Les aiglons sont tombés très bas que ce soit dans la volonté, dans la technicité, dans la stratégie de jeu... Les aiglons bafouent le foot comme peu d'équipe arrivent à le faire. Vous rajoutez un nouveau rouge "bête" de Coly, l'arnaque Meziane, Thuram dont le nom ne fait pas tout, un coach qui n'arrive pas à motiver les troupes...  et vous avez un match en bois face au dernier de L1

 

 

Fiche technique.

 

RC Strasbourg - OGC Nice : 1 - 0 (1-0)
Arbitre : M. Lesage

But :
Strasbourg : Thomasson (21e)

Avertissements :
Strasbourg : Liènard (35e)
Nice : Coly (50e), Atal (63e)

Expulsion :
Nice : Coly (57e)

Les équipes :
Strasbourg : Sels - Simakan, Mitrovic (cap), Djiku, Caci - Fofana, Bellegarde (Sissoko, 77e), Thomasson (Lala, 89e), Liènard - Ajorque, Mothiba (Zohi, 78e)

Nice : Benitez - Atal, Pelmard (Burner, 90e), Dante (cap), Sarr, Coly - Thuram (Srarfi, 68e), Lusamba - Claude Maurice - Maolida (Danilo, 59e), Ganago

 

Le But

 

23ème BUT de Thomasson pour Strasbourg ! Sur une mauvaise relance de Coly, Simakan hérite du ballon à l'entrée de la surface, sur la droite. Le défenseur trouve Mothiba au second poteau, qui réalise une remise parfaite sur sa droite pour Thomasson. L'ancien Nantais, plus prompt, coupe parfaitement la trajectoire du bout de cuir, qu'il envoie au fond des filets.

 



Résumé

 

De réaction il n'y a pas su. Et c'est probablement ça le plus inquiétant. Ce samedi soir, l'OGC Nice a fait preuve de régularité dans la médiocrité sur la pelouse de Strasbourg, enregistrant sa troisième défaite consécutive (0-1) après les revers à Nantes et face à Paris.

Bousculés d'entrée de jeu, les aiglons ont fait preuve de fébrilité et Strasbourg en a profité : sur une belle remise de la tête de Mothiba, Thomasson a devancé Dante dans les six mètres pour ouvrir le score et mettre un peu plus la pression sur le gym (1-0, 21e). On ne peut plus logique, après une entame à sens unique entre des Strasbourgeois entreprenants et des Niçois sans idée.

 

Le calice jusqu'à la lie...


Aussi poussifs que lors de leurs dernières sorties, les joueurs de Patrick Vieira n'ont pas trouvé plus de solutions après le repos, subissant toujours la pression alsacienne au fil des minutes. Le gym s'est même retrouvé en infériorité numérique à la 57e minute de jeu, à la suite de deux cartons jaunes reçus coup sur coup par le défenseur Racine Coly comme lors du match à Nimes... Bref, les Niçois ont connu une nouvelle soirée noire sur la pelouse de la Meinau et n'ont pas réussi à revenir dans le coup, malgré quelques rushs d'Atal et une belle tête de Dante repoussée par Sels.

 

Avec trois défaites lors des trois derniers matchs, les coéquipiers d'Arnaud Lusamba confirment leurs difficultés du moment et Patrick Vieira ne semble pas en mesure de trouver les solutions. Si la situation n'est pas encore critique après 11 journées, il serait grand temps que l'OGC Nice retrouve des certitudes pour s'éviter une saison galère dans les bas fonds du classement. Mercredi, les aiglons pourront toujours tenter de se rassurer du côté du Mans (18h45), pour un 16e de finale de Coupe de la Ligue à disputer face à une formation de Ligue 2... France Bleu.

 

Réactions

 

Patrick Vieira :

On a eu du mal à rentrer dans le match. Quand on joue un match aussi important sans beaucoup de titulaires, ça rend les choses plus compliquées. En première période, on a eu du mal à se créer des occasions. Physiquement et athlétiquement, ils étaient plus costauds que nous et on n’a pas trouvé de profondeur dans le jeu. En seconde période, ce carton rouge nous plombe encore une fois, mais avec un peu plus de réussite on aurait pu repartir avec ce point du match nul. Je ne suis pas déçu mais j’attends beaucoup plus de certains joueurs. Défensivement, il y avait des choses assez cohérentes mais il y a un problème de confiance. On est en train de passer des moments compliqués, il faut rester soudés, attendre que des joueurs reviennent pour pouvoir montrer un autre visage de l’OGC Nice.

