puis Maupay (59e) donnaient le ton, mais Bastia s’en sortait indemne, grâce à Landreau puis à la chance. Dans la foulée pourtant, Maupay sanctionnait la pire défense de France en poussant le cuir au fond (0-1, 61e), alors que la reprise d'Abriel se transformant en centre gagnant. Le mal était fait. Esseyric était proche du 0-2 (64e), Beauvue, lui, était à quelques centimètres de l’égalisation (90e+2), mais le score restait figé. Du bon côté pour l’OGC Nice, qui maintient un gros rythme dans la course à l’Europe. Du mauvais pour Bastia, qui avec un seul point glané lors des cinq dernières journées, voit la zone rouge se rapprocher à grands pas. Sport24

 

Réactions

 

Claude Puel:

On a assisté à un très bon match de la part des deux équipes. Même s'il y a eu des cafouillages, ils nous ont opposé une belle réplique. C'est un très bon résultat pour nous, avec la manière et l'état d'esprit, un bon match. L'Europe ? Non, on ne pense pas à l'Europe, on verra en fin de saison où on se situe. L'essentiel c'est d'essayer de ne pas lâcher le groupe qui y prétend, mais on a pas mal de problèmes d'effectif, avec un groupe pas pléthorique, beaucoup de jeunes et pas mal d'éléments sur la touche. (L'efficacité du jeune Maupay) Plus rien ne me surprend, j'ai déjà fait débuter pas mal de jeunes qui avaient 16 ans, certains sont devenus de très grands, j'espère qu'il suivra cette voie. Il est très mûr pour son âge, c'est encore un jeune joueur. Mais il ne faut pas qu'il s'arrête en si bon chemin, il faut être aussi vigilant et ne pas trop lui en demander.

 

Frédéric Hantz (entraîneur de Bastia):

On n'a pas la sensation de s'être lâché comme on aurait dû le faire. Est-ce la qualité de Nice ? Il y a de la frustration, on a manqué de simplicité, il est important que rapidement on retrouve le goût de l'effort collectif et le goût du sacrifice. Nice est une très bonne équipe, ils ont très bien débuté le match en conservant le ballon. Sur la première période le bloc était trop distendu. A la longue, et il faut qu'on ait une discussion avec les joueurs, les équipes qui jouent contre nous sont moins sanctionnées, et cela influe. Thauvin a pris beaucoup de coups en début de match, on a quand même la sensation qu'il y a des a priori, le but est hors-jeu apparemment, c'est un élément que les joueurs vivent match après match, avec la peur des sanctions. De l'inquiétude ? Ce n'est pas le mot. Il y a de la déception. Dans les matches qui viennent, on doit mettre autre chose dans le dépassement de soi. Se dépasser c'est faire des courses offensives, chercher au fond de soi et ce soir on n'a pas la sensation d'être allé au fond de soi. Notre bilan des derniers matches n'est pas bon, on marque très peu, on se créée peu d'occasions, on manque d'agressivité mentale, on doit aller le chercher à l'entraînement et sur les prochains matches. Il y a des victoires dangereuses et des défaites utiles, j'espère que celle-là en sera une.

 

Fethi Harek (défenseur de Bastia) :

On est vraiment déçu, on revenait à Furiani pour la première fois depuis deux mois et demi, on voulait faire mieux. Il y a aussi des équipes qui reviennent derrière, on sait que la fin de Championnat va être très dure. Si on veut sortir de la zone des relégables, il faut prendre des points. Il y a pas mal de bonnes choses dans le jeu, à un moment ça tournera. Les buts qu'on mettait en début de saison, on va de nouveau les mettre. Ces matches contre Troyes et Ajaccio, des adversaires directs, vont être des matches charnières, il ne faudra pas perdre de points contre ces adversaires.

 

Renato Civelli:

Après le nul concédé à domicile contre Lorient (1-1), on était venus pour les trois points. C'est magnifique de jouer dans une telle ambiance et dans un tel stade. Bien sûr, il y a quelques insultes, mais nous sommes en terre hostile. Cela se comprend et ça me rappelle les pelouses sud-américaines. On a su prendre le jeu à notre compte. Cette victoire est finalement logique. Quand on joue le haut de tableau, on se doit de jouer la gagne à chaque match. Celui-ci était particulièrement difficile, et puis nous avions pas mal de blessés. Ce succès est pour eux. Concernant Maupay, c'est incroyable ce qu'il arrive à faire à même pas 17 ans. On dirait qu'il a 100 matches au compteur !"

 

Revue de presse

 

Les Aiglons n’ont pas fait de sentiments samedi, lors de la 25e journée de L1, en refroidissant un Bastia tout heureux de renouer avec son public après deux mois et demi d’exil (0-1). L’OGC Nice se hisse provisoirement à la 4e place du championnat.

Nice gâche les retrouvailles

 

Ou donc s’arrêteront les Niçois ? Timides en début de saison, revigorés à l’automne, puis impériaux en hiver, les Azuréens sont désormais 4es de Ligue 1, en attendant le match de Saint-Etienne à Reims dimanche. Claude Puel avait beau devoir se passer de son avant-centre Dario Cvitanich (cuisse), mais aussi de Romain Genevois et de Jérémy Pied (ischio-jambiers), son équipe a poursuivi son incroyable ascension vers le haut du classement en allant chercher un succès sur une terre réputée hostile : la pelouse d’Armand-Cesari de Bastia (1-0).
 

Commentaires   

#3 sergio 17-02-2013 22:40
Si on pouvait avoir - de blesses se serait cool
#2 tony 17-02-2013 09:30
Avant j'étais assez stressé et craintif lorsque je regardais le GYM ! Maintenant qu'ils ont confiance en eux , vu les résultats acquis, On sent une certaine sérénité, et du sérieux .Tout le monde va dans le même sens, et attaque, défend ,;Bref Anin et Abriel sont au top .Je me régale, le jeu est bon , POURVU QUE CA DURE !! Mais la mission est en partie accomplie
#1 gilbert 17-02-2013 06:53
c est top et l'ambiance à l arrivée des joueurs :-) issa nissa

Ajouter un Commentaire