L'Allianz ne fait pas une rencontre, le public ne joue pas... Voila pourquoi le GYM perd... Revenons au match, malgré ce que tout le monde dit, le gym joue moins bien, a moins la gnac, a moins de chance... Bref cela ne va pas, malgré un classement  heureux. Ce soir, nous avons vu des manques en défense, notamment sur les deux buts. P... il n'y a personne pour gêner Obraniak!! En attaque nous ne sommes plus réalistes comme nous l'étions par le passé... et au milieu Mendy est vraiment en déperdition totale, Digard suit son chemin mais plus lentement. Pour finir, Ospina souffirait d'une entorse et devrait être absent un mois. Il nous reste pour garder nos buts Véronèse et Mandréa, les autres sont tous blessés. Dario ne sera pas là contre Saint-Etienne tout comme Mendy. Vous avez dit mauvaise soirée...  

 

 

 

 

 

Fiche technique

 

Nice - Bordeaux: 1-2 (0-1).

Spectateurs: 27 000 environ.

Arbitre: B. Millot.

 

Buts.

Nice : Cvitanich (77' s.p.).

Bordeaux : Sertic (31'), Obraniak (59').

 

Avertissements.

Nice : N. Mendy (38'), Cvitanich (72'), Bodmer (83').

Bordeaux : Jussiê (25'), Orban (76').

 

Les équipes:

Nice : Ospina (Mandrea, 51') - Puel, Bodmer, Pejcinovic, Kolodziejczak - Mendy (Bosetti, 67'),Digard (cap) - Brüls (Honorat, 87'), Eysseric, Bauthéac - Cvitanich. Entraîneur : Claude Puel.

Bordeaux : Carrasso (cap) - Mariano, Henrique, L. Sané, Orban - Sertic, Nguemo - Faubert (Rolan, 74'), Jussiê (Maurice-Belay, 81'), Obraniak - Saivet. Entraîneur : Francis Gillot

 

Résumé

 

Bordeaux poursuit sa belle série en s'imposant à Nice (2-1), grâce à deux superbes frappes de Grégory Sertic du droit et Ludovic Obraniak du gauche, dimanche après-midi, lors de la 12e journée de Ligue 1.

 

Les Girondins, désormais 9e, ont enregistré leur septième match consécutif sans défaite et se sont imposés à l'extérieur pour la première fois de la saison.

 

L'OGC Nice (11e), privé en seconde période de son gardien David Ospina sur blessure, n'a pu échapper malgré la réduction du score sur un penalty de Cvitanich à une seconde défaite de rang après celle de Bastia (0-1). Cela ne lui était plus arrivé depuis début mars.

 

Faute de mouvement autour du porteur de ballon et de rythme, les Niçois monopolisaient le ballon en première période mais restaient inoffensifs, avec un seul tir, le retourné de Bodmer sur le poteau (19).

 

La reprise du droit des 25 mètres de Grégory Sertic, premier buteur visiteur de l'histoire de l'Allianz Riviera, fut un véritable bijou, suite à un centre en retrait de Jussiê qui avait bien embarqué deux défenseurs azuréens (0-1, 31).

 

Mené chez lui, situation inédite dans son grand stade, Nice n'était guère plus constructif dans ses entreprises, collectivement ou individuellement, sur une pelouse piégeuse car insuffisamment enracinée.

 

Pire, la formation azuréenne perdait, sans doute pour un certain temps, son gardien de but international colombien touché semble-t-il sérieusement à un genou dans un choc avec Sertic (46). Après avoir tenté de poursuivre, David Ospina passait à la 51e minute le relais à Anthony Mandrea, 17 ans le 25 décembre.

 

Lancé dans le grand bain, une spécialité de Claude Puel, le nouveau portier touchait son premier ballon pour aller le chercher dans ses filets après une frappe limpide d'Obraniak de 20 mètres après un renversement de jeu de Saivet (0-2, 59).

