A l'issue d'un match compliqué, le Gym a réussi à s'imposer grâce à un but de Pléa. Nice a bien tenu en défense alors qu'en attaque, les "Rouge et Noir" étaient presque inexistant. Il aura fallu une passe décisive d'Eysseric pour débloquer le compteur. L’essentiel est fait et, surtout, cela a permis de faire tourner pour le match d'Europa League. Une belle opération!

 

 

Fiche technique

 



AS Nancy Lorraine 0-1 OGC Nice (0-0)

15 000 spectateurs environ

Arbitre : Antony Gautier

 

But :

Nice: Plea (60e)

 

Avertissements :

Nancy: Nguessan (10e), Badila (38e), Lenglet (72e)

Nice: Bodmer (24e)

 

Les équipes:

AS Nancy : Ndy Assembé - Lenglet, Badila, Chretien (Robic, 74e), Cabaco, Marchetti - Nguessan (Dia, 66e), Pedretti, Cetout - Mandanne, Hadji (cap ; Koura, 31e)

OGC Nice : Cardinale - Baysse (cap.), Dante, Sarr - Ricardo, Cyprien, Bodmer, Walter, Dalbert - Eysseric (Belhanda, 83e) - Plea (Donis, 90e+1)


Le but


60ème de Plea pour Nice ! Très belle inspiration d'Eysseric qui délivre une passe par-dessus la défense nancéienne avec une feinte du regard et trouve Plea dans la surface côté droit. L'Aiglon se jette et trompe Ndy Assembé du pied droit. 1-0 pour Nice!

 




Résumé



Quelques jours après son large succès dans le derby contre Monaco (4-0) et avant d'affronter Krasnodar jeudi en Ligue Europa, Nice se déplaçait sur la pelouse de Nancy. Toujours invaincus en Ligue 1, les Aiglons ont souffert mais ont finalement décroché la victoire contre le promu (1-0). Privé de Balotelli, le club niçois a pu compter sur un but de Plea pour s'offrir la victoire et conserver son siège de leader.



Dix-neuvième de Ligue 1, Nancy a pourtant eu l'initiative en première période devant son public et a même failli ouvrir la marque mais le but de Marchetti a logiquement été refusé pour une position de hors-jeu (25e). Les Nancéiens ont connu un coup dur quelques minutes plus tard avec la sortie sur blessure d'Hadji, leur capitaine. Malgré son envie, le promu n'a pas réussi a cadré la moindre frappe durant les 45 premières minutes tandis que Nice s'est montré solide défensivement, attendant le contre gagnant.



Plea en sauveur



Les Niçois ont été plus entreprenants en seconde période et la rencontre s'est enfin animée aux alentours de l'heure de jeu. Sur un corner frappé par Eysseric, Sarr a failli trompé Ndy Assembé de la tête mais le portier de Nancy s'est montré vigilant (58e). Quelques minutes plus tard, Nice a trouvé la faille grâce à Pela sur une passe d'Eysseric (0-1, 60e). Devant au tableau d'affichage, les Aiglons ont ensuite poussé pour alourdir la marque mais Ndy Assemblé a été impérial sur les tentatives de Bodmer (74e) et Eysseric (78e). Grâce à ce succès, Nice reprend la tête de la Ligue 1 et peut aborder sereinement son déplacement en Russie la semaine prochaine. Goal.

 


Réactions


Lucien Favre:

«Quelle analyse faites-vous de cette victoire ?


On a bien joué en deuxième mi-temps, beaucoup mieux qu'en première où on était pressé comme des citrons ! Même Pedretti montait sur Bodmer pour le gêner. C'était très difficile pour nous de sortir et Nancy a été plus dangereux que nous. En seconde période, on était nettement mieux dans le jeu, dans le démarquage, on a mieux fait circuler le ballon, trouvé des espaces. On a été efficace et après le but on a continué à bien défendre. On a défendu intelligemment, tous ensemble.

Vous aviez fait plusieurs changements importants. Avez-vous géré ce match ?


Non, on n'a pas du tout géré ce match, loin de là. On n'a pas les capacités de gérer un match. On a joué mercredi puis dimanche, ça va encore. Aucun match n'est facile pour qui que ce soit. On prépare tous les matches pour les gagner, quel que soit l'adversaire. Les points c'est très important mais surtout on les a obtenus en équipe. On peut changer au milieu et ça marche, c'est bien. Pour Belhanda il fallait être prudent, surtout sur un terrain synthétique, et Mario (Balotelli) avait mal aux adducteurs donc c'était trop risqué. On verra pour le match de jeudi.


La place de leader après sept journées est-elle anecdotique ?


Non, ce n'est pas anecdotique. Dix-sept points après sept journées c'est magnifique, on est tous content. C'est clair que c'est un excellent début de saison, on savoure. Mais ce sont les matches suivants qui comptent. On va avoir un long déplacement à Krasnodar et l'Europa League va laisser des traces à coup sûr. Ca ne sera pas toujours comme ça mais là on est présent, tous solidaire. Il y a encore beaucoup de progrès à faire, dans le jeu, mais ça prend du temps.



Rémy Walter:

Ce n’était pas évident, on le savait. C’est ce qu’on était venu chercher. C’est le fruit d’un bon travail à l’entraînement de la part de tout le groupe. On voit que l’on peut permuter, qu’il y a une bonne rotation, on a un bon effectif. Même si on est jeune, on arrive à avoir de l’expérience avec les dernières recrues que l’on a eues. C’est un bon mix qui nous permet d’être performant. A la 7e journée, cette place de leader est anecdotique. Il faut continuer et prendre les matchs les uns après les autres avec toujours l’optique de faire un résultat.


Revue de presse

 

Pléa est allé chercher son but

Seul en pointe avec Eysseric derrière lui, Pléa a beaucoup travaillé pour l’équipe. Ses courses, ses appels et son sens du collectif ont fini par payer puisqu’il a converti en but son seul face à face avec Ndy Assembe (0-1, 60e). Une réalisation synonyme de victoire et de première place pour les Aiglons. La récompense de l’excellent travail de l’ancien Lyonnais en l’absence de Balotelli.

Bodmer a encore des jambes

Repositionné devant la défense par Lucien Favre, Bodmer a fait ce qu’il fallait pour montrer qu’il a encore des jambes. L’ancien Parisien est de loin le joueur qui a touché le plus de ballons dans ce match (94). Il n’a pas marqué malgré une bonne frappe repoussée par Ndy Assembe (76e), mais sa qualité de passes et son expérience ont fait beaucoup de bien aux Aiglons.

Pléa récompensé


Ajouter un Commentaire