On va évacuer le sujet tout de suite, au moins ce sera fait! Mr Duhamel, vu la médiocrité de son arbitrage et sa partialité, nous a fait penser aux sombres années marseillaises où les matches ne se jouaient pas seulement sur le rectangle vert mais aussi dans les jardins de certains acteurs... Mais ce temps-là doit être révolu. Bref, Mr Duhamel est mauvais et ce n'est plus à son age qu'on le changera. Ca c'est fait!

 

Pour le reste le Gym a été tétanisé par l'enjeu et n'a pas montré son visage habituel ou si peu. Digard n'était pas dans le match, Meriem était un peu lent, Dario souvent bloqué de manière pas très catholique sauf pour l'homme en noir... Dommage car les marseillais n'ont rien montré ou si peu.

 

Pourtant les 3 points sont peur eux. Ils creusent l'écart mais comme dirait mon ami Jimmy "48 points à la 30ème journée, on aurait signé des deux mains en début de saison" Mais cette défaite est frustrante et fait chi...

 

 

Fiche technique

 

 

Nice - Marseille : 0-1 (0-1)

Arbitre : L. Duhamel.

16000 spectateurs.

 

But:

Marseille : Gignac (14').

 

Avertissements:

 Nice : Bosetti (78').

Marseille : Mandanda (85').

 

Les équipes:

Nice : Ospina - Genevois, Civelli, K. Gomis, Kolodziejczak - Pied, Anin (Bosetti 65), Mériem (M. Traoré 64), Digard (cap), Bauthéac - Cvitanich (Maupay 81). Entraîneur : Claude Puel

Marseille : Mandanda (cap) - Fanni, Nkoulou (S. Diawara 74), Mendes, J. Morel - Sougou (J. Ayew 65), Romao, Valbuena, Be. Cheyrou, A. Ayew - Gignac (Barton 81). Entraîneur : Elie Baup

 

 

Résumé

 

Marseille est allé s’imposer à Nice 1-0 dimanche après-midi sur un but de Gignac lui permettant de chiper au moins provisoirement la 2e place à Lyon, qui accueille Sochaux en clôture de la 30e journée de Ligue 1.

 

Le club phocéen possède désormais un point de plus que l’OL, qui n’a cependant besoin que d’un nul pour reprendre sa 2e place en vertu d’une meilleure différence de buts.

 

L’OM l’a emporté grâce à la 10e réalisation de Gignac, qui reprenait de la tête un corner de Valbuena (sa 9e passe décisive) dès la 15e minute. L’avant-centre a aussi perdu un face-à-face avec Ospina (37e), alors que la meilleure occasion niçoise est venue de... Fanni, l’arrière droit marseillais qui expédiait une tête sur son propre poteau (26e).

 

Bémol pour l’OM, la sortie de son défenseur central Nkoulou (74e), victime d’une blessure musculaire à une cuisse, lui qui était jusqu’alors le seul joueur de champ à avoir disputé tous les matches en intégralité.

 

Nice de son côté, bien calé dans le premier quart du classement en 2013, avait l’occasion de s’installer pour la première fois de la saison sur le podium. Occasion manquée avec ce troisième revers en quatre matches, malgré le retour de blessure de son buteur Cvitanich.

 

Les deux équipes avaient bénéficié du nul de Saint-Etienne à Troyes samedi (2-2), un résultat qui avait freiné les Verts, scotchés à leur 4e place alors qu’ils auraient pu mettre la pression sur les deux équipes méridionales.

 

Vendredi, le PSG avait préparé de façon idéale son quart de finale aller de Ligue des champions mardi soir contre le FC Barcelone en battant Montpellier 1-0 (but de Gameiro), une victoire aux allures de passation de pouvoir entre le champion en titre et le candidat le plus sérieux à sa succession.

 

Ce derby Nice-Marseille se présentait dans un contexte tendu: les supporteurs marseillais avaient été interdits de déplacement pour cette rencontre par décret préfectoral et du ministère de l’Intérieur, décision contestée en vain par l’OM.

