Les aiglons ramènent trois points de ce déplacement périlleux grâce à un Pouplin parfait. On se met à regretter  que Puel ne l'ait pas titularisé plus tôt dans la saison. Les niçois s'éloignent de la zone de relégation et se donnent un petit peu d'air. 

 

 

 

 

Fiche technique


Stade de Reims 0-1 OGC Nice (0-1)

14 905 spectateurs

Arbitre : Mikael Lesage

 

But :

Nice: Benrahma (4e)

 

Avertissements :

Reims: Mandi (30e), Kyei (77e)

Nice: Bauthéac (28e), Genevois (35e), Amavi (51e)


Les équipes:

Stade de Reims : Agassa - Conté, Tacalfred (cap.), Weber (Fofana, 46e), Mandi - Peuget, Oniangué, Diego Rigonato - Moukandjo, Charbonnier (Fortes, 81e), De Préville (Kyei, 74e)

OGC Nice : Pouplin - G. Puel, Genevois, Bodmer (cap.), Amavi, - Mendy, Albert (Hult, 86e) - Benrahma (Palun, 64e), Eysseric, Bauthéac - Plea

 

 

 

Les buts

 

4ème But de Benrahma pour Nice ! Trouvé sur la gauche, Eysseric déborde devant Tacalfred avant d'ajuster un centre contré par le capitaine rémois. Plus vif que Mandi, Benrahma reprend de la tête à bout portant pour ouvrir le score.

 

 

 

Résumé

 

Le limogeage de Jean-Luc Vasseur n’aura pas eu l’effet escompté. Reims enchaine une quatrième défaite consécutive, face à Nice (0-1), et se rapproche dangereusement de la zone rouge. Paradoxalement, les Rémois entraient mollement dans cette rencontre décisive pour le maintien. Les Niçois attaquaient fort et étaient récompensés sur leur première offensive. Suite à un débordement puis un centre d’Eysseric, Benrahma ouvrait le score de la tête (0-1, 5e). Le premier but en Ligue 1 de l’ailier algérien de 19 ans, pour sa deuxième titularisation. Nice dominait, mais le rapport de force s’équilibrait à partir du quart d’heure de jeu, après le réveil des Rémois. La première période se terminait cependant sur un triste spectacle, avec beaucoup de fautes qui hachaient le jeu. A la pause, Nice menait logiquement au score.


Sûrement bien secoués dans les vestiaires par Olivier Guégan, leur nouvel entraîneur, les locaux attaquaient très fort la seconde période en repoussant les Niçois dans leur camp. Les vagues rouges et blanches se succédaient, les centres et les corners s’enchainaient, mais à chaque fois, Pouplin se dressait sur la route des Rémois. En se livrant autant, Reims offrait des possibilités de contres à Nice et d’énormes occasions (65e, 67e, 71e, 81e, 85e, 87e), mais les Aiglons manquaient de justesse dans la finition et n’en profitaient pas. Le score en restait là. Nice réalise une excellente opération au classement et fait un grand pas vers le maintien, même s’il n’est pas encore mathématiquement assuré. La situation est plus préoccupante pour Reims, qui chute à la 17e place et qui évite la zone rouge uniquement grâce à sa différence de buts. Les Rémois devront stopper l’hémorragie face à Bastia lors de la prochaine journée. Nice recevra le PSG. Sport24.

 

 

Réactions

 


Claude Puel:

«Cette victoire fait du bien pour plusieurs raisons. La première c’est qu’on l’obtient chez un concurrent direct : il fallait au moins qu’il ne puisse pas revenir sur nous. Et puis parce que si tout n’a pas été parfait, loin de là, il y a eu beaucoup d’abnégation chez nous. Les joueurs restent crispés, on a gâché beaucoup de balles de match, on n’a jamais été à l’abri d’un retour de l’adversaire qui aurait été dur à accepter.»

 

Olivier Guégan (entraîneur de Reims) :

«En première mi-temps il y avait du doute avec le ballon, nous étions fébriles. En seconde, j’avais une équipe qui avait du caractère, il y a eu une réaction. Ça c’est très positif. Si on reste dans même état d’esprit forcément ça paiera. On aurait mérité d’égaliser, je pense, et on est très loin d’être morts, croyez-moi. Ne pas douter, c’est le mot d’ordre, même si le choc psychologique n’a pas eu lieu ce soir.»


Mohamed Fofana ( au micro de BeIN Sports):

«Oui, c'est un moment compliqué. On a eu un bon état d'esprit, on n'a rien lâché, mais il nous a manqué la réussite. Il y a des défaites encourageantes. Cela (le maintien) se jouera jusqu'au bout».


