Même si le Gym n'a pas démérité ce soir, cela commence à être usant de perdre en permanence... et cette année, nous avons été servi. La saison se termine sur une défaite comme elle avait commencé. L'OGC Nice termine 17ème et perd quelques centaines de milliers d'euros... Rassurez-vous, on nous le ressortira à un moment ou à un autre... On notera tout de même les "au revoir"  à peine déguisés de Pejcinovic, d'Abriel... Rendez-vous l'an prochain pour la saison 2014/2015. et cela va recommencer très vite car la période de ré-abonnement démarrera mercredi. Les prix resteront inchangés et n'augmenteront que proportionnellement au nombre de rencontre (17 cette année, 19, l'an prochain).

 

 

Fiche technique

 

 

OGC Nice 0 – 1 Olympique Lyonnais (Mi-temps : 0 – 1)

Spectateurs: 28500 environ

Arbitre : Saïd Ennjimi.


Buts :

OL: Koné (5’).


Avertissements :

Nice: Bruins (90+2’), Kolo (90+3’)

OL: Gomis (27’), Umtiti (49’), Mvuemba (73’).


Les équipes:

OGC Nice : Hassen, Puel, Genevois, Kolodziejczak, Amavi, Abriel (Maupay 74’), Mendy, Esseyric (Bruls 60’), Bauthéac, Pied (Bruins 73’), Cvitanich. Entraîneur : Claude Puel.

OL: A.Lopes, Zeffane, B.Koné, Umtiti, Bedimo, Gonalons, Malbranque, Mvuemba, Grenier (Fekir 80’), Lacazette (Briand 57’), Gomis. Entraîneur : Rémi Garde.

 

 

Résumé

 

La force de l’habitude. Vainqueur de Nice (0-1) samedi pour le compte de l’ultime rendez-vous de la Ligue 1 version 2013/2014, Lyon n’a pas tremblé dans son duel à distance face à Marseille, pourtant vainqueur au Vélodrome de Guingamp (1-0). Les Gones (61 points) terminent ainsi à la cinquième place, une unité devant les Marseillais (60 points) et valident ainsi leur qualification pour la prochaine Ligue Europa, la dix-huitième pour une compétition européenne d’affilée. Pour Nice (17e, 42 points), il s’agit du pire bilan depuis son retour dans l’élite. Les Lyonnais débutaient parfaitement la rencontre en trouvant l’ouverture sur leur première occasion. Sur un coup franc tiré par Clément Grenier depuis le côté droit, Bakary Koné, libre de tout marquage, plaçait une tête qui trompait Mouez Hassen, le portier niçois (0-1, 6e). Les Aiglons tentaient de revenir dans le match sur des tentatives de Fabrice Abriel (14e) ou Jérémy Pied (15e) mais manquaient de précision. Si Bafétimbi Gomis s’essayait de loin (32e), Valentin Esseyric poussait Anthony Lopes à la parade sur coup franc (40e).


Lacazette sort sur blessure


Les hommes de Rémi Garde débutaient le second acte sur de bonnes bases et Gomis manquait le but du break sur un face-à-face contre le portier niçois, après avoir trop tergiversé (46e). Eric Bauthéac se rapprochait des filets sur un coup franc direct aux 20 mètres (51e) mais ne se montrait pas plus réaliste que ses coéquipiers. Sur un tacle appuyé asséné sur Bauthéac, Alexandre Lacazette se blessait à la cheville et préférait ne prendre aucun risque en prévision d’une éventuelle Coupe du monde en cédant sa place à Jimmy Briand (56e). Le dernier frisson sur la cage des Azuréens venait d’un coup franc lointain de Grenier, dont le ballon flottant était repoussé par Hassen (70e). Le Gym se rebellait en fin de partie mais ni le tir de Neal Maupay (76e), ni la reprise de volée de Christian Brüls (78e), pas plus que la tête de Dario Cvitanich (79e), ne trouvaient l’ouverture.Sport24

 

 

Les moments forts

 

90ème +4 Rémi Garde est exclu par Monsieur Ennjimi suite à une discussion un peu houleuse avec le quatrième arbitre...

 

79ème Et encore une énorme occasion pour les locaux. Cette fois c'est une tête à bout portant de Cvitanich qui met la balle sur Lopes ! Le portier est tout heureux de pouvoir la capter des deux mains !

 

78ème Superbe occasion pour les Aiglons avec ce coup d'accélération de Bauthéac qui centre au second poteau pour Bruins qui ne se pose pas de question et reprend du droit. Lopes claque en corner !

 

76ème Le centre de Puel pour Maupay qui se jette pour reprendre de la tête mais sa reprise passe une nouvelle fois au-dessus de la cage de Lopes. 75 Centre de Bauthéac pour Maupay qui peut reprendre de la tête au second poteau côté droit. Le ballon passe juste au-dessus de la cible.

 

70ème Grenier tente sa chance sur ce coup franc direct frappé de vingt-huit mètres. Le ballon est flottant et Hassen détourne de façon peu académique en corner ! 50 Suite à la faute d'Umtiti, c'est Bauthéac qui joue le coup franc. Sa frappe enroulée retombe juste au-dessus de la transversale de Lopes !

 

47ème La double-occasion énorme pour Gomis ! La passe en retrait d'Eysseric passe entre les jambes de l'arbitre et arrive sur l'attaquant lyonnais qui frappe du droit. Hassen détourne. Le ballon revient dans les pieds de Gomis qui tire alors du gauche. Hassen s'interpose une nouvelle fois au sol !

