Les aiglons ont réussi une première mi-temps très belle même si l'opposition était faible. La seconde mi-temps fut plus terne sous des trombes d'eau. Dommage! Définitivement l'homme des matches "aller" restera Pierre Lees Melou que ce soit au niveau de combativité, des efforts et de la régularité. Cette dernière qualité n'est pas le fort d'autres joueurs comme Myziane, Cyprien... Dolberg a beaucoup raté ce soir orsque l'on ne l'a pas oublié. Au final 7 points en 3 matches. Pas mal! 

 

Fiche technique 

 

OGC Nice - Toulouse : 3 - 0 (3-0)
Arbitre : Mme Frappart

Buts :
Nice : Sarr (16e), Boudaoui (19e), Lees-Melou (40e)

Avertissements :
Nice : Boudaoui (25e)
Toulouse : Koné (6e), Sangare (36e), Isimat-Mirin (52e)

Les équipes :
Nice : Benitez - Burner, Dante (c), Sarr (Coly, 47e), Nsoki - Boudaoui (Thuram, 67e), Cyprien, Lees-Melou (Danilo, 81e) - Claude-Maurice, Dolberg, Maolida

Toulouse : Reynet - Amian, Moreira (c), Isimat-Mirin, Sylla - Koné (Sidibe, 37e), Sangaré, Boisgard - Makengo, Sanogo, Dossevi (Koulouris, 37e)

 

Les buts

40ème But de Pierre Lees Melou (3-0) ! Servi par Claude-Maurice devant la surface adverse après un corner joué à deux, le milieu de terrain est décalé sur la gauche et il enroule un tir imparable du pied droit qui termine dans le petit filet opposé. Quel but !

19ème But de Hichem Boudaoui (2-0) ! Lees-Melou est servi à gauche de la surface. Il centre directement au second poteau vers Boudaoui qui saute plus haut que Sylla et ajuste Reynet d'une tête à bout portant.

16ème But de Malang Sarr (1-0) ! Sur un corner venu de la gauche tiré par Cyprien, Sarr se libère du marquage d'Isimat-Mirin et place une tête parfaite au second poteau pour envoyer le ballon entre les jambes de Reynet.

 

 

 

Résumé

 

Les Aiglons sont de retour dans la première partie de tableau. Invaincu depuis quatre rencontres à domicile en Ligue 1, Nice a poursuivi sa série samedi soir face à Toulouse pour se hisser à la dixième place du classement. Le club azuréen n'a pas mis longtemps avant de se défaire d'une formation toulousaine bien trop faible pour pouvoir rivaliser. Malang Sarr puis Hicham Boudaoui ont profité du marquage approximatif de la défense adverse pour sceller le sort de la rencontre après seulement dix-neuf minutes de jeu. A l'image d'un Pierre Lees-Melou passeur décisif et buteur, Nice a été inspiré en première période avant de gérer tranquillement l'écart en seconde.

 

Toulouse n'a cadré aucun tir


Les joueurs d'Antoine Kombouaré, pourtant décidé à changer les choses avec deux remplacements dès la 38eme minute, ne sont pas parvenus à se montrer dangereux. Les visiteurs n'ont pas réussi à trouver leurs attaquants et n'ont pas cadré le moindre tir sur huit tentatives malgré la volonté de Nice de laisser un peu plus d'opportunités à son adversaire. Passive en défense et trop imprécise offensivement, la lanterne rouge du championnat n'a pas pu éviter une huitième défaite de suite en Ligue 1 . L'année se termine mal pour le « Téfécé » alors que Nice finit sur un beau succès devant son public, le sixième de la saison. Orange.

 

Réactions

 

Patrick Vieira :

Nous nous sommes créé des occasions et nous n'avons pas pris de but. Il y a eu des choses intéressantes comme cela avait été le cas lors des deux précédents matches (contre Metz, 4-1, et à Brest, 0-0). Notre première période a été bonne. Et nous avons montré une bonne mentalité. Notre phase aller est mitigée, insuffisante, irrégulière. Le classement reste cependant très serré. Des joueurs ont un état d'esprit très positif. Mais beaucoup peuvent s'inquiéter. Certains, qui ont joué les matches aller, en disputeront sans doute moins s'ils ne sont pas plus positifs.

 

Antoine Kombouaré :

L'équipe a été en grande difficulté en première période, incapable de protéger son but. On n'a pas lâché, parce que si ça avait été le cas, on aurait pris un wagon... Ce samedi, j'ai les boules et j'ai honte. On continue de couler et de s'enfoncer. Je peux comprendre la fébrilité et le manque de confiance. Maintenant, les joueurs vont se laver les têtes, et j'espère se poser les bonnes questions. Sont-ils conscients que nous sommes en train de couler ? Nous, on vise la 18e place. Vous avez le droit de ne plus y croire, mais nous, on y croit encore, on veut se sauver

 

Pierre Lees-Melou:

On voulait finir sur une bonne note, ne pas encaisser de but et essayer de se replacer. Il y a un bel hommage pour le berger. On a assuré en première période avant de baisser de rythme ensuite. C’est dommage mais on ne va pas faire la fine bouche. Mon but ? C’est bien je suis en réussite. Parfois on peut rater des choses faciles. Fred (Gioria) m’incite à tenter ce genre de frappes enroulées. C’est pour ça que je suis allé le saluer après mon but. Notre première partie de saison est mitigée. On a des ambitions élevées. Le championnat est très serré, on n’est pas si loin.