 

Entré en jeu à la place de Nampalys Mendy (67), Bosetti poussait à la faute dans la surface Orban (76) pour un penalty transformé à mi-hauteur par l'inévitable Cvitanich auteur de son 7e but de la saison (1-2, 77).

 

Mais cela ne suffisait pas à lancer véritablement une mécanique niçoise trop ronronnante et à préserver son invincibilité à l'Allianz Riviera. La dernière victoire girondine à l'extérieur remontait au 27 janvier ... à Nice.

 

Réactions

 

Thimothée Kolodziejczak:

On est tombé sur une très belle équipe de Bordeaux. On n'a pas pratiqué notre jeu habituel à domicile. On a connu trop de déchet technique. Ils n'ont pas eu beaucoup d'occasions mais se sont montrés réalistes. Pas nous. Si on commence à perdre à la maison, ça va vite devenir compliqué… Il faut vite oublier ce match, qui n'était vraiment pas bon pour nous…

 

Claude Puel:

C'est la totale: la défaite, David Ospina victime d'une entorse au genou et les suspensions à venir pour la réception de Saint-Etienne de Nampalys Mendy et Dario Cvitanich (avertis dimanche pour la troisième fois en dix rencontres, ndlr). Nous sommes très mal rentrés dans le match, nous avons balbutié notre football en première mi-temps. L'équipe girondine nous a mis un gros pressing et nous n'avons pas su nous adapter. On a perdu confiance petit à petit. Il aurait fallu être plus patient, et nous sommes tombés dans l'approximation. Bordeaux nous a punis sur sa première opportunité. Après la pause, en changeant de système, nous avons retrouvé plus d'allant mais c'était quand même difficile. Bordeaux a été solide et opportuniste, il mérite sa victoire.

 

Video

 

Francis Gillot (entraîneur de Bordeaux) :

La victoire est méritée. On aurait même pu faire mieux au niveau du goalaverage, car nous avons eu des occasions sur la fin de match. Le penalty a un peu relancé Nice mais globalement nous avons bien maîtrisé la partie. Nous avons mis ce qu'il fallait au niveau des duels, dans la circulation du ballon. On se plaignait de faire trop de nuls, mais avec trois victoires sur les quatre derniers matches, nous revenons dans la première partie du tableau.

 

Eric Bauthéac:

Concéder une deuxième défaite consécutive sachant que se profilent Paris et Saint-Etienne, c’est une très mauvaise affaire. On a eu du mal à rentrer dans le match alors que sur nos trois premiers matchs à l’Allianz Riviera on avait réussi à presser d’entrée. Je n’ai pas d’explication sur la raison qui ne nous a pas permis de le faire aujourd’hui. Après la pause nous étions un peu mieux mais on n’arrive pas à marquer sur une action construite. Après ce penalty on a poussé mais ce n’était pas suffisant. Je nous ai senti vraiment fatigués, avec un terrain très lourd.

 

Revue de presse

 

Sur une meilleure dynamique depuis son succès face à Nicosie en Ligue Europa, Bordeaux a signé sa troisième victoire de rang toutes compétitions confondues à Nice (1-2). Les Aiglons voient, eux, leur invincibilité à l'Allianz Riviera s'envoler.

Bordeaux est bien de retour

Commentaires   

#2 alain 04-11-2013 12:04
Regarde bien le second on aurait du... Personne pour s'interposer au tir d'Obraniak. C'est génant
#1 tonybonson@yahoo.fr 04-11-2013 11:11
Je pense simplement qu'on a été leurré par le RESULTAT lors de 3 premiers matchs qui nous ont fait oublié le jeu .Car contre l'OM, sans la réussite et Ospina on passait à la trappe .Sur le match avec un CIVELLI on égalise .Les 2 buts sont magnifiques et inévitables !C'est facile après coup de dire on aurait dû ?

Ajouter un Commentaire