 

Thierry Laurey (entraîneur de Strasbourg) :

Je dirais que c'est encourageant plutôt que rassurant, on n'était pas inquiets. Avec un peu plus de fraîcheur, apportée par certains joueurs qui revenaient de blessure ou par des garçons qui ont un peu moins joué que d'autres et qui avaient peut-être plus faim, cet amalgame a fait que le match a été consistant beaucoup plus longtemps que d'habitude. C'était plus compliqué sur la fin mais, sur l'ensemble du match, j'ai l'impression que la victoire est largement méritée... Ce que j'ai vu me laisse penser qu'on a un avenir, parce que je sens un groupe qui répond présent. C'est important pour nous de retrouver un enthousiasme pour que, avant Noël, on retrouve une position un peu plus calme et sereine, sachant que c'est hyper serré au classement. Il faudra aussi qu'on soit plus attentifs et efficaces à l'extérieur. À un moment donné, on va y arriver.

 

Dante :

On a du mal en ce moment, c'est clair. Du mal à poser notre jeu, à avoir des résultats... On a vu une équipe qui voulait se battre, à un de moins sur la fin de match, on a continué à aller de l'avant pour accrocher le nul au moins. Ce n'est pas le meilleur moment de notre saison mais on ne va rien lâcher. On sait que le redressement passera par du travail, très dur, et ce dès demain... Il y a des joueurs importants et confirmés absents mais il ne faut pas non plus se servir de ça comme excuse. Ça fait plaisir de voir des jeunes rentrer dans l'équipe comme Khephren , Myziane, ou Alexis placé dans l'axe qui a montré qu'il avait plein de talent. La saison est encore très longue.

 

 

Revue de presse

 

Nice désarmé

L Equipe

 

Privé de sept titulaires potentiels et encore réduit à dix, le Gym a enchaîné une quatrième défaite en cinq matches.

 

 Les Niçois n’ont pris qu’un point sur les cinq dernières journées, bien trop peu pour n’importe qui et encore plus au regard de leurs nouvelles ambitions, mais on tirera peu de conclusions de leur défaite d’hier. Déjà parce que celle-ci a été concédée à dix, après l’expulsion de Coly (56e). Ensuite parce qu’il manquait aux Azuréens sept joueurs, qui auraient tous pu débuter : Dolberg (dos), Hérelle, Cyprien (suspendus), Ounas (genou), Nsoki (abdominaux), Tameze (malade), et Lees-Melou, finalement forfait à cause d’une cuisse.

 

Coly (18e), Atal (83e) et Dante (88e) ont toutefois eu les opportunités pour marquer. Si l’on s’arrête à ces occasions, Patrick Vieira exagère à peine en disant que son équipe « méritait de repartir avec un point». La dernière demi-heure, celle passée à dix contre onze, a même vu ses joueurs faire reculer leurs adversaires. Mais les Niçois avaient franchement été en dessous des Strasbourgeois pendant une heure.

 

L’entraîneur tient un discours trop policé pour aller plus loin que reconnaître «attendre beaucoup plus de certains joueurs ». Il est pourtant en droit de voir Claude-Maurice, certes percutant et en progrès, enfin décisif ; d’espérer que Coly arrêtera de terminer un match sur trois expulsé (il en est à deux rouges en six rencontres, avec celui de Nîmes [1-2, 2e journée]) ; et de voir Maolida, qui n’était plus apparu depuis la 1re journée, bonifier des ballons plutôt que les perdre.

 

« Il n’y a pas de panique, surtout pas, indique le capitaine Dante. Je crois beaucoup en notre travail. On est tous conscients qu’il faut faire plus, même si les cinq derniers matches n’ont pas tourné comme on le voulait. Mais il y avait du positif : une débauche d’énergie, du jeu vers l’avant lors de la dernière demi-heure. On n’a pas abandonné. »

 

Après un déplacement au Mans (L2), mercredi en Coupe de la Ligue, le Gym recevra deux fois en Championnat (Reims puis Bordeaux) pour tenter de se relancer. Il en a quand même besoin.