 

 

Revue de presse

 

Nice rigole, Vieira grimace

L'Equipe

 

NICE – C’est Nice qui a hérité du cadeau. Le TFC en est franchement un depuis deux mois, comme s’il fallait le faire exprès pour ne pas profiter de sa faiblesse. Le Gym n’étant plus l’équipe fébrile qu’il était il y a quelques semaines, il a en logiquement tiré avantage. Pour gagner et soigner sa différence de buts.

 

D’abord sur l’un de ses points forts, les coups de pied arrêtés de Cyprien, puisque c’est sur un corner tiré par le milieu de terrain qu’est venue l’ouverture du score de Sarr (16e). Puis avec la réussite de ceux qui la provoquent, sur une tête de Boudaoui déviée par le Toulousain Sylla (19e). Enfin sur une frappe lointaine de Lees-Melou (40e), là aussi un savoir-faire maison, puisque le milieu de terrain avait inscrit un but similaire il y a deux semaines face à Metz (4-1). « On a fait une très bonne première mi-temps, en produisant du jeu. En seconde, on a un peu moins respecté le jeu, on s’est un peu trop compliqué les choses », analysait Patrick Vieira.

 

Cette victoire replace l’OGCN à une anecdotique 10e place et lui permet surtout de rester au contact de ses adversaires à l’Europe, puisque Lille (4e) revient à quatre points. Elle confirme aussi un trait de la première partie de saison des Azuréens : ils ont fait le travail à l’Allianz Riviera en tournant à deux points par match à domicile et en terminant la phase aller par quatre succès sur les cinq derniers matches chez eux. Leur bilan est en revanche médiocre à l’extérieur, où ils n’ont plus gagné un match depuis la 4e journée (2-1 0 Rennes). Leur axe de progression est tout trouvé.

 

Patrick Vieira réclame surtout de la continuité dans les performances. « C’est un bilan mitigé. Je trouve la première partie assez insuffisante. Le match de ce soir (hier) est très intéressant dans le contenu, mais on n’a pas été constants. Il y a eu beaucoup de regrets. » Et le technicien prévient : « Il y a des joueurs qui peuvent s’inquiéter et qui n’auront pas beaucoup de temps de jeu lors de la deuxième moitié de saison s’ils ne sont pas plus positifs et s’ils ne pensent pas au collectif avant de penser à eux. »

 

 

 

Commentaires   

#8 Maurice 22-12-2019 18:40
Faisons confiance à Vieira. Il sera temps en fin de saison,de tirer les conclusions
#7 porporino 22-12-2019 18:00
A mon avis ce n'est pas très adroit de la part de Viera de stigmatiser des joueurs sur les médias, quand bien même certains doivent se le tenir pour dit. Ces choses là se règlent en tête à tête, sans intermédiaire. En même temps, pour être cohérent, il faut avoir un banc qui permette de faire tourner, ce qui n'est pas encore le cas. Alors pourquoi cette sortie dans la presse? A moins que ce ne soit pour préparer le terrain, dégager la piste de prochaines recrues dont Nice a de toutes les façons besoin. Le secteur défensif est à rebâtir. Sinon au revoir les ambitions affichées. On a un gardien de grande classe, mais devant c'est fragile.
C'est vrai que le bilan des matchs aller est mitigé. Il y a eu de belles promesses. On a une attaque qui s'est enfin illustrée(bien que pas suffisamment) et des milieux beaucoup plus performants depuis 3-4 rencontres. Par contre, quelques joueurs sont de niveaux médiocres, inutile de se le cacher. PV doit être clair sur ses futurs choix et le staff sur les recrutements nécessaires.
On attend une meilleure deuxième manche. C'est pitié de voir l'OM prendre le large et nous rester à quai.
#6 LoulouOttawa 22-12-2019 16:10
C'est vrai qu'il était émouvant ce bel hommage à tue-tête.
Repose en paix le berger! Tu as à présent une étoile à ton nom. Et c'est mérité!
#5 Giloudenice 22-12-2019 15:52
Je suis pas forcément un fan de Viera l'entraîneur, mais y a un paquet de joueur à dégager...
#4 Marc2 22-12-2019 15:01
Je viens de voir le commentaire de viera qui en plus d'être le plus mauvais entraîneur de l'histoire du clubs lâche ses joueurs
#3 canardou 22-12-2019 11:00
La déclaration de Vieira est inquiétante. Je n'aime pas les entraîneurs qui s'adressent à leurs joueurs par voie de presse. Cette forme de communication ne donne rien de bon en général. Et elle me confirme dans l'idée que Vieira est coupé d'une partie de son vestiaire, mais comment pourrait il en être autrement? Vivement qu'il parte!
#2 Giloudenice 22-12-2019 09:27
Petite balade du samedi soir.
Mais boulot bien fait.
Je trouve Thuram encourageant, ce qui permet à Cyprien d'être plus libre et du coup meilleur.
Vous savez qui visent viera dans ses déclarations?
Des joueurs qu'il a fait jouer et sont égoïste...
Walter, srarfi, tameze ne jouent pourtant pas...
#1 Dan 22-12-2019 00:39
3 a 0 a la mi-temps et un tres bel hommage a notre regrette et grand paul Capietto dit le berger. J’en avait les larmes aux yeux de ce bel hommage fait par un public chaleureux debout et applaudissant a tu tete. Il devait nous voir de la haut perche sur son nuage .....et nous envoyé quelques larmes de ne pas être a nos cotes
Cette victoire les joueurs et le staff te l’on dedie et on espère tous qu’il y en aura beaucoup d’autre
Ciao l’ami et issa nissa

Ajouter un Commentaire