Beaucoup de sentiments mitigés ce soir. L'organisation ou plutôt la nouvelle organisation pour arriver au stade... Finis les bus en bas des marches, maintenant il faut faire le tour de la moitié du stade pour accéder à l'Allianz... Un vrai scandale. Le Gym pourra continuer à se demander pourquoi il n'y a que 7000 personnes au stade comme ce soir! Ensuite la fouille pour vérifier que vous ne portez pas de logo BSN avec un lot de CRS en renfort... On a vraiment de quoi s'inquiéter sur les priorités de l'état français mais aussi du préfet des Alpes Maritimes et de sa police.


Ensuite le match... Un match qui a démarré, continué sur un faux rythme et de manière soporifique en première mi-temps. La seconde fut un peu meilleure avec l'entrée de Boscagli, efficace. On souhaite simplement le revoir de temps à autre et pas seulement tous les 3 mois.  Le rentrée de Ben Arfa a de nouveau fait un bien fou, comme quoi, il est vraiment incontournable dans cette équipe. Le Gym prend 3 points et le retour d'Hatem nous rassure.


Pour finir on apprend dans le bus le décès d'un joueur mythique du Gym, Pancho Gonzalez et là, nous sommes tristes... Salut Pancho!

 

 

Fiche technique

 

OGC Nice 2-1 Estac Troyes (1-1)

13 160 spectateurs (mdr)

Arbitre : Bartolomeu Varela


Buts :

Nice: Germain (12e), Traoré (75e)

Troyes: Jean (26e)


Avertissements :

Nice: Boscagli (55e)

Troyes: Dabo (29e)


Les équipes:

OGC Nice : Cardinale – Ricardo, Genevois, Bodmer (cap. ; Bocagli, 46e), Pied – Seri, N.Mendy, Walter – Traoré (Wallyson, 81e) – Germain, Plea (Ben Arfa, 59e)

Troyes : Dreyer – Confais, Rincon, Ngconca, Dabo (Mavinga, 48e) – Thiago (Ben Saada, 76e), Nivet (cap.), Pi - Azamoum (Darbion, 83e), Gueye, Jean

 

Les buts

 

72ème Traoré récompense l'OGC Nice ! A droite, Ricardo Pereira centre dans la surface. Germain dévie légèrement le ballon de l'arrière de son crâne et trouve Traoré derrière lui, qui expédie le ballon dans les filets de Dreyer d'un magnifique ciseau !

 

27ème Incroyable but de Jean ! Sur une action anodine, Nivet lance Jean dans la surface d'un petit ballon piqué. Le ballon est proche de sortir des limites, mais Jean centre en bout de course. Son centre surprend Cardinale, qui est coupable d'une faute de main et permet au ballon de rentrer tranquillement dans le but. Troyes se relance !

 

13ème Germain ouvre le score ! Sur le côté gauche, Pied est lancé en profondeur et centre d'un magnifique extérieur du pied droit en bout de course. Au point de penalty, Germain passe devant Ngcongca et place un plat du pied qui bat Dreyer à bout portant.

 


Résumé

 

Sans briller, l'OGC Nice a enregistré un précieux succès contre l'ESTAC, ce samedi. Hatem Ben Arfa est entré en jeu.



Nice a retrouvé son détonateur ce samedi soir, comme le chemin de la victoire, même il ne faut pas y voir de lien de cause à effet puisqu'Hatem Ben Arfa, entré seulement à l'heure de jeu, n'a pas été déterminant dans le succès des Aiglons contre Troyes. Et l'ESTAC, lanterne rouge de Ligue 1, n'était pas l'adversaire le plus redouté.



Germain, l'homme providentiel



Malgré l'affiche à priori déséquilibrée, les hommes de Puel n'ont pas écrasé les Troyens dans le jeu. Après une ouverture du score rapide de Germain sur un service parfait de Traoré (1-0, 12e), les Aiglons ont levé le pied et ont été sanctionnés dans la foulée. Une minute après l'ouverture du score, Troyes fut tout proche de l'égalisation par Nivet (14e). Ce n'était que partie remise pour les Champenois, avec réussite cette fois-ci, puisque Nivet enfilait le costume du passeur pour lancer Jean, dont le centre-tir désespéré trompait finalement Cardinale, auteur d'une faute de main sur le coup (1-1, 26e).



