A la recherche d’un attaquant supplémentaire, l’OGC Nice n’a pas dit son dernier mot. Après avoir envisagé la venue du Monégasque Djamel Bakar, 19 ans, les Aiglons garderaient un œil sur les international Espoirs Razak Boukari (21 ans, Lens) et Issiar Dia (21 ans, Nancy). Mais d’autres pistes seraient actuellement explorées, et notamment à l’étranger.

 

Les Azuréens se pencheraient notamment sur le marché belge. Ainsi, outre Elianiv Barda (26 ans, Genk) et Mohamed Dahmane (26 ans, Mons), les attaquants liégeois Igor de Camargo (25 ans, brésilien) et, surtout, Dieumerci Mbokani (22 ans, congolais) figureraient sur les tablettes du club du président Maurice Cohen. Mais dans les deux cas, la concurrence s’annonce des plus rudes, voire rédhibitoires. Pour ne citer que lui, Dieumerci Mbokani serait également suivi par l’Olympique de Marseille, le Paris Saint-Germain, l’Olympiakos Le Pirée, Cologne et le PSV Eindhoven.

 

Dans l’autre sens, Matt Moussilou, Patrick Barul et Derek Asamoah seraient toujours considérés comme des partants potentiels. En revanche, l'entraîneur niçois Frédéric Antonetti n’aurait aucune intention de se séparer de l’attaquant Anthony Modeste qui susciterait l’intérêt de quelques clubs de l’élite, dont Le Havre (qui pistait aussi « Moussiloupe », mais en vain). Reste le cas de Cédric Kanté, libre en juin prochain, qui laisse toujours planer le doute sur son avenir sur la Cote d’Azur. Les prochaines semaines ne devrait pas manquer de piment du côté de l’OGC Nice.

Hier, Maurice Cohen affirmait dans la presse locale et nationale : "  Je préviens les joueurs en cas de grève, ils perdront 25 % de leur salaire, pas seulement deux heures !" Aujourd'hui, le journal l'Equipe nous indique que l ’article 607  ne prévoit qu'une « réduction de quatre trentièmes du salaire mensuel fixe », c’est-à-dire 13,2%, soit près de deux fois moins que le chiffre annoncé par Maurice Cohen. Dans le football professionnel, cette Charte a valeur de convention collective, elle s’applique donc à tous les clubs. Mais ce calcul de quatre trentièmes peut également être contesté si l’amputation de revenu est jugée selon le droit commun : dans ce cas, elle serait encore disproportionnée face au temps de travail manqué, en l’occurrence un match. " Le président de Nice raconte n’importe quoi et il ne connaît pas des règlements qu’il veut pourtant modifier ", conclut Philippe Piat, le Coprésident du syndicat des joueurs. Maurice Cohen a encore une occasion de se taire!

Pour le 8e de finale de la Coupe de la Ligue, le Gym recevra Créteil au Ray. Les tarifs de la rencontre, planifiée pour le mardi 11 ou mercredi 12 novembre, seront fortement réduits. Les abonnés seront prioritaires et pourront acheter leurs places dès jeudi 30 octobre, sans limite, sur simple présentation de l’abonnement. La vente sera ouverte à tous à partir du 3 novembre.

Présidentielles : 15€ (8€ pour les 8-11 ans)
Honneurs : 8€ (4€)
Premières : 6€ (3€)
Secondes Hautes : 5€ (3€)
Secondes Basses / Populaires : 3€ (2€)
Gratuit pour les enfants de moins de 8 ans

Les Niçois ont regagné le bord de mer hier en début d’après-midi après un bref stage à Saint-Martin-de-Vésubie, dans l’arrière-pays. Légèrement touché à un genou avant le départ, Mouloungui a déjà repris et Gace (cuisse) ne devrait pas tarder à l’imiter.

Patrick Barul et Matt Moussilou ont réintégré le groupe pro et sont partis en stage à Saint Martin de Vésubie. « Je suis quelqu'un qui laisse une seconde chance. A eux de me montrer qu'ils doivent faire partie de l'effectif... A eux de démontrer que la traversée du désert leur a servi. La balle est dans le camp des joueurs, c'est toujours comme ça. Quand on s'investit, il n'y a jamais de mauvaise surprise. » explique Fredéric Antonetti. D'autre part, on apprend qu'Everson est de retour à Nice. Sans club après avoir joué durant deux saisons en Suisse à Neuchatel Xamax, il peaufine sa condition avec la CFA avec un espoir de réintégrer un club de Ligue 2 ou de National. Everson nous raconte son arrivée"J’ai appelé le Président Cohen, et il m’a tout gentiment proposé de m’entraîner avec les jeunes du club. Ça me fait un peu drôle d’être ici, au milieu de tous ces jeunes. (Il regarde vers le vestiaire des pros d’un œil nostalgique) J’étais là il n’y a pas si longtemps… Mais ça fait surtout très plaisir de revoir des gens que j’ai côtoyés, de rigoler, de se souvenir… Même s’il n’en reste pas tant que ça !... Je suis ici pour retrouver la forme, ce qui est en très bonne voie. Je me sens bien affûté physiquement, et ça s’améliore de jour en jour, alors que je ne m’entraînais pas depuis quelques mois. C’est dur, mais je sens que j’y arrive. Ensuite, j’aimerais bien trouver un club de Ligue 2 et jouer encore deux ou trois ans. Et pour finir, m’installer sur la Côte. Je suis vraiment heureux d’être ici, et ma famille aussi."

Sous-catégories