Un peno oublié mais encore une fois, aucune réaction des niçois... comme tout le long de ce match amical qui nous conforte dans l'idée que le maintien n'est pas acquis. Que retenir? Rien. Nous aurions pu jouer des heures sans marquer, sans être dangereux. Inquiétant avant d'aller à Lyon. Le temps des prières est venu!


 

Fiche technique

 

OGC Nice - EA Guingamp : 1 - 2 (0-0)

Arbitre : M. Millot

 

Buts :

Nice: Bauthéac (57e)

Guingamp: Mandanne (48e, 61e)


Avertissements :

Nice: Eduardo (12e), Bauthéac (43e)

Guingamp: Mathis (54e), Mandanne (66e)


Les équipes


Nice : Hassen - Gomis, Genevois, Bodmer (cap), Amavi - Mendy, Koziello (Hult, 62e) - Plea, Eduardo (Vercauteren, 80e), Bauthéac - Maupay (Bosetti, 63e).


Guingamp : Lossl - Jacobsen, Sankoh, Sorbon, Lemaitre - Pied (Diallo, 85e), Mathis (cap), Sankhare, Giresse - Mandanne (Beauvue, 68e), Marvaux (Yatabaré, 80e).

 

 

 

Les buts

 

 

61è But de Mandanne pour Guingamp ! Depuis la droite, Pied adresse un superbe centre au premier poteau pour Mandanne, encore une fois plus vif que la défense niçoise. L'attaquant guingampais reprend du plat du pied droit et signe le doublé en envoyant le ballon dans la lucarne du but d'Hassen.


57ème But de Bauthéac pour Nice ! Suite à une incroyable erreur de relance de Lossl à la main, Maupay récupère le ballon et trouve Carlos Eduardo qui sert Bauthéac au second poteau. D'un plat du pied croisé du gauche, le numéro 11 du Gym parvient à égaliser.

 



49ème But de Mandanne pour Guingamp ! Lemaître joue la touche pour Marveaux qui remise vers son latéral. Ce dernier distille un excellent centre pour Mandanne, plus prompt que Bodmer et Amavi pour propulser de la tête le ballon au fond des filets.

 


 

Résumé


 

Lors du match aller, Guingamp avait sombré au Roudourou, concédant une cinglante défaite (2-7) face à des Aiglons en état de grâce. Plus de quatre mois après, la revanche est prise au terme d’un match en dents-de-scie où les deux équipes ont eu l’opportunité de prendre l’avantage. Les premiers à se montrer dangereux étaient les hommes de Gourvennec. Titularisé en l’absence de Kerbrat (absent de dernière minute), Sankoh obligeait Hassen à s’employer sur corner (10e) avant que Giresse, libre de tout marquage, ne voit sa reprise repoussée sur la ligne par Bodmer (32e). Le Gym, pourtant dominateur en terme de possession du ballon, ne parvenait pas à inquiéter Lössl et ce n’est pas Maupay, servi n’importe comment par Pléa, qui allait trouver la faille (34e). Carlos Eduardo, auteur d’un quintuplé à l’aller, y allait aussi de sa tentative, mais le portier de l’EAG veillait au grain (39e). Le tout dans un stade vide suite à la décision de la LFP de suspendre l'accès à l'Allianz Riviera après l'usage de fumigènes contre l'OM, ce qui n’arrangeait pas les affaires d’une équipe niçoise livrée à elle-même.