Nice devait attendre le retour des vestiaires pour repasser devant. Germain se procurait une nouvelle opportunité en exploitant une erreur troyenne mais sa frappe échouait sur le poteau (60e). Et ce fut finalement Mahamane Traoré qui débloqua la situation en profitant d'une déviation de l'inévitable Germain, à vingt minutes de la fin (2-1, 72e). Séri, au terme d'un très beau mouvement collectif, aurait pu saler l'addition (78e). L'OGCN assure un précieux succès et remonte provisoirement sur le podium.Goal.com.

 

Réactions

 

Claude Puel :

Trois points importants et difficiles dans un match compliqué, comme on s'y attendait. Troyes est une équipe joueuse, qui n'a plus rien à perdre et qui se lâche. Nous avons eu la bonne réponse devant un adversaire qui est arrivé à bousculer pas mal de formations. En première période, nous l'avons fait courir même si nous avons commis parfois des approximations dans la dernière passe. Ensuite cela a été un attaque-défense. On aurait dû être plus efficace et plus juste. Mais nous avons retenu la leçon bastiaise en nous précipitant moins. Cette fois-ci, on ne s'est pas dilué. Hatem Ben Arfa avait 15 à 20 minutes dans les jambes, il doit encore travailler, mais c'était important de le retrouver dans le groupe. Mathieu Bodmer est sorti sur une petite contracture. Je voudrais dédicacer cette victoire à notre ami Pancho Gonzalez qui vient de nous quitter. Il venait souvent assister à nos entraînements. Il a marqué l'histoire de l'OGCN.


Mohamed Bradja (entraîneur de Troyes) :

Nous avons eu deux mi-temps assez cohérentes par rapport à ce que nous avions prévu de mettre en place. La première a été un peu plus intéressante, dans la seconde, nous avons joué un peu plus bas que prévu. Mais il faut tenir compte de l'adversité. Nice n'est pas dans le même tableau que nous. Et dès qu'un joueur tel que Hatem Ben Arfa entre, cela change beaucoup de choses. Toute défaite apporte des regrets, mais ce soir, il y a eu des motifs de satisfaction : des rentrées intéressantes comme celle de Rincon et l'état d'esprit général, les gars ne baissent pas les bras.

 

Jérémy Pied:

On sait qu'on n'a pas fait un grand match, mais on va arrêter de chercher la petite bête. On a pris trois points et on ne veut pas se prendre la tête plus que ça ! Mon extérieur? Disons qu'à l'entraînement je travaille davantage mon pied gauche en ce moment pour être honnête...


Hatem Ben Arfa:

On a mis du temps à trouver la faille. On a poussé. Malgré la mauvaise passe, on n'a jamais dévié de notre projet de jeu. J'ai rapidement été fatigué suite à mon entrée en jeu. J'ai besoin de retrouver du rythme. Ce sera mieux la semaine prochaine. J'ai fait un gros travail foncier, je vais maintenant bosser la puissance.


Romain Genevois:

Ce n'est jamais facile de gagner des matchs. Beaucoup d'équipes se tiennent en peu de points. On a fait preuve d'un bon état d'esprit et mis les bons ingrédients. On aurait pu mettre plus de buts. Sur un plan personnel, j'étais prêt. J'attendais mon heure.