 

42ème Un corner pour les Aiglons. Lopes boxe mal la balle qu'Abriel enlève à Malbranque avant de frapper...au-dessus !

 

41ème L'arrêt en deux temps de la part de Lopes sur cette frappe dangereuse d'Eysseric ! Le portier lyonnais sauve son équipe !


16ème Le centre de Bauthéac était parfait et millimétré ! Le ballon arrive sur la tête de Cvitanich, pratiquement seul face à Lopes et qui n'a plus qu'à reprendre...mais il manque d'attention et ne peut que dévier le ballon qui file loin de la cible...

 

15ème Superbe numéro de de Pied qui enchaîne un bon contrôle pour éliminer Bedimo et un tir croisé puissant qui passe juste à côté de la lucarne opposée ! L'égalisation n'était pas loin !

 

13ème Le corner niçois qui est dégagé dans l'axe par un joueur lyonnais, directement sur Abriel qui tente un tir en déséquilibre. Gomis est sur la trajectoire et dégage ce ballon cadré !

 

6ème BUT de Koné pour Lyon ! Suite au coup franc obtenu par les visiteurs, c'est Grenier qui se charge de frapper le coup de pied arrêté de la droite pour Koné qui se jette au premier poteau et marque de la tête ! Lyon ouvre le score.


 

Réactions


Claude Puel:

Nous avons vu un résumé de pas mal de nos matches: un contenu intéressant, des intentions, des opportunités et une certaine inefficacité chronique devant un adversaire qui se procure peu d'occasions mais fait la différence. Nous n'avons pas été récompensés. Nous méritions beaucoup mieux. Tout n'est pas à jeter dans cette saison où il nous a souvent manqué un petit quelque chose. Elle a été beaucoup plus difficile que la précédente (quatrième, ndlr). Confirmer est toujours très compliqué et nous avons eu beaucoup de blessés dont six ou sept titulaires en même temps. Je reste positif sur l'avenir de ce groupe. Cette dix-septième place au classement sera bien sûr problématique au plan financier. Nous nous adapterons au budget définitif du club.


Rémi Garde (entraîneur de Lyon) :

Nous avons obtenu ce que nous étions venus chercher. L'objectif a été atteint dans la douleur même si sur l'ensemble de la partie, notre victoire est méritée. Les joueurs ont été très courageux, irréprochables et même héroïques. L'équipe méritait un ticket européen. Nous avons rendu la cinquième place qualificative en jouant la finale de la Coupe de la Ligue devant le PSG. Nous avons fait le maximum de ce que nous pouvions faire dans une saison longue et difficile. Nous avons pratiquement joué un demi-championnat de plus que tous les autres. Il y a eu de la tension plus qu'autre chose au plan personnel. L'émotion a sans doute été plus forte lors du dernier match à Gerland. Nice n'était pas l'endroit le plus facile pour remplir notre mission, d'autant que nous savions Marseille capable de l'emporter. Quant à mon expulsion à la fin de la rencontre, je prends surtout mal que d'une semaine à l'autre, les décisions arbitrales ne soient pas comparables. Bako (Bakary Koné, ndlr) avait été décisif avec un but inscrit de la tête face à Rubin Kazan pour ma prise de fonction. Il l'a de nouveau été à Nice. Pour Alexandre Lacazette (remplacé par Jimmy Briand à la 56e minute, ndlr), je pense qu'il ne s'agit que d'un coup. La satisfaction est de laisser Lyon en Europa League. J'ai pu profiter de cette compétition en arrivant à la tête de l'équipe, mon successeur en fera de même. Nous allons partir en Corée du Sud (match amical mercredi prochain, ndlr) et ensuite quelques jours de repos. Je regarderai tranquillement la Coupe du monde. Et je ne serai pas sur un banc d'entraîneur en août prochain.


Eric Bauthéac:

La saison a été compliquée. On a connu une hécatombe de blessés, on a survécu à sept défaites consécutives… On a assuré le maintien, ce n'était pas facile. Maintenant il faut bien se reposer pour repartir sur une saison pleine. Récupérer de bonnes recrues pour la saison prochaine, et aussi tous nos blessés. Si je suis inquiet? Non, je suis sûr que le président a les solutions et que le coach va nous dégoter quelques joueurs…


Jean-Michel Aulas:

On s’en sort bien puisqu’on a pris les choses comme il le fallait. Le staff a su rester groupé malgré l’annonce du départ de Rémi Garde. Les joueurs ont joué sur cette dynamique. Rémi en a été le grand artisan. On se qualifie dans la douleur pour une 18ème fois consécutive. C’est fantastique. Le contexte était hostile. Cela montre la force tranquille mais collective de l’OL, avec 2 000 supporters qui ont fait le déplacement. C’est une grande satisfaction mais aussi une force pour le futur. On a de très bonnes bases. Il faut être les premiers à être bien organisés. On est bien partis pour revenir au plus haut-niveau. C’est mon objectif. Cette cinquième place n’est qu’une étape avant notre retour au sommet et notre arrivée dans le Grand Stade.

 

 

Revue de presse

 

ogcnice.info

 


Commentaires   

#2 serge 18-05-2014 13:04
Les temps changent, y aurait eu une revolution, Eric ;-)
#1 Roy 18-05-2014 05:54
Bravo ! vous avez reussi a faire aussi bien que moi.
Beucoup de spectacle,beauc oup de but.Vivement la saison prochaine.Garde z surtout Cvitanich il représente la joie de vivre,et quel buteur!

Ajouter un Commentaire