Mandanne voit double


Après la pause, les Guingampais revenaient avec de belles intentions et Marveaux, parti sur le côté gauche, trouvait la tête de Mandanne pour l’ouverture du score (0-1, 49e). Un coup dur pour l’OGC, qui devait désormais se livrer pour revenir dans la partie. Bodmer tentait alors de déséquilibrer la défense adverse, mais sa volée filait au dessus du cadre (53e). Et c’est Marveaux, encore lui, qui manquait le but du break devant Hassen au terme d’un long raid en solitaire (56e). Vert de rage, Gourvennec pouvait l’être, d’autant que dans la foulée Nice égalisait sur une bourde de Lössl. En bon renard, Carlos Eduardo en profitait pour servir Bauthéac dont la frappe du gauche ne laissait aucune chance au gardien danois (1-1, 58e). On pensait alors Nice revenu dans le match… Que nenni ! Trois minutes plus tard, Mandanne signait un doublé (1-2, 61e), donnant raison à son entraîneur, qui avait décidé de laisser Beauvue sur le banc au coup d'envoi. Les Aiglons montraient les crocs, mais l’EAG faisait bloc pour empocher une victoire précieuse en vue du maintien. En revanche, Nice reste sur quatre défaites en championnat et ne compte que six points d’avance sur Toulouse (18e), qui se rend à Lens samedi soir. Sport24.

 

 

Réactions


 

Eric Bauthéac:

Cette défaite m’inquiète, d’autant plus que nous avons un gros déplacement à Lyon qui s’annonce. Nous devions prendre les trois points dans cette rencontre mais on en sort avec rien. On marque un but sur une erreur de nos adversaires et, encore une fois, on prend deux buts à domicile. Face à ces erreurs, on baisse la tête et on rentre chez nous. On a montré un manque d’allant offensif dans ce match. On savait que jouer dans un stade vide allait être un désavantage pour nous, qui avons un public qui nous aide beaucoup. Il nous fallait trouver la motivation pour gagner en nous-mêmes mais nous n’avons pas été assez conquérants.

 

Claude Puel:

Il y a beaucoup de déception et de frustration chez les joueurs. Il nous aurait fallu mettre plus d'allant pour contrarier Guingamp, qui était venu pour bien quadriller le terrain. Il n'est pas question de lâcher, cela fait partie de l'apprentissage. Il faut savoir dynamiser nos matchs, mettre plus de pression, de verticalité, de rythme dans nos enchaînements et d'allant. Nous sommes dans la difficulté, le contexte n'est pas très favorable. Comme c'est souvent le cas pour les équipes en difficulté, nous n'avons pas été vernis sur certaines situations. Je pense à une faute sur Koziello en première période. C'est vrai que c'est trop facile de nous marquer des buts ces derniers temps. Il faut plus de rigueur et de discipline. Bien sûr qu'il y a urgence, nous sommes dans une situation délicate mais j'ai confiance en mon groupe. Il a les ressources pour aller chercher les points du maintien et pour se mettre en configuration combative. Il n'est pas question de lâcher quoi que ce soit.

 

Jocelyn Gourvennec (entraîneur de Guingamp):

C'était important de retrouver de l'élan car on restait sur trois défaites de rang. Les 3 points étaient très importants pour les deux équipes, et je suis heureux que nous les ayons enlevés. Un match très particulier avec peu de situations de but en première période. On pensait avoir fait le plus difficile avec l'ouverture du score mais nous les avons relancés sur une erreur défensive. Les joueurs ont su aller chercher le second but malgré ce coup du sort. On a défendu ensuite, il y a eu des points chauds mais peu d'occasions. Je crois que nous avons récolté ce soir ce que nous n'avions pas pu prendre à Nantes et devant Lille

 

 

Revue de presse

 

 

 

 

A la recherche d’une victoire depuis le 23 janvier, Nice s’est encore incliné contre Guingamp (1-2). Les Aiglons, qui ont pris seulement trois points sur les sept derniers matches, sont en chute libre et peuvent se faire du souci : en cas de succès d’Evian-TG et de Lorient samedi, ils tomberont à la 17e place ! Bauthéac (22 ballons perdus) ou encore Maupay (seulement 27 ballons touchés en 63 minutes) ont été les symboles de cette attaque en manque d’inspiration.