 

Revue de presse






Le perdant : Yoan Cardinale Il n’a été que très rarement sollicité. Mais dès qu’il a fallu intervenir, Yoan Cardinale s’est troué. Et pas qu’un peu. Pourtant, en début de rencontre, ses coéquipiers avaient fait le boulot pour mener depuis la douzième minute et un sublime centre extérieur du pied droit de Jérémy Pied pour Valère Germain qui fusillait Dreyer de près (1-0, 12e). Quatorze minutes plus tard, sur une incursion troyenne orchestrée par Gueye, le ballon arrivait sur Nivet qui servait Corentin Jean. L’international espoir débordait et frappait dans un angle impossible…mais un angle pas du tout bouché par Cardinale qui déviait dans son propre but (1-1, 26e). Une bourde qui coûtait cher et qui ne va pas interrompre le débat sur les gardiens niçois…

Nice s'en sort

Commentaires   

#8 Gabouner06 07-03-2016 22:38
J'aime bien la note qu'il me a ceux qu'il se blaisse et qui a essayé de tenir du mieu qu'il pouvait ayant mal un certain bon bout de match le mec est blaisser lais cela ne suffit pas on tape encore la ou sa fait mal mais qui est l'abruti qui note Pléa encore je comprend mais Bodmer quand mm
#7 CorsicaNissart 07-03-2016 14:09
En ce qui me concerne: CARDI je ne lui pardonne rien ! Surtout tout pas son tempérament à un moment ou il faut savoir garder son sang froid comme face à Bastia lors du coup franc qui permis aux Bastiais d'ouvrir le score.
CARDI ( 1m,81 ) est petit par la taille et par le talent.
Quand on pense que " d'immenses " gardiens par le talent et petits par la taille ( dont certains de 10cm en moins que lui ) font parti du panthéon des goals Niçois :
DOMINGO 1m80 - AUBOUR 1m,80 - VALENCONY 1m80 - BARATELLI 1m77 - COLONNA 1m72 - LAMIA 1m72, on peux se poser la question du pourquoi s'être débarrassé de Raul FERNANDEZ étant sans conteste plus grand par la taille: 1m85 et par le talent, sachant pertinemment qu'on perdrait OSPINA ???
#6 tony 07-03-2016 09:35
3 points c'était l'essentiel ! Le reste n'est que la confirmation des derniers matchs .Il faut penser maintenant à faire jouer POUPLIN .L'"Euphorie" Cardinale est passée .On lui pardonne tout, parce qu'il est volontaire et qu'il a du tempérament .mais il est assez atypique etfait beaucoup d'erreurs de placements .La barraka lui sauve souvent la mise.;Pour moi on n'a pas de gardien N°1 à NICE sauf POUPLIN qui est souvent blessé . Il faut y penser si on veut encore progresser .Le sprint est lancé . ça serait bien de terminer dans les 5 premiers .
#5 CorsicaNissart 07-03-2016 08:39
Bien vu DERBOGHOSSIAN, je suis un zéro en héros et vestiaire prend un A comme âne !
+2 #4 DERBOGHOSSIAN 06-03-2016 20:27
J'aime beaucoup l'humour et le franc-parler de CorsicaNissart. Il dit très souvent des choses justes. Je vais donc de me permettre de le taquiner un peu... Héros prend la marque du s. Un s que CorsicaNissart a laissé aux vestiaires!
-1 #3 CorsicaNissart 06-03-2016 12:17
j'ai oublié de mentionner le cri > mdr
-1 #2 CorsicaNissart 06-03-2016 12:14
A vaincre sans péril on triomphe sans gloire!
Comme il y eu péril dans la demeure, la victoire n'est que plus belle ??
Gloire à nos valeureux combattants !!!
Le club et l'immense peuple de supporters vous est reconnaissant !!
Résumé du match :
1) GERMAIN notre pistolero nous ouvre la voie
2) Mais à 1 but à zéro CARDI " le gros " merdoie
3) TRAORE notre héro, pour vaincre les Aubois
, retrouve " enfin " le chemin des bois
Dans les vestières la joie est à son comble, et un seul cri tel un aboiement de chiens enragés >
+2 #1 dudu 06-03-2016 10:28
Ne soyons pas trop difficiles car nous avons perdu des matches tout en jouant bien.Adieu a mon idole de ma jeunesse.SalutP ANCHO.

Ajouter un Commentaire