L'OGC Nice a retrouvé son jeu mais aussi Bauthéac. Un Bauthéac virevoltant qui a redonné la pêche à ses camarades de jeu comme Palun impeccable, Eysseric en net progrès... Bref l'année se termine bien et franchement cela fait plaisir! Par contre on regrettera le départ rapide des joueurs sans saluer les supporters qui les ont soutenu même dans les moments difficiles... à l'exception d'Ospina, Bauthéac... et Bosetti.  

 

 

 

Fiche technique

 

OGC Nice - Evian TG : 3 - 1 (0-1)

Spectateurs : 20 788

arbitre : M. Rainville

 

Buts :

Nice: Bauthéac (60e, 69e), Bosetti (85e)

Evian: Mongongu (27e, sp)

 

Avertissements :

Nice: Bodmer (41e), Cvitanich (49e), Bauthéac (76e)

Evian:  Bérigaud (61e), Sougou (66e)

 

Les équipes :

OGC Nice : Ospina - Palun, Genevois, Bodmer, Kolodziejczak - Digard (cap), Mendy - Brüls (Pied, 61e), Eysseric (Abriel 85e), Bauthéac - Cvitanich (Bosetti, 61e)

Evian TG : Laquait – Dja Djedje, Mensah, Mongongu, Sabaly - Wass (Ehret 66e), Koné (Bertoglio 71e), Tie Bi, Sorlin (cap), Sougou - Bérigaud (Ruben 64e)

 

 

Résumé

 

Les Niçois vont peut-être regretter que la trêve hivernale pointe le bout de son nez. Après une série historique de sept défaites consécutives, Nice s’est retroussé les manches et a retrouvé le chemin de la victoire. Troisième succès de suite pour les Aiglons toutes compétitions confondues. C’est l’Evian TG qui a fait les frais de la bonne forme azuréenne. Pourtant, les hommes de Claude Puel n’avaient pas le sourire à la pause lorsque l’ETG menait contre le cours du jeu. Sur la seule incursion haut-savoyarde de la première période, Tié Bi obtenait un penalty que transformait Mongongu (0-1, 27e).

 

Bauthéac sonne la révolte

 

Oui mais voilà, les hommes de Pascal Dupraz ont montré trop peu de choses pour espérer quoique ce soit. Dominé dans les grandes largeurs, le tombeur du PSG a logiquement cédé au terme d’une prestation globalement indigente. Bauthéac reprenait du gauche un très bon centre de Brüls pour remettre les deux équipes à égalité (1-1, 60e). L’ailier niçois s’offrait un doublé sur une action similaire au premier but. Mais avec Pied dans le rôle du passeur décisif (2-1, 69e). En fin de partie, Bosetti tuait tout suspense d’un subtil lob sur Laquait (3-1, 89e). Quatorzièmes, les Aiglons se donnent de l’air au classement en comptant neuf points de plus que Valenciennes, premier relégable. Pour Evian, le matelas de sécurité se réduit à six longueurs mais en dispose d’un joker avec le match en retard à Saint-Etienne. Sport24

 

Réactions

 

Claude Puel:

On a enchaîné trois matches à la maison, et on sait à quel point c’est difficile. On l’a bien géré et réalisé. Tout n’a pas été simple, on le savait. Donc je dis bravo à mes joueurs pour leur attitude. Ce n’est pas évident de faire du jeu sur une telle pelouse, mais on s’y essaie. C’est logique que nous soyons récompensés ce soir. La première période n’a pas été assez aboutie. Même si nous avons des opportunités, on a été cycliques. On a manqué de présence parfois. La deuxième période a été bien meilleure. Il aurait été injuste de ne pas revenir et de ne pas gagner ce match... Ces trois victoires nous permettent d’être repositionnés et d’aborder la deuxième moitié de saison dans de meilleures conditions. Notre premier objectif sera déjà de continuer à nous éloigner de la situation dans laquelle nous a emmenés cette série de défaites. Et ensuite d’être bien placés fin février pour voir si on peut viser quelque chose. Il faut savourer cette semaine. D’autant que ce soir, on a réussi pour la première fois à revenir et à gagner une rencontre dans laquelle on était mené. On l’a fait sans s’affoler, en mettant les bons ingrédients. Et ça m’intéresse comme vécu. Car cela nous arrivera surement à nouveau d’être menés au score. Egaliser et s’imposer, en plus de belle manière, c’était important psychologiquement.

 

Pascal Dupraz:

J’ai plusieurs sentiments ce soir. De la déception d’abord parce que nous semblions peu en danger en première période, on maîtrisait bien les débats même si très tôt on a manqué de tenue du ballon. On a ouvert le score avec une débauche d’énergie exceptionnelle d’Eric Tie Bi qui est allé obtenir un penalty... Après la pause nous sommes biens revenus, on s’est projeté de l’avant et on a réussi à gagner en conservation de balle. La frappe de Wass sur le poteau est le tournant du match certainement, même si Nice a marqué 3 buts ensuite. Je déplore cette constante chez nous de faire trop d’erreurs préjudiciables à ce niveau, trop de laxisme. Les garçons semblent infranchissables et d’un coup par excès de suffisance nous sommes punis.

 

Eric Bauthéac:

On voulait finir sur une bonne note et oublier ces sept matches sans victoire. On fait une super semaine, on gagne trois fois et on est en quarts de la Coupe de la Ligue. C’est tout un groupe qu’il faut féliciter car le coach a fait tourner. Ça fait du bien de voir Eysseric à ce niveau, c’est ce qui nous manqué ces derniers matchs. Quand tout le monde tire dans le même sens, on fait des gros matchs, on marque des buts et on gagne.

 

Modou Sougou :

On avait bien commencé le match en gagnant 1-0 à la mi-temps. Mais on savait que ça allait être compliqué en seconde période car Nice allait pousser. Malheureusement, on n’a pas su conserver le score. Il faudra en tirer des leçons pour tenter de mieux conserver le ballon dans pareille situation. Sur cette phase aller, on méritait mieux . On a laissé filer beaucoup de points. Pour la deuxième partie de saison, on va essayer de récupérer des points pour assurer le maintien.

 

Kévin Bérigaud :

Je pense qu’on les a un peu trop regardé. Ils ont des bons joueurs de ballons, ce qui leur permet de faire des centres de qualité. C’est comme ça qu’on a pris les buts. C’est dommage car on avait fait le plus dur en ouvrant le score sans se créer vraiment d’occasion. On avait tous envie de gagner pour partir tranquillement en vacances. On savait cependant qu’il était compliqué de venir jouer dans ce stade. Nice a été au-dessus de nous ce soir. Il faut bien se reposer pour revenir en forme en janvier car beaucoup de matches important vont nous attendre.

 

 

Revue de presse

 

Cliquez pour voir en plus grand

 

Nice s'est passé de Cvitanich par l'Equipe

 

 

 

 

Il fallait bien ça. Trois victoires en une semaine, toutes à l'Allianz Riviera, pour effacer la pire série de l'historie du Gym. Evian a joué à merveille le rôle de la victime samedi (3-1), expiatoire en dépit d'une score trompeur à la pause.

On a vraiment retrouvé l'OGC Nice

 

Commentaires   

#1 JP 22-12-2013 06:53
Y avait Eysseric aussi qui est venu voir les supp. Belle victoire :-)

Ajouter un Commentaire