Maîtres du ballon, les hommes de Claude Puel n’ont pu cadrer que deux frappes sur treize, dont une qui a mené au but de Bauthéac, bien aidé par Lössl. C’est dire si les Niçois ont été inoffensifs… A la 36e, Maupay a manqué une frappe alors qu’il était seul devant le but breton. En difficulté lors de la première période malgré un sauvetage sur la ligne de Bodmer suite à une frappe topée de Giresse (32e). Préféré à Beauvue, Marveaux a manqué plusieurs situations dangereuses, sans conséquence toutefois. Grâce à cette victoire, l’EAG remonte provisoirement à la 10e place. Le maintien n’est plus loin.

Nice poursuit sa chute

Commentaires   

#6 gabouner06 14-03-2015 22:05
Ce n'est pas C.Puel sur le terrain qui joue ce sont eu les joueurs les coupable qu'on tu as des mecs comme Gomis Hassen Pléa qui joue sans cerveau sur le terrain comment peut on croire que c'est Puel le fautif c'est a eu de travailler depuis qu'ils sont a Nice aucun des trois a évolué cela prouve bien qu'il ne travail pas asser a l'entraînement c'est sur je ne dis pas qu'il ne s'entraine pas mais pour certain c'est devenu comme une formalité alor que normalement du doit travail chaque jour et corriger tous ce qu'il ne va pas pour faite et etre de mieu en mieu a chaque match moi j'ai vu que depuis le debut de la saison il ne progresse pas
+1 #5 CorsicaNissart 14-03-2015 14:54
Je ne suis point surpris de constater que ceux qui idolâtraient PUEL depuis la fameuse saison 2012 2013, lui accordant toute confiance l'année suivante ou sans OSPINA nous serions déjà en L2, se caguent aujourd'hui dans leur froc, parce qu'ils ne croyaient pas à ce que d'autres voyaient " gros comme une montagne " l'inéluctable descente aux enfers! Ceux - mêmes qui adoraient leur Dieu PUEL, après avoir longuement sommeillé, se réveillent soudainement, passant du rêve au cauchemar de la réalité présente, réclamant haut et fort la démission de leur coach adoré! Et ça ose s'appeler supporter!! C'est à présent qu'on voit les vrais supporters!! PUEL fallait le destituer avant et non pas renouveler son contrat! A présent il est trop tard! Les meilleurs sont partis! Les cloches sont restés! Nous devons faire avec en commençant par moi " l'anti PUEL " en premier, pour sauver le club en grand danger de mort!!! ISSA NISSA !!!
#4 lpat06 14-03-2015 14:28
c'est désolant, que d'ennui !
jamais de tirs cadrés, du jeu latéral, pas d'initiatives :sad:
#3 UGOLIN 14-03-2015 10:54
Oui bien sur la coupe d'europe,mais la coupe d'europes des GAMATES.
Le foot à Nice est à l'image du bisness ,trés peu d'investissemen t,mais un maximum de profit.Surtout, continuez à aller voir ces simplés jouer à la baballe.
+1 #2 guitou 14-03-2015 09:03
on dit toujours la même chose et rien ne change on ne marque pas ...un peu normal , on joue toujours derrière ! après certains choix de puel ne sont pas bons , on manque de buts et on vend dario ( certes un peu moins performant en dernier ) mais vrai buteur.Si on se rappelle un peu
- un bon gardien que l'on vend ( ospina )
- un attaquant que l'on vend ( dario )
- on a vendu tintin qui n'était pas plus mauvais que les autres !!
- faire revenir civelli mais là ...puel ne veut pas
si chaque fois que l'on a un bon joueur on le vend pour de l'argent ..bientot la ligue 2
Au fait nous avez t'on pas dit que dans les 5 ans à venir nous aurions une équipe qui jouearit la coupe d'europe?...
#1 gabouner06 13-03-2015 22:32
On a des joueurs merdique le néant total je ne reconer plus rien comment peut on preter un joueur et le laisser jouer contre nous en plus d'etre nul en se tire nous mm une balle dans le pied

Ajouter un Commentaire