Les aiglons, après une première mi-temps qui nous laissa sur notre fin malgré un Bruls exceptionnel, ont fait un seconde période très aboutie face à une bonne équipe de Guingamp. On notera une Pejcinovic impeccable tout comme Ospina. On appréciera le nouveau but de Dario. On remarquera l'abatage de Digard... On regrettera le manque de réalisme sur trois ou quatre occasions franches. Mais le Gym comme l'an dernier se remet toujours des défaites passives

 

 

 

Fiche technique 

 

Nice - Guingamp : 1-0 (0-0)

Spectateurs : 21 300.

Arbitre : B. Millot.

 

But :

Nice : Cvitanich (48).

 

Avertissements:

Nice : N. Mendy (34).

Guingamp : Beauvue (35), Sorbon (67).

 

Les équipes

Nice : Ospina - Genevois, Pejcinovic, Bodmer, Kolodziejczak - Bosetti (Puel 76), Digard (cap), Brüls (Amavi 90), N. Mendy, Pied (Abriel 81) - Cvitanich. Entraîneur : Claude Puel.

Guingamp : Ndy Assembé - Sankoh, Kerbrat, Sorbon, Levêque - Mu. Diallo, Mathis (cap), Sankharé (Mandanne 67) - Atik (Langil 77), Yatabaré, Beauvue (Douniama 72). Entraîneur : Jocelyn Gourvennec.

 

 

Résumé

 

L'OGC Nice a renoué avec la victoire en s'imposant samedi soir face à Guingamp (1-0) enregistrant son deuxième succès au nouveau stade de l'Allianz Riviera, lors de la 8e journée de Ligue 1.

 

Grâce à l'inévitable Dario Cvitanich, Nice remonte à la 5e place et efface en partie son couac nantais aux dépens de Guingamp qui recule à la 14e place du classement.
La première période, hachée, sans rythme et bloquée dans l'entre jeu, n'a guère été  palpitante. Rien de déstabilisant pour les Guingampais rassurés par leur carton sochalien et bien en place.

 

Privé de son agitateur du couloir gauche, Eric Bauthéac, blessé au genou droit, mercredi lors du naufrage collectif à Nantes (0-2), Claude Puel avait reconstruit une ligne de soutien à Cvitanich en installant Pied à gauche, et en titularisant pour la première fois de la saison Bosetti à droite.

 

Malgré un Brüls très en jambes et malgré cinq corners, l'ensemble azuréen a longtemps piétiné devant la surface du promu breton.

 

Le meneur belge de l'OGCN a débloqué la situation peu après la reprise en trouvant au bout d'un long coup franc excentré la tête de Cvitanich démarqué au second poteau (1-0, 48).

 

Auteur de son 5e but du championnat, l'attaquant argentin était tout proche du doublé, sa demi-volée dans la course sur une nouvelle passe de Brüls passant au-dessus (50).
Les accélérations niçoises ont durement éprouvé Guingamp sauvé par le montant sur la frappe lourde de Nampalys Mendy (56), puis par un contrôle trop long de Cvitanich encore lancé dans les six mètres par Brüls).

 

Passé proche du KO, les Bretons ont failli revenir au score mais un coup franc de Levêque était claqué en corner par Ospina (62). C'était là leur premier tir cadré de la partie. Mais pas le dernier !

 

Dans un final très enlevé, les deux équipes ont touch&é du bois mais le score est resté inchangé.

 

Réactions

 

Christian Brüls:

J'ai fait un mauvais match à Nantes. Une fois ça peut passer, il ne fallait pas que ça se reproduise. En deuxième période on marque rapidement et juste après nous pouvons faire le break. On a eu des espaces mais on a souffert finalement, mais au final on prend trois points qui vont compter. Oui je suis encore passeur et Dario buteur, mais pour nous mettre dans ces bonnes conditions toute l'équipe travaille bien. Ici je me sens bien avec tout le monde, le style de jeu me convient, je me trouve bien avec mes coéquipiers. Le niveau en France est beaucoup plus élevé qu'en Belgique, physiquement c'est plus dur, les défenses sont bien meilleures, il faut penser plus vite. J'essaye de m'adapter. »

 

Claude Puel:

Nous étions présents dans les duels, il y avait de la vie tout simplement. A Nantes nous étions amorphes, ce soir nous avons retrouvé de la combativité et de l'allant. Le match était difficile et je suis satisfait de mon équipe. Dans le dernier quart d'heure on a un peu subi mais globalement nous avons bien géré notre match.

 

Lionel Mathis (capitaine de Guingamp) :

« On ne fait pas un mauvais début de championnat mais on ne prend pas assez de points, surtout à l’extérieur. Pourtant, on propose un jeu intéressant. C’est décevant. On rend une copie intéressante face à une équipe européenne, on peut avoir la tête haute mais si on ne prend pas de point, ça ne sert à rien. Quand on peut gagner des matches comme à Reims où on fait match nul, et quand on peut faire match nul, on perd. Ce sont des choses qu’il va falloir changer. Quand on peut ramener un point, il faut le faire. Maintenant, on va se reposer et on pensera au match de Rennes à partir de lundi. »

 

Jocelyn Gourvennec, entraîneur de Guingamp :

« Nous avons des regrets car nous avons eu des occasions pour revenir. En première période, Nice nous a mis sous pression avec des nombreux coups de pieds arrêtés. Nice est costaud à domicile, si nous étions venus la fleur au fusil on pouvait repartir à 4-0 comme Valenciennes la semaine passée. Dans le jeu nous avons très bien défendus, ils ont trouvé très peu de solution sur leur jeu de passes, alors que c'est une équipe avec une belle maîtrise technique. Le fait de prendre très vite un but en deuxième période nous handicape forcément. On n'a jamais lâché, on a eu de l'allant pour leur poser des problèmes. Ils ont des contres pour faire le break qu'ils n'arrivent pas à mettre, et jusqu'au bout nous avons eu l'espoir. Je regrette cette erreur de marquage sur le but. »

 

 

Revue de presse

 

Nice aura décidément connu une semaine contrastée. Après l'euphorie de son succès contre Valenciennes, avec l'inauguration de l'Allianz Riviera pour cadre, la formation de Claude Puel était tombée sans gloire mercredi à Nantes (2-0).

Nice repart de l'avant

Commentaires   

#1 pesci 30-09-2013 06:27
Trés bien pour cette victoire mais le seul truc qui me dérange c'est le costume de bofs qu'ils portent.On dirait des vendeurs de canapés

Ajouter un Commentaire