 

Les 800 places qui devaient lui revenir ont été finalement revendues à des supporteurs niçois, selon les deux clubs. Les joueurs phocéens portaient symboliquement un maillot avec l’inscription «Supporters marseillais présents» à l’échauffement.

 

Quelques minutes avant le coup d’envoi, une violente algarade verbale s’est produite entre José Anigo, directeur sportif de l’OM, et Julien Fournier, directeur général de Nice et ancien membre de la direction marseillaise. Mais le match s’est déroulé, lui, dans un bon esprit.

 

 

Réactions

 

Claude Puel :

« Nous avons fait un bon match. C'est dur de perdre quand on met une telle envie, de la qualité et de l'investissement. J'ai vu un bon visage de mon équipe face à un gros bloc défensif, positionné très bas. Nous avons trouvé des solutions, été percutants sur les côtés mais ça se joue sur un coup de pied arrêté. Nous avions matière à revenir, à faire plus. Le partage des points ne semblait un minimum. Je suis très déçu car les joueurs ont répondu présent. Dario? Il a été solide, mais a fait le fruit d'un traitement pas tellement normal. Parmi les fautes signalées, peu l'ont été sur lui. Il ne faudrait pas qu'il devienne la cible du corps arbitral... On verra la suite. Un match très important nous attend à Toulouse ; j'espère que les joueurs ne resteront pas trop marqués. » Site off.

 

Didier Digard :

« C'est très difficile. On voulait à la fois rebondir et passer devant l'adversaire du jour. Au contraire du match précédent, nous avons produit du jeu, nous nous sommes procurés des occasions. Mais ça n'a pas suffi. On a vraiment tout donné. Marseille a marqué en contre, comme il sait bien le faire. La première fois que nous perdons deux fois d'affilée ? C'est un coup d'arrêt, oui, puisque c'est la première fois. Nous allons devoir faire preuve de mental pour rebondir et renouer avec une série positive. Si on avait gagné, la saison ne se serait pas arrêtée. Là non plus. » Site off.

 

Vincent Labrune (président de l'OM) :

«C'est une très grosse satisfaction pour nos supporters, dont on n'a toujours pas compris pourquoi ils n'étaient pas avec nous aujourd'hui. C'est dommage, on aimerait connaître les vraies raisons. On est content pour le club car c'était un match crucial par rapport au classement, un des premiers tournants de cette fin de saison, on l'a bien négocié. On a un groupe solide, soudé, on va essayer d'aborder les prochaines échéances dans le même état d'esprit. Il n'y a qu'une vérité, c'est le sportif, le football est ainsi fait. C'est parfois injuste. Mais à l'heure où je vous parle, on est sur le podium pour la 30e journée consécutive, on est deuxième même si c'est anecdotique vu que Lyon n'a pas joué. Tant que l'on gagne, on a raison.» om.tv

 

Steve Mandanda :

«Je pense qu'on a vraiment été solidaire, pour faire les efforts. On a eu un brin de réussite sur le corner où l'on marque. Derrière, on a fait preuve de solidarité. On a quelques situations pour tuer le match. Le plus important, c'était de prendre les trois points face à un concurrent direct. On est conscient qu'il reste huit matches à jouer. On va continuer notre petit bonhomme de chemin et espérer rester sur le podium jusqu'à la fin de saison. On peut maintenant regarder tranquillement les Lyonnais jouer ce soir.» om.tv

 

 

Revue de presse     

 

Victorieux de Nice au stade du Ray (0-1), l’OM conforte sa place dans le trio de tête. Provisoirement 2es, en attendant le match de Lyon ce dimanche soir, les Phocéens prennent leurs distances par rapport à leurs poursuivants directs.

L'OM tient au podium

Commentaires   

+1 #2 pettinati 01-04-2013 09:10
l arbitrage a fausse tout le match des petits rien qui font de grands effets a l arrrivee !! dommage
+1 #1 GIlbert 01-04-2013 08:15
Match decevant de notre equipe face a un 3 eme tres limité.

Ajouter un Commentaire