Les aiglons ratent leur deuxième rendez-vous corse. En effet, même si les corses ont montré leur limite footballistique en faisant des fautes à foison que l'arbitre n'a pas souvent remarqué. Peut-être a-t-il une maison en corse?Cool

 

Sinon à part cela, le Gym n'a pas été performant. Delle n'a pas inspiré une confiance inouie ainsi que sa défense. La déception vient aussi des changements qui n'ont rien apporté que ce soit Bahoken ou Bosetti. Côté positif: Dario Cvitanich qui s'améliore au fil du temps. Mais c'est bien peu pour obtenir un bon résultat ce soir.   

 

 

 

Fiche technique

 

Stade du Ray, OGC Nice et SC Bastia 2 à 2 (mi-temps 1-1).

9.114 spectateurs

Arbitre :
M. Castro

Buts :

Nice: Cvitanich (32e), Civelli (57e)

Bastia:  Rothen (44e), Modeste (70e)

 

Avertissements :

Nice: Civelli (40è), Digard (49è), Traoré (66è), Palun (87è), Bahoken (87è) 

Bastia: Cahuzac (2è), Maoulida (66è), Novaes (90è)

 

Les équipes:

Nice : Delle - Palun, Civelli, Pejcinovic, Kolodziejczak - Digard (cap.), Traoré, Meriem (Pied, 46e) - Eysseric, Cvitanich (Bosetti, 76e), Bauthéac (Bahoken, 81e)

Bastia : Novaes - Angoula, Marchal (Sans, 61e), Harek, Choplin - Kazhri (Palmieri, 67e), Cahuzac (cap.), Rothen, Yatabaré - Modeste, Maoulida

 

 

Résumé

 

Bastia a réussi à accrocher un match nul (2-2) samedi soir à Nice après être revenu deux fois au score, mettant fin à une série de quatre défaites, lors de la 7e journée de L1.

 

Nice reste 11e au classement, tandis que Bastia recule d'une place à la 16e.

 

Une faute de main du gardien brésilien de Bastia Novaes, à la 32e minute, a permis à Cvitanich, déjà auteur d'un doublé, mercredi dernier à Brest en Coupe de la Ligue (4-2) d'ouvrir son compteur en championnat avec une frappe de la droite (1-0).

 

Mais les Niçois ne savent pas encore gérer leur avance. Suite à une faute sur l'ex-Aiglon Modeste, Rothen a montré qu'il n'avait rien perdu de ses qualités de tireurs de coups francs. L'ancien international a parfaitement enroulé sa frappe pour décrocher la lucarne et l'égalisation juste avant la pause (1-1, 42).

 

Au cours d'une seconde période plus animée et plus heurtée (6 cartons jaunes), les hommes de Claude Puel ont cru tenir le succès avec un coup franc lointain d'Eysseric repris d'une tête arrière de Civelli (2-1, 58). Mais une fois encore, ils n'ont pas su tenir le score, Modeste reprenant victorieusement de la tête un corner de Rothen (2-2, 71).

 

Alors que se produisaient des mouvements de foule dans la tribune, une faute non sifflée dans la surface sur Maoulida (84) puis une frappe de Modeste sur la transversale (89) auraient pu permettre à Bastia de marcher sur les traces d'Ajaccio, seul vainqueur au stade du Ray, mais les Aiglons ont limité la casse.

 

 

Réactions

 

Timothée Kolodziejczak:

 « C’est un gout amer parce qu’à chaque fois, on mène et on se fait rattraper, lâche l’ancien lyonnais. C’est frustrant et il va falloir qu’on règle ce problème. A chaque fois qu’on marque, on a ensuite un passage à vide.  

 

Revue de presse

 

Après quatre défaites consécutives en championnat, Bastia se contentera volontiers de ce nul, obtenu au courage, à Nice (2-2).  5e nul en 7 matches pour les Aiglons, encore freinés.

Bastia stoppe l'hémorragie

 

Ajouter un Commentaire