Valentin Eysseric (au micro de BeIN Sports):

«A l’extérieur, on arrive un peu à se lâcher, à jouer notre jeu. C’est en jouant comme ça que l’on va se maintenir. C’était un match au couteau, on n’est pas encore sauvés, il nous manque une victoire pour en être certain.»

 

 

Revue de presse


 

 

 

 

Pour sa première à la tête de l’équipe rémoise, Olivier Guéguan souhaitait ouvrir une nouvelle page avec en ligne de mire le maintien. Alors choc psychologique ou pas pour cette équipe de Reims qui restait sur trois défaites consécutives ? La réponse est non car les Rémois sont tombés sur une équipe de Nice qui avait un jeu collectif mieux huilé et aussi beaucoup d’envie. D’autant que les Aiglons voulaient se rassurer après une série de matchs compliqués où ils n’avaient gagné qu’une seule fois. Ceci dans un contexte extra-sportif très lourd avec de grosses tensions entre la direction et les supporters niçois ajouté à « l’affaire Souleymane Diawara ». Les hommes de Claude Puel ont d’ailleurs confirmé leur aisance en déplacement où ils n’ont subi que sept défaites depuis le début de saison en ouvrant le score très rapidement face à une équipe de Reims qui a mis une mi-temps à entrer dans son match.

Nice se rapproche du maintien et enfonce Reims

Commentaires   

#7 gabouner06 13-04-2015 15:49
J'ai oublier l'equipe tv aussi lol
+2 #6 gabouner06 13-04-2015 15:47
Moi non ça me choc plus je l'avais dit et redit j'ai l'habitude et je me suis fait depuis un bon bout de temps c'est comme ça mm quand on perd c'est l'autre equipe qui est astiqué je vais te dire au moin tu es au courant lol personne aime Nice ni canal ni RMC et Beinsport eux ça depend des fois et apres je me dis moin il parle de nous mieux c'est mais qu'on le club a des probleme tk il nous loupe pas ils se masturbe mm sur notre compte pour eux on est des racaille du football français voila tout est dit
+1 #5 hokuto 13-04-2015 12:48
sinon ça ne choc personne que tous les weekend canal parle des advresaires contre qui on joue que on gagne ou que on perde jamais un commentaire
+1 #4 CorsicaNissart 13-04-2015 11:41
Faut pas faire la fine bouche et trop en demander au groupe Niçois lequel après avoir perdu les meilleurs joueurs (non remplacés) suite à la 4ème place et en + du nombre important de pensionnaires ayant élu domicile "à perpétuité" au centre médicale du club, auxquels s'ajoutent les très actifs demi-pensionnai res de l'infirmerie proprement dite, et ce n'est pas tout ! car si l'on additionne les suspendus, ces abonnés aux cartons jaune(70) et rouge(6) (record de la L1) sans parler de l'incarcéré des Baumettes ???? Que reste- t' il de notre groupe ?
Nous devrions pousser un grand "OUF" de soulagement tant le calendrier d'avant le match de LYON ne nous était favorable!
N'ayant jamais été un fan de PUEL du fait de l'avoir critiqué du temps ou ses détracteurs d'aujourd'hui sont les mêmes qui l'encensaient hier, je clame haut et fort, contrairement à ces derniers, que je me réjouie qu'il n'ait pas été viré, suite à la défaite contre Guingamp, sans quoi la situation du GYM aurait sans nul doute viré au cauchemar !!
ISSA NISSA
#3 gilles 13-04-2015 10:46
3 points. Un entraineur concerné. Rassurant tout ca :-)
+1 #2 gabouner06 12-04-2015 22:23
Je savais qu'on pouvez gagner ce match mm si l'arbitre a favorisé Reims parce qu'il sifler beaucoup de soit disant fautes pour Reims et qu'il ne voit pas une faute dans la surface d'un Reimois qu'il laisse trainer sa jambe sur Pléa pour le déséquilibré apres un s'etre fait crocheter personne en parle parce qu'on est que Nice et qu'on a gagner mais cela conpte car avec ce peno on aurrai pu se mettre a l'abri on se fait encore volé par l'arbitrage on aurrait pu se faire égalisé et j'en suis un peut plus sur qu'on peut gagner le PSG a la maison qu'on je vois cette equipe reduite de gros joueurs et que de plus on joue a la maison dans notre dinamique positive on gagnera le PSG sauf si l'arbitre ne fait pas son boulot
+2 #1 CorsicaNissart 12-04-2015 20:36
Quel plaisir de sentir couler en soi une fraiche et pétillante demoiselle Franken après avoir reims-cé les champenois !

Ajouter un Commentaire