Les aiglons reviennent de loin après une début de match catastrophique. Mais il en faut plus aux niçois cette saison! Super Dario, comme la presse le surnomme, a démontré, à l'abruti qu'il l'avait critiqué en début de semaine, que son talent etait intact. Les aiglons n'ont rien laché pour tenter de gagner ce match. Un coaching agressif, une volonté sans faille et les 3 points sont de nouveau là! Une belle performance et surtout un beau match!

 

Fiche technique

 

Au stade du Ray, Nice – ETG FC : 3-2 (Mi-temps : 1-2).

Arbitrage de M. Varela.

8200 spectateurs.

 

Buts:

Nice : Cvitanich  (19’ et 47’) et Maupay (90+2)

Evian : Sagbo (3’), Barbosa (14’)

 

Avertissements:

Nice : Abriel (79’)

Evian : Lacour (80’)

 

Les équipes:

Nice : Ospina – Kolo, Pejcinovic, Civelli, Genevois, Digard, Traoré (Bosetti, 85è), Pied (Maupay, 87e), Eysseric, Bauthéac (Abriel, 65’), Cvitanich. Entraîneur : Claude Puel

Evian : Laquait – Dja Djédjé, Mongongu, Angoula, Lacour, Kon, Sorlin, Bérigaud (Adnane, 74’), Barbosa (Rabiu, 86e), Sagbo, Khlifa (Mbarki, 81’). Entraîneur : Pascal Dupraz

 

Résumé

 

Mené 2 à 0 rapidement, Nice s'est imposé dans le temps additionnel (3-2), grâce à l'insolente réussite du jeune Neal Maupay, sur Evian TG dans un match spectaculaire et plaisant, lors de la 18e journée de L1.

 

Un doublé d'un Dario Cvitanich épatant a remis à flot l'OGCN qui a signé son cinquième succès de rang au Ray, ce qui ne lui était plus arrivé depuis la saison 2005-2006, et confirme ainsi être l'une des équipes les plus performantes de cet automne.

 

Plutôt convaincant en déplacement (3 victoires) depuis la prise de fonction de Pascal Dupraz, le groupe haut-savoyard, joueur et réaliste, a surpris un OGCN trop tranquille dans l'entame de la rencontre, par sa capacité à remonter le ballon avec un minimum de passes.

 

Il a suffi d'une plongée sur la gauche de Khlifa pour déstabiliser la défense azuréenne et laisser Ospina repousser le ballon sur le pied droit de Sagba plein axe (0-1, 3e).

 

Douchés par ce but éclair et toujours aussi passifs, les Niçois ont de nouveau payé plein tarif lorsque Sorlin a récupéré le ballon dans les pieds de Digard au profit de l'inévitable Khlifa. L'attaquant tunisien d'ETG a trouvé dans un boulevard plein axe Barbosa qui a trompé le gardien colombien du GYM d'une frappe du gauche (0-2, 14e).

 

Les Aiglons, qui n'avaient jamais été menés 2-0 sur leur terrain cette saison, ne se sont pas affolés. Pas plus qu'ils n'ont paniqué ou cédé à la parano sur la main flagrante dans la surface du défenseur visiteur Angoula (27e) non sifflée par l'arbitre de la rencontre, M. Varela.

 

Fort de leur série de sept matches sans défaite en championnat, sans doute se sont-ils souvenus également de leur capacité à renverser un scénario similaire au Vélodrome (2-2).

 

Avec pour atout dans leur manche un certain Dario Cvitanich qui ne se contente pas d'être à l'affût de la moindre occasion et qui a beaucoup décroché pour défendre et récupérer des ballons, les Niçois ont effacé leur retard. Le buteur argentin du GYM a tout d'abord adressé une petite frappe piquée dans la lucarne (1-2, 19e), puis à la lutte avec Mongongu a repris à bout portant de l'extérieur du droit un centre d'Eysseric qui avait embarqué sur la gauche trois défenseurs (2-2, 47e). Un doublé pour le Sud-Américain acheté l'été dernier à l'Ajax d'Amsterdam pour 400.000 euros qui a déjà inscrit dix buts en L1 !

 

Réactions

 

Claude Puel (entraîneur de Nice) :

«C'est une très belle victoire. Les joueurs ont réalisé quelque chose de magnifique. Ils sont allés chercher des ressources au plus profond d'eux-mêmes pour inverser la tendance. Faire un tel match après avoir été cueillis à froid, c'est énorme ! Pour eux et pour le public. Ils n'ont pas perdu le fil, c'est beau de gagner un match après avoir été mené 2-0. Nous n'avons pas encore de marge pour être de temps en temps un peu plus tranquille. Mais on prend du plaisir, j'aime la progression des joueurs et de l'équipe. On est assez terre-à-terre, il faut que cette équipe garde son humilité. Neal (Maupay) est un gamin équilibré, je veux qu'il le reste.»

 

Pascal Dupraz (entraîneur d'Evian-TG) :

«Quand on mène 2-0, on doit gagner. Quand Nice revient, je ne suis pas content. Et quand on perd à la dernière minute, imaginez ma déception, surtout vu notre situation. C'était un beau match de foot, avec des erreurs d'arbitres et de joueurs. On a eu des situations qui nous auraient permis de l'emporter. Les erreurs d'arbitrage font partie du jeu, celui qui ne les accepte pas doit changer de métier. Sans arbitre, on ne peut pas assister à un match de football.»

 

Valentin Eysseric (attaquant de Nice) :

«On voit que l'on a un groupe élargi, avec des joueurs entrants capables de faire la différence. Au début de saison, je ne comptais pas avoir autant de temps de jeu. Il faut continuer à travailler et progresser, on va essayer d'aller à Lyon sereinement.»

 

 

Revue de presse

 

L'OGC Nice a arraché la victoire dans les arrêts de jeu au Stade du Ray contre Evian-Thonon-Gaillard (3-2). Les Haut-Savoyards menaient pourtant de deux buts dans le premier quart d'heure, mais Cvitanich et Maupay ont eu le dernier mot.

Nice au pied du podium

 

Nice résiste à tout. Même aux entames de match les plus catastrophiques. Mené 2-0 au stade du Ray après moins d’un quart d’heure par Evian Thonon-Gaillard, l’OGCN a su se relever pour aller chercher une victoire ô combien précieuse, grâce à un but de Maupay, son tout premier en Ligue 1, dans le temps additionnel. Auparavant, l’inévitable Cvitanich avait inscrit un doublé pour remettre son équipe sur les rails.

Nice quelle grinta

 

Au terme d'un match rythmé et équilibré, Nice s'est imposé contre Evian TGFC dans le temps additionnel.

La pépite Maupay...

Commentaires   

+1 #3 marc 16-12-2012 16:47
cette année on retrouve du plaisir au stade . eysseric a donné de vrai caviar :lol: :lol: :lol:
+1 #2 thierry 16-12-2012 08:47
quel match et quel pied! le 1er but de Dario est magnifique et Neal quel sang froid :lol: :lol: :-) :-)
+1 #1 Gwen 16-12-2012 08:08
Enorme ce qu'ils ont fait !
Le match contre Lyon tombe très bien ensuite car Puel va savoir les motiver.... et puis en cas de bon résultat, les médias parleront peut être enfin du Gym comme il se doit !
Viva Nissa

Ajouter un Commentaire