 

 

 

Commentaires   

#28 Vincenzo 28-10-2019 19:45
Pour moi, celui qui a la plus grande part de responsabilité, c'est PV. Il est incapable de nous mettre un système convenable en place. Il se prend pour Guardiola et ne fait pas jouer les joueurs à leurs places. Au milieu de terrain, c'est le désert et on se retrouve souvent en sous nombre. On ne parle même pas du fantôme Maolida. Consternant. Le dernier entraîneur que j'ai vu de ce niveau, c'est le DON ( OLLE NICOLLE) pour ce qui s'en souvienne. A ce rythme, on est quand même en droit de s'interroger sur les réelles qualités de notre cher entraîneur
#27 Pitchoun 28-10-2019 14:28
Moi aussi je doute car l'equipe est trop jeune et sans experience , et on le sait desormais notre banc pas fiable, ce qu'il faut dans les coupes. Maintenant si on reste vivant dans celle de la ligue avant le mercato d'hiver en esperant des renforts de poids, peut-etre...
#26 marsiglialiste 28-10-2019 13:54
Gagner une coupe c'est un sacré pari que tu fais là ,DAN,et on atteint 3 fois les demi-finales et 1 fois la finale avec de la grinta depuis notre dernier titre (1997) ce fut l'œuvre d'ANTONETTI ,MARSIGLIA, et même ROY avec des équipes habitués pour sa survie et pas ce qu'on assiste depuis le début de la saison
#25 Dan 28-10-2019 13:28
Mon pari nice va gagner un trophee cette annee soit la coupe de france soit la coupe de la ligue
#24 CorsicaNissart 28-10-2019 09:28
Inutile de tourner autour du pot ! La plus part des équipes se sont renforcées ( non pas " forcement " avec des noms ) mais d'éléments complémentaires qui composent une équipe ! Nice que dalle ?? Sur 6 recrues, à part Ounas Claude Maurice et Dolberg,( encore que ça ne tourne pas rond) le reste, on le qualifiera ( encore une fois )de mercato raté ! Si on ajoute à cela, le départ de Saint Maximin , le début du déclin de Dante, on est forcement moins performant que la saison dernière, malgré un Bénitez impérial ! Bénitez Atal Cyprien Ounas Claude Maurice Dolberg et à un degré moindre Herelle,ne peuvent suffire à nous éviter de jouer notre peau dans ce championnat de L1, tant les autres joueurs n'ont de professionnel que leur fiche de paie !
#23 Marc2 28-10-2019 08:18
L'année dernière acm était Allier gauche
#22 canardou 28-10-2019 07:07
C'est vrai, Dan a raison, notre saison na basculé à Monaco; Il faut dire qu'à l'occasion de ce match Tata avec une causerie insensée à la mi-temps a sans doute perdu une part de sa crédibilité auprès de son groupe.
Beaucoup s'appuient sur les sept matchs perdus par Puel pour penser que Tata est intouchable, mais ils n'ont pas les mêmes effectifs et je ne pense pas que Tata bénéficie de la même confiance de la part de sa direction.
#21 davizo 28-10-2019 00:09
Est ce que quelqu’un peut me dire à quel poste jouait ACM?
#20 Dan 27-10-2019 22:59
Pas de panique !!! Le premier match perdue contre as monaco alors que Ounas aurait du avoir un penalty a déclenche une spirale negative !!!! Ne jetons pas le bebe avec l’eau du bain ...le niveau de la ligue 1 a augmente et il va falloir recruter 2 pointures au mercato d’hiver !!! L’Équipe et jeune et cela me rappelle celle de lille qui a failli descendre en deuxieme division et qui une année après a treminee deuxieme
#19 CorsicaNissart 27-10-2019 19:17
Mais comment en est-on arrivé là ? Jouer le maintien avec une équipe de gamin....ça promet !

Ajouter